L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 29 février 2020
  
 
     
Le Livre
Jeunesse  ->  
Avant 18 mois
A partir de 18 mois
A partir de 3 ans
A partir de 4 ans
A partir de 5 ans
A partir de 7 ans
A partir de 10 ans
Adolescents
Tout-carton / en tissu
Livres animés & Jeux
Albums
Romans historiques
Romans d'aventures
Romans classiques
Romans policiers
& frissons
Romans sentimentaux
Romans SF
& fantastique
Bande dessinée
Les grands classiques
Contes & légendes
Poésie & comptines
Documentaires
Guides divers
Activités & Loisirs créatifs
Livres-CD

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Jeunesse  ->  Albums  
 

Paire dépareillée…
Françoise Legendre   Jean-François Martin   Le Soulier noir
Thierry Magnier 2012 /  15.50 € - 101.53 ffr. / 24 pages
ISBN : 978-2-36474-156-0
FORMAT : 21,7 cm × 21,9 cm
Imprimer

Un bel album sur un sujet difficile : la seconde guerre, les rafles, les déportations, la mort, l’exil. Rien n’est lourdement dit, tout est suggéré avec délicatesse et d’autant plus de force. En page de garde, sous le titre, une phrase : «Dans une vitrine du Mémorial de la Paix à Caen, il n’y avait qu’un seul objet, un petit soulier noir…».

Ce petit soulier, Françoise Legendre en imagine l’histoire, et Jean-François Martin l’accompagne de belles illustrations, sobres, dans l’esprit des années 1930. Le soulier appartient au petit Simon, qui vit en Allemagne, heureux avec ses parents ; le lieu n’est jamais mentionné mais les mots parlent : Mutti pour la mère, Fati, le père, Knabelé, le diminutif affectueux pour "petit garçon".

A la première image, Simon noue avec soin les lacets des souliers noirs qu’il a reçus en cadeau d’anniversaire six mois auparavant, le 15 juin 1938. Par petites touches, on comprend l’angoisse qui monte dans un quartier dont les habitants partent sans rien dire, les boutiques qui se vident, les dialogues du vieux cordonnier Jacob et de Fati, dont Simon n’entend pas les mots, mais dont il ressent l’inquiétude. Puis, un jour, les soldats viennent chercher si vite la famille que Simon n’a le temps de ne chausser qu’un seul soulier... Les deux dernières pages ouvrent une fin à la fois mélancolique et heureuse…

Un très bel album bien servi par une belle maquette, avec un beau papier épais et mat qui met en valeur la qualité des illustrations. Une histoire dans l’Histoire qui peut aussi être support à d’autres questions sur la période de la guerre.

Vers 6/7 ans.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 05/12/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd