L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 10 décembre 2018
  
 
     
Le Livre
Jeunesse  ->  
Avant 18 mois
A partir de 18 mois
A partir de 3 ans
A partir de 4 ans
A partir de 5 ans
A partir de 7 ans
A partir de 10 ans
Adolescents
Tout-carton / en tissu
Livres animés & Jeux
Albums
Romans historiques
Romans d'aventures
Romans classiques
Romans policiers
& frissons
Romans sentimentaux
Romans SF
& fantastique
Bande dessinée
Les grands classiques
Contes & légendes
Poésie & comptines
Documentaires
Guides divers
Activités & Loisirs créatifs
Livres-CD

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Jeunesse  ->  Contes & légendes  
 

L’homme est un loup pour le loup
Amélie Fléchais   Le Petit Loup rouge
Ankama éditions - Étincelle 2014 /  15.90 € - 104.15 ffr. / 80 pages
ISBN : 978-2-35910-405-9
FORMAT : 20x28 cm
Imprimer

On avait repéré le talent d’Amélie Fléchais dès son premier livre, Chemin perdu (Soleil, 2013), et la jeune artiste confirme toutes ses qualités avec ce deuxième ouvrage, libre adaptation du conte de Perrault.

Comment revisiter ce texte qui a traversé les siècles ? Comment faire revivre une histoire pour enfants qui en a vu d’autres, du joli dessin animé au blockbuster américain en passant par la publicité et tant d’autres parodies ? Amélie Fléchais a une idée aussi simple que géniale : il suffit d’inverser les rôles. Et voilà comment naît l’histoire du Petit Loup rouge.

Un matin, la maman de celui-ci lui demande d’apporter un gros lapin gras à la grand-mère malade de l’autre côté de la forêt. Mais il faudra impérativement se méfier des menaces qui rôdent alentour et plus particulièrement des terribles humains qui détestent les loups. Forcément, la suite est prévisible, son chemin perdu, le petit loup fait la rencontre d’une petite fille mignonne et jolie qui lui inspire toute confiance. Mais il faut toujours écouter ses parents et le petit loup rouge va vivre une aventure effrayante et périlleuse.

Si ce livre, par son genre et sa forme, s’adresse aux plus jeunes qui aiment avoir peur, c’est aussi, comme les meilleurs films de Tim Burton, un ouvrage à recommander aux adultes qui aiment se retrouver émerveiller par des contes d’enfants. Comme dans Chemin perdu, la trame de ce livre revêt d’abord les atours du conte traditionnel pour finalement mieux s’en débarrasser. La vision d’Amélie Fléchais est volontairement noire et inquiétante, avec des enfants humains fourbes et cruels, des prisons noires remplies de trophées et des adultes aux grands yeux menaçants. En inversant les rôles, Amélie Fléchais se plaît aussi à brouiller les pistes et troubler les esprits : selon le regard et les légendes racontées aux enfants (humains ou animaux) le loup est tour à tour ennemi et victime et de même pour les humains. Et bien sûr, les plus cruels ne sont pas forcément ceux auxquels on pense et la folie est bien du côté humain. La transmission de la parole et des contes est donc ici au cœur du récit et devient son moteur. Si Amélie Fléchais choisi de travestir le conte original pour mieux partir sur autre chose, c’est qu’elle sait pertinemment que les contes sont faits pour être modifiés et réinterprétés.

Là où l’ouvrage convainc totalement c’est dans son esthétique raffinée et étudiée. Formes géométriques brutes et motifs fleuris s’harmonisent dans des espaces féériques et inédits. Amélie Fléchais excelle dans l’agencement de trames, de transparences et de textures. Et si le numérique est de la partie, tout est fait pour justement gommer cet apport moderne et revenir à des sensations d’autrefois, brutes, naturelles où l’artisanat était la bonne et unique façon de faire. Pour la sous-légende racontée par la petite fille, Amélie Fléchais change astucieusement son approche graphique pour adopter justement une patte plus rustique, un regard un peu rétro comme pour faire revivre l’esprit d’anciens livres illustrés.

Chaque page tournée est ainsi un régal pour les yeux. On s’amuse et s’émerveille à capter ces détails et c’est tout un monde tour à tour poétique, fantastique, puis menaçant qui s’ouvre à nous. Au milieu de tout cela, le petit loup rouge et se grands yeux fait figure de petit héros malgré lui, balancé par les événements et les racontars des plus grands. A qui se fier ? C’est toute la question qui finalement ne trouvera pas de réponse. Les contes les plus réussis laissent ainsi toujours des pistes sans réponse.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 09/07/2014 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Chemin perdu
       de Amélie Fléchais , Jonathan Garnier
  • Le Petit Chaperon rouge
       de Clémentine Sourdais , Charles Perrault

    Ailleurs sur le web :
  • Le blog d’Amélie Fléchais
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd