L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 4 octobre 2022
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Poches  
 

Petite synthèse de la Grande guerre
Jean-Jacques Becker   La Grande Guerre
PUF - "Que sais-je ?" 2004 /  7.50 € - 49.13 ffr. / 127 pages
ISBN : 2-13-054139-9
FORMAT : 12x18 cm

L’auteur du compte rendu : Mathilde Larrère est maître de conférences en Histoire contemporaine à l'université Paris XIII et à l'IEP de Paris.
Imprimer

Pour renouveler le Renouvin sur la Première Guerre mondiale, la collection «Que sais-je?» a demandé à Jean-Jacques Becker (il fallait au moins cela) de produire sa synthèse sur le conflit. Voici La Grande Guerre, titre auquel l’auteur tient, tout à la fois pour donner à la guerre sa place matricielle dans le monde du XXe siècle, mais aussi parce les contemporains, stupéfiés, bouleversés par l’ampleur de l’événement, l’avaient ainsi immédiatement nommée.

L’ouvrage a les qualités et les défauts de la collection : dense mais austère, synthétique mais parfois rapide, factuel avant tout. Il a aussi, et surtout, les qualités de son auteur : connaissance du conflit, de son historiographie, servies par une grande rigueur et un style précis et agréable.

On pourra déplorer le plan choisi, par zones géographiques (chapitre II : la guerre à l’ouest ; chapitre III : la guerre à l’est ; chapitre IV : la guerre au sud ; chapitre V : la guerre totale (soit la guerre sur mer et l’entrée des Etats-Unis). Le choix est préjudiciable à une approche comparative et problématisée. On peut s’étonner que l’auteur n’ait pas repris le plan qu’il avait adopté dans son manuel aux éditions Belin (L’Europe dans la Grande Guerre, Belin sup, 1996), qui reposait sur la distinction entre front et arrière, et s’attachait, plus qu’ici, aux cultures et mentalités de guerre. Mais il y est vrai qu’il y faisait moins de place que dans cet ouvrage aux états extra-européens.
On pourra aussi regretter que l’analyse s’arrête brusquement le 11 novembre 1918, sans aucune réflexion sur le bilan, les conséquences, le règlement, la sortie ou les legs de la Grande guerre.

L’ouvrage, qui s’adresse surtout à un public éclairé, offre sur le premier conflit mondial une synthèse solide, sérieuse, consensuelle alors que les polémiques historiographiques font rage. Mais il fera un peu pâle figure sur les tables de librairie au milieu de la foisonnante production sur le sujet, mieux illustrée (les cartes sont ici quasi désastreuses!), plus stimulante, et au cœur de laquelle le dernier ouvrage du même auteur sur l’année 14 tient une bonne place.


Mathilde Larrère
( Mis en ligne le 19/11/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Penser la Grande Guerre
       de Antoine Prost , Jay Winter
  • Vrai et faux dans la Grande Guerre
       de Christophe Prochasson , Anne Rasmussen , collectif
  • La Première Guerre mondiale
       de John Keegan
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd