L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 9 avril 2020
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Jeunesse  
 

Même pas peur
Joann Sfar   Petit vampire (tome 4) - Petit vampire et la maison qui avait l'air normale
Delcourt - jeunesse 2002 /  8,40 € - 55.02 ffr. / 32 pages
ISBN : 2-84055-751-7
Imprimer

C’est la marque des grands auteurs que de ne pas faire de distinction de fond, ni de qualité, entre les publics adulte ou enfantin auxquels ils s’adressent. Schlingo par exemple, avec qui Sfar partage l’art des onomatopées : un chat qui lape fait ici "lape, lape". Ou Chaland. On trouve d’ailleurs, page 25, ce commentaire : "Il faut faire des choix, Monsieur le Président. Nos produits pour animaux subissent la concurrence de la viande de kangourou importée d’Australie." Comment ne pas penser à la page 9 de F 52, l’ultime chef-d’œuvre du père de Freddy Lombard : "Ces Australiens sont fous, mettre à 43 $ la tonne de viande de kangourou c’est réduire de 2 % nos marges bénéficiaires" ?

Petite différence formelle tout de même : dans son Petit Vampire, Sfar se départit de son moule à gaufre habituel, ce découpage de la planche en 3 bandes de 2 cases : 3 mesures, 2 temps, c’est la définition structurelle du blues, et ça colle à merveille à son grand vampire Fernand. Ce serait probablement trop rigide pour le rythme trépidant imprimé ici par le défilé de monstres auquel il convie ses jeunes lecteurs. La notation n’est pas gratuite, car si la différence, ou l’écart, se retrouve dans le cadre formel, c’est qu’elle constitue le sujet même de ce quatrième tome, où l’on explore le passage entre la Terre et l’Au-delà. C’est liquide, verdâtre, ça pique et ça s’appelle le "ménisque". On s’y heurte à un festival de formes et de matières, où le gluant le dispute au dégoulinant, où la respiration la plus onirique succède au réalisme le plus trivial : un ectoplasme s’écriant "menez-moi à votre chef" (p.26) ne constituerait-il pas, après tout, une définition assez exacte de la poésie ?


Nicolas Balaresque
( Mis en ligne le 04/06/2002 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Grand Vampire (tome 1)
       de Joann Sfar
  • Grand Vampire (tome 2)
       de Joann Sfar
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd