L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 6 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Jeunesse  ->  
Avant 18 mois
A partir de 18 mois
A partir de 3 ans
A partir de 4 ans
A partir de 5 ans
A partir de 7 ans
A partir de 10 ans
Adolescents
Tout-carton / en tissu
Livres animés & Jeux
Albums
Romans historiques
Romans d'aventures
Romans classiques
Romans policiers
& frissons
Romans sentimentaux
Romans SF
& fantastique
Bande dessinée
Les grands classiques
Contes & légendes
Poésie & comptines
Documentaires
Guides divers
Activités & Loisirs créatifs
Livres-CD

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Jeunesse  ->  Albums  
 

Coolie ou Céleste ?
 Zaü   Gwenaëlle Abolivier   Te souviens-tu de Wei ?
Hongfei 2016 /  15,50 € - 101.53 ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-35558-110-6
FORMAT : 24,7 cm × 32,1 cm
Imprimer

Un épisode très largement méconnu de la Première Guerre mondiale : la participation de travailleurs chinois, venus sur contrats de travail dans le cadre du Chinese Labour Corps, à l’initiative anglaise. Non combattants, mais employés à des tâches diverses : creuser des tranchées, inhumer des morts, effectuer des terrassements dans les zones de front, travailler dans les usines d’armement, etc. Nombre d’entre eux sont morts, soit lors de bombardements, soit décimés par la grippe espagnole en 1918, alors que leurs contrats s’achevaient et qu’ils auraient dû être rapatriés… Ils ont reçu des accueils divers, ont été vus tantôt comme des «coolies» dont il fallait se méfier, tantôt comme des «célestes» venus du lointain Empire chinois. Mal connus, méconnus.

A Noyelles-sur-mer, dans la Somme, 843 ont été enterrés dans un petit cimetière, à l’écart du village, des stèles blanches, avec leur nom en caractères chinois, dans un cimetière construit pour eux par les Anglais et entretenu aujourd’hui encore par la Commonwealth War Graves Commission. Un lieu un peu à l’écart pour ces travailleurs oubliés de tous aujourd’hui…

Gwenaelle Abolivier et Zaü se sont associés dans ce bel album pour les faire revivre. Zaü, dessinateur d’horizons lointains, passionné par les gens, met en images l’histoire de Wei, que raconte de façon poétique Gwenaelle Abolivier : «Te souviens-tu de Wei venu par mer avec ses frères Jeune homme de vingt ans beau comme un prince pauvre comme un paysan Les poches vides et des rêves plein la tête».

Rêvant d’un ailleurs meilleur, Wei s’embarque à Shangaï avec d’autres jeunes gens comme lui ; ils arrivent à Marseille et de là sont conduits dans la froide baie de Somme, en pleine guerre : «Dans une odeur de mort et de sang il a traîné ses vingt ans dans une guerre oui la Grande Guerre tout de même une guerre du bout du monde qui n’était pas la sienne».

Dans l’histoire que nous conte Gwenaelle Abolivier, Wei survit et fonde une famille. L’album s’achève sur six pages bien faites de documentaires. Un très bel album, à recommander. Dès 8/10 ans.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 27/04/2016 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd