L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 16 février 2020
  
 
     
Le Livre
Jeunesse  ->  
Avant 18 mois
A partir de 18 mois
A partir de 3 ans
A partir de 4 ans
A partir de 5 ans
A partir de 7 ans
A partir de 10 ans
Adolescents
Tout-carton / en tissu
Livres animés & Jeux
Albums
Romans historiques
Romans d'aventures
Romans classiques
Romans policiers
& frissons
Romans sentimentaux
Romans SF
& fantastique
Bande dessinée
Les grands classiques
Contes & légendes
Poésie & comptines
Documentaires
Guides divers
Activités & Loisirs créatifs
Livres-CD

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Jeunesse  ->  Adolescents  
 

Héros minuscule
Timothée de Fombelle   Tobie Lolness - Tome 1 : La vie suspendue
Gallimard Jeunesse 2006 /  311 € - 2037.05 ffr. / 16 pages
ISBN : 2-07-057181-5
FORMAT : 15,5cm x 24,0cm
Imprimer

Tobie Lolnesss appartient au peuple du chêne : il mesure un millimètre et demi et jusqu'ici a vécu heureux entre ses parents Tobie, savant génial, curieux de tout, et Maïa qui, par amour pour Sim, a abandonné sa richissime et avare mère. D’emblée la couverture du livre nous incite à entrer dans l’univers du grand arbre, en léger relief, très soignée ; Tobie s’envole de branche en branche. Les illustrations de François Place accompagnent avec intelligence et poésie le texte de Timothée de Fombelle. De sa formation initiale de professeur de lettres, l’auteur a gardé le goût d’une langue précise, au vocabulaire varié, et de son activité d’homme de théâtre (auteur, réalisateur), le sens du drame et de la mise en scène.

L’histoire est plutôt destinée aux jeunes enfants (de préférence des garçons autour de 10/12 ans, mais on sait que ce sont les filles qui sont de grandes lectrices…), mais un public plus âgé y trouvera aussi du plaisir. Tobie Lolness n’est pas Harry Potter, cependant l’univers de son chêne, pour résolument humain qu’il soit avec ses bons, ses méchants, sa dose de cupidité, de bêtise, d’ambition, de courage etc., est un monde magique dans lequel le lecteur se perd cœur battant.

On y suit Tobie et ses parents dans leur descente, exilés, vers les basses branches à la suite d’une décision inique. On partage leurs angoisses, et la chaleur de leur vie familiale, l’admiration amusée pour Sim, le savant qui tient à la fois du savant Cosinus, du professeur Tournesol, de Léonard de Vinci… la tendresse pour Maïa, les amitiés qu’il faut renouer dans la nouvelle installation, la rencontre de l’étrange Elisha (dont les aventures feront l’objet du prochain volume, Les Yeux d’Elisha). On se pose la question : l’arbre est-il le seul univers ? Et quels sont ces étranges «Pelés» dont l’importance croît au fil du récit ? Peut-on survivre à l’injustice ? Comment aménage-t-on sa vie dans un univers jusque-là familier et devenu soudain hostile, dans une atmosphère de guerre civile et de chasse à l’homme dont on est la cible ?

Le livre commence dans le drame : «Tobie était dans un trou d’écorce noire, une jambe abîmée, des coupures à chaque épaule et les cheveux trempés de sang. Il avait les mains bouillies par le feu des épines et ne sentait plus le reste de son petit corps endormi de douleur et de fatigue.» Notre héros est seul, enjeu d’une chasse dont il est le gibier traqué! Nous découvrons progressivement que le peuple de l’arbre, qui vit dans les anfractuosités de l’écorce, y creusant ses maisons, utilisant ses ressources nourricières, peuple jusqu’ici pacifique, est pris de haine contre le professeur Sim Lolness. Il est manipulé par un méchant entrepreneur, Jo Mitch, qui s’entoure d’hommes de main sans scrupules ni intelligence, et cherche à coloniser l’espace de l’arbre pour y installer d’énormes «cités immobilières». Jo Mitch met en péril l’arbre et son univers fragile en faisant creuser sans répit, par des charançons captifs, son écorce pour y construire d’immenses tunnels. Sim Lolness s’oppose à ces projets pharaoniques en attirant l’attention sur la fragilité de l’équilibre de l’arbre, en proposant aussi l’idée jugée hérétique que l’arbre n’est peut-être pas le seul univers... Dominant le conseil des sages, Jo Mitch fait enfermer les parents de Tobie dans l’horrible prison boule de gui…

312 pages plus loin, Tobie a survécu à tous les dangers, renforcé ses défenses, aiguisé son intelligence, construit des réseaux amicaux, mais l’histoire n’est pas finie… et nous attendons avec impatience le dénouement annoncé dans le tome suivant.

Roman d’aventures, roman d’initiation, récit écologique, univers simple et mystérieux à la fois, Tobie Lolness est un joli livre, une lecture à conseiller, certes au public à qui il est destiné dans la collection Gallimard jeunesse, mais aussi à un public plus âgé ayant gardé son âme d’enfant…


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 05/07/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd