L'actualité du livre Mercredi 22 mai 2024
  
 
     
Le Livre
Jeunesse  ->  
Avant 18 mois
A partir de 18 mois
A partir de 3 ans
A partir de 4 ans
A partir de 5 ans
A partir de 7 ans
A partir de 10 ans
Adolescents
Tout-carton / en tissu
Livres animés & Jeux
Albums
Romans historiques
Romans d'aventures
Romans classiques
Romans policiers
& frissons
Romans sentimentaux
Romans SF
& fantastique
Bande dessinée
Les grands classiques
Contes & légendes
Poésie & comptines
Documentaires
Guides divers
Activités & Loisirs créatifs
Livres-CD

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Jeunesse  ->  Romans d'aventures  
 

Einstein et King Kong
Michael Coleman   Barjo
Rouergue - DoAdo Noir 2008 /  12.50 € - 81.88 ffr. / 266 pages
ISBN : 978-2-84156-964-9
FORMAT : 12cm x 17cm

Traduction de Ariane Bataille.
Imprimer

Michael Coleman est anglais et auteur jeunesse ; les éditions du Rouergue avaient déjà publié de lui Filer droit, qui avait obtenu en 2008 le prix des Incorruptibles. On retrouve dans Barjo ses qualités.

Le narrateur, Daniel, aime les maths, il aime lire et réfléchir, s'isoler ; autant dire qu’il passe pour un cinglé dans le collège où son père avait voulu qu’il étudie pour s’aguerrir et apprendre à vivre en société. En fait de vie en société, Daniel subit toutes les persécutions des plus forts que lui, de la bande de Greg avec le lourd «Tozer», persécutions auxquelles s’ajoutent les humiliations du professeur de gymnastique Axelmann. La mesure est à son comble lorsque son père l’inscrit à une semaine de randonnée avec les mêmes. Surnommé «Barjo», Daniel déteste d’emblée chacun des exercices, se méfie (à juste titre) d’Axelmann ; quant à Tosh/Tozer, Axelmann le rebaptise King Kong pour insister sur sa bêtise supposée et contraint Daniel et Tosh de faire équipe pour les exercices d’entraide. L’épreuve est aussi pénible pour l’un que pour l’autre.

Heureusement pour Daniel, il se lie d’amitié avec l’intendant du camp, Solo, qui l’initie au paysage et aux grandes lignes de la région. Le drame survient le dernier jour lorsque, à la suite d’une course d’orientation qui tourne mal, Daniel et Tozer dégringolent au fond d’une grotte calcaire alors que l’orage déclenche les éboulis : ils se retrouvent dans le noir, un corps à leurs pieds… A la fin du roman chacun aura beaucoup appris sur lui et sur les autres, peu changé sur le fond, mais cette semaine aura pleinement joué pour tous le rôle d’une semaine d’initiation.

Un roman bien mené, des personnages absolument crédibles, l’occasion de réfléchir à la vie en groupe, aux différences entre les individus, sur fond d’aventure. Un bon texte qui devrait plaire aux jeunes lecteurs autour de 12/13 ans.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 29/04/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd