L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 20 septembre 2020
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Antiquité & préhistoire  
 

De l’Asie Mineure à l’Italie
 Virgile   L’Enéide de Virgile illustrée par les fresques et les mosaïques antiques
Diane de Selliers 2009 /  180 € - 1179 ffr. / 500 pages
ISBN : 978-2-903656-58-4
FORMAT : 26cm x 34,5cm

L'auteur du compte rendu : Sébastien Dalmon, diplômé de l’I.E.P. de Toulouse, est titulaire d’une maîtrise en histoire ancienne et d’un DEA de Sciences des Religions (EPHE). Ancien élève de l’Institut Régional d’Administration de Bastia et ancien professeur d’histoire-géographie, il est actuellement conservateur à la Bibliothèque Inter-universitaire Cujas à Paris. Il est engagé dans un travail de thèse en histoire sur les cultes et représentations des Nymphes en Grèce ancienne.
Imprimer

Les éditions Diane de Selliers publient dans leur prestigieuse collection des «Grands textes de la littérature illustrés par les plus grands peintres» une édition de l’Enéide magnifiquement illustrée par 180 fresques et mosaïques romaines, parfois contemporaines de l’œuvre de Virgile. Ce poème est certainement moins connu du grand public que l’Iliade et l’Odyssée d’Homère, qui s’insèrent dans la même geste autour de la guerre de Troie. Mais l’Enéide vise surtout à glorifier la grandeur de Rome et du fondateur de l’Empire, Octave-Auguste. Il s’agit d’ailleurs d’une œuvre de commande du pouvoir impérial.

L’auteur, Virgile (Publius Vergilius Maro) est né près de Mantoue en 70 av. J.-C., et mort en 19 av. J.-C. à Brindes. Il fait ses études à Crémone et Milan, puis s’installe en Campanie. Proche de l’homme politique et poète Pollion, il appartient également au cercle de Mécène, protecteur éclairé des arts au service de la propagande augustéenne. Déjà auteur des Bucoliques (court recueil de dix pièces champêtres) et des Géorgiques (poèmes à la gloire des travaux de la terre), il s’attaque avec l’Enéide, épopée inspirée par la tradition homérique, à un projet plus ambitieux. L’Enéide a cependant failli ne pas être publiée, car Virgile, au seuil de la mort, voulait qu’on brûlât son ouvrage. Parue à titre posthume selon la volonté de l’empereur Auguste, son influence sur tous les arts – littérature, arts plastiques, musique – ne s’est jamais démentie depuis 2000 ans.

Le poème, composé de 12 chants de 700 à 900 vers chacun environ, raconte les aventures d’Enée, fils de la déesse Vénus et du troyen Anchise, cousin du roi Priam. Ce héros réussit à échapper à la ruine de Troie, emmenant avec lui son fils Ascagne et son vieux père, mais il perd son épouse Créuse, qui meurt lors de la prise de la ville. Les six premiers chants évoquent la quête, l’errance et les incertitudes de ces Troyens ballottés sur les mers. Une tempête les jette sur les côtes de Carthage, nouvellement fondée par la princesse phénicienne Didon. Enée raconte ses aventures à cette reine, donnant au lecteur un aperçu en flash-back de ses tribulations, comme pour les récits à la cour du roi Alkinoos dans l’Odyssée. Mais celle-ci, telle Calypso, tombe amoureuse de lui et souhaite le garder à ses côtés. Enée est lui-même séduit, mais les dieux y mettent bon ordre et le contraignent à quitter Carthage. Abandonnée, Didon se suicide en se poignardant sur son bûcher funéraire. Les chants VII à XII relatent l’arrivée d’Enée dans le Latium et les guerres qu’il doit y mener pour faire accepter son pouvoir, alors que le roi Latinus, sous l’influence d’un oracle, lui a accordé la main de sa fille Lavinia. Bénéficiant de l’aide des Arcadiens du roi Evandre ayant fondé une proto-Rome sur le mont Palatin, ainsi que d’autres alliés, il combat son rival Turnus, roi des Rutules, à qui la princesse Lavinia avait été préalablement promise. Vainqueur, il pourra poser les fondations du futur empire de Rome. Son fils, fondateur de la ville d’Albe-la-Longue, est en effet l’ancêtre des jumeaux Romulus et Rémus.

La fonction politique du poème est essentielle pour sa compréhension. Si la légende d’Enée s’est constituée à Rome entre le IIIe et le Ier siècle av. J.-C., c’est Virgile qui lui a apporté la plus grande contribution avec son Enéide. La légende sert ainsi à justifier la conquête du bassin oriental de la Méditerranée, présenté comme la terre des ancêtres. Elle sert aussi à rattacher les origines romaines au passé prestigieux de la Grèce des temps mythiques. Sous le passé légendaire affleure souvent le présent des contemporains de Virgile, parfois directement évoqué dans des scènes de vision prophétique. Si Enée, sorte de double légendaire d’Auguste, est avant tout le héros de la nation latine, il est le protagoniste d’une œuvre qui continue à avoir une grande audience après que la civilisation romaine a chuté. Il est l’image d’un homme abattu et faible qui évolue, se construisant à travers l’adversité pour devenir un héros.

La publication que nous proposent les éditions Diane de Selliers est constituée d’un luxueux coffret comprenant deux volumes. Le premier, le plus volumineux, offre les douze livres du poème dans la traduction en alexandrins libres de Marc Chouet, ancien professeur de latin à Genève et déjà traducteur des Géorgiques. Il est illustré par des reproductions en couleurs de fresques et mosaïques produites dans l’ensemble de l’Empire romain (Italie, Maghreb, Occident européen, Grèce, Turquie, Roumanie, Syrie, Liban…) du Ier siècle av. au IVe siècle ap. J.-C., plus quelques emprunts à l’art funéraire grec du Ve siècle av. J.-C. (Paestum), à la mosaïque grecque et aux fresques étrusques du IVe s. av. J.-C. En annexes se trouvent une carte des voyages d’Enée, une généalogie du héros, une chronologie et un glossaire des noms et des lieux cités. Le second volume reproduit, avec le texte intégral de l’Enéide en latin, les onze enluminures exceptionnelles de grand format tirées du manuscrit Vergilius Romanus 3867, datant du Ve siècle. Ces illustrations ont fait l’objet d’autorisations exceptionnelles accordées par la bibliothèque Apostolique Vaticane afin d’être reproduites dans cette édition. Des commentaires iconographiques de Virginie Lérot, normalienne agrégée de lettres classiques, accompagnent ces miniatures.

Cette édition prestigieuse, magnifique éclairage de l’épopée virgilienne par l’art antique, marque le retour des éditions Diane de Selliers aux textes fondateurs de l’Antiquité, après l’Iliade et l’Odyssée d’Homère (2001, illustrées par Mimmo Paladino) et les Métamorphoses d’Ovide (2003, illustrées par la peinture baroque). Une belle idée de cadeau à l’approche des fêtes !


Sébastien Dalmon
( Mis en ligne le 09/12/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd