L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 17 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Jeunesse  ->  
Avant 18 mois
A partir de 18 mois
A partir de 3 ans
A partir de 4 ans
A partir de 5 ans
A partir de 7 ans
A partir de 10 ans
Adolescents
Tout-carton / en tissu
Livres animés & Jeux
Albums
Romans historiques
Romans d'aventures
Romans classiques
Romans policiers
& frissons
Romans sentimentaux
Romans SF
& fantastique
Bande dessinée
Les grands classiques
Contes & légendes
Poésie & comptines
Documentaires
Guides divers
Activités & Loisirs créatifs
Livres-CD

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Jeunesse  ->  Albums  
 

Ne dramatisons pas !
John Burningham   Edouardo le terrible
Gallimard Jeunesse 2006 /  12 € - 78.6 ffr. / 32 pages
ISBN : 2-07-057818-6
FORMAT : 22,5cm x 29,0cm

Traduction d'Anne Krief.
Imprimer

Edouardo est un petit garçon normal. Parfois, comme tout petit garçon normal, il est un peu brutal, un peu bruyant, un peu méchant avec ses congénères, un peu désordonné, et pas très soigneux de sa personne.

Mais, dans un premier temps, les adultes qui le surprennent en flagrant délit de coup de pied dans une poupée (ou dans un chat !), de poussage d’enfant ou de vacarme divers, dramatisent la situation. Et voici Edouardo qualifié de garçon le plus violent/brutal/désordonné/sale/ en un mot de garçon le plus terrible de toute la terre.

Après ce crescendo dans la stigmatisation du pauvre Edouardo, l’ouvrage suit une autre pente. Le garçon, toujours également et normalement violent/désordonné et tout ce qui s’en suit, voit, par une succession de hasards et de retournements de situation, son attitude qualifiée bien différemment. On interprète sa mauvaise blague faite à un chien (que copieusement il arrose), comme un désir de s’occuper des animaux, ce dont ensuite il se charge volontiers. Lavé et vêtu de propre par une dame qui l’avait sorti de la rivière (encore une belle bêtise), il est présenté à sa classe comme un modèle de propreté. Alors qu’il poussait – assez méchamment – une fillette, voici qu’il semble la sauver de la lampe qui manquait de l’écraser ! Désormais, sans avoir rien changé à ses quelques penchants, Edouardo est qualifié de garçon le plus adorable de toute la terre.

Un album qui éveille l’enfant et l’adulte sur les dangers de la construction sous le regard d’autrui et sur les stigmatisations bien rapides. À l’heure où d’aucuns envisageaient de dépister dès trois ans ce qu’ils interprétaient comme des signes avant-coureurs de délinquance, l’ouvrage a le mérite de rappeler que tous les enfants ont une part de brutalité et de méchanceté, et qu’il revient aux adultes de savoir n’en tirer aucune conclusion hâtive, fausse, et stigmatisante.

Notons que les dessins, crayonnés avec une coloration à l’aquarelle, servent avec humour cette histoire salutaire.


Mathilde Larrère
( Mis en ligne le 09/01/2007 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd