L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 23 septembre 2020
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Antiquité & préhistoire  
 

Docteur de la Grâce
Marcel Neusch   Saint-Augustin - Splendeur et misère de l'homme
Cerf 2011 /  25 € - 163.75 ffr. / 304 pages
ISBN : 978-2-204-09482-5
FORMAT : 14,5cm x 21,7cm
Imprimer

Seigneur mon Dieu, mon unique persévérance, exauce-moi de peur que, par lassitude, je ne veuille plus te chercher, mais fais que toujours je cherche ardemment ta face (Ps 104, 4). Ô toi, donne-moi la force de te chercher, toi qui m’as fait te trouver et qui m’as donné l’espoir de te trouver de plus en plus». Ces quelques lignes de prière guidèrent naguère le théologien Saint Augustin (354-430), à la pensée duquel Marcel Neusch vient de consacrer un nouvel ouvrage.

Assomptionniste, docteur en philosophie et en théologie, Marcel Neusch est un spécialiste reconnu de Saint Augustin. Auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur la religion, l’enseignant de l’Institut catholique de Paris vient de dédier à Saint Augustin un nouvel ouvrage intitulé Saint Augustin. Splendeur et misère de l’homme, publié aux éditions du Cerf.

Cet ouvrage très complet rend compte de la philosophie – plutôt pédagogique - du «Docteur de la Grâce». Toutefois, comme l’indique l’auteur, il ne s’agit pas de verser dans la vaine érudition, oubliée sitôt lue, ou de proposer au lecteur un panorama exhaustif de tous les thèmes qu’aurait traités Saint Augustin tout au long de sa vie.

Plus simplement, l’ambition de Marcel Neusch est de restituer la puissante pensée de l’ancien évêque d’Hippone qui s’opposa à la fois au manichéisme, au donatisme et au pélagianisme. L’ecclésiaste fut en effet un prolifique écrivain qui multiplia les publications. Se penchant sur toutes les grandes questions dogmatiques, morales, ascétiques et mystiques, l’auteur de La Cité de Dieu rédigea nombre de traités doctrinaux qui ont traversé les siècles jusqu’à aujourd’hui.

«Noverim me, noverim te», autrement dit : «me connaître, te connaître» ! Tel est le programme que Saint Augustin se fixa au lendemain de sa conversion au christianisme. Son désir était en effet de mieux connaître Dieu. Il s’agissait en outre de mieux se connaître soi-même et de découvrir plus avant les multiples secrets que recèle l’âme, sans pour autant mettre de côté la dimension clairement sociale de l’existence. Sa pensée, explique à ce propos l’auteur, prenait la forme d’un dialogue entre le «je» et le «tu».

«La vérité sur soi comme la vérité sur Dieu, précise d’emblée Marcel Neusch, se reçoivent de Dieu qui habite au cœur de chacun». C’est la raison pour laquelle Saint Augustin pratiqua si volontiers l’introspection. Mais le mouvement de la pensée augustinienne n’était pas unilatéral, loin s’en faut. Il était à double sens. D’après l’auteur des Confessions, «la circularité entre les deux pôles s’amorce par le retour en soi, afin d’être à l’écoute de la vérité qui vient de Dieu et qui parle au cœur de chacun».

C’est pourquoi l’auteur a choisi de diviser son propos en deux grands axes : alors que la première partie de l’ouvrage porte sur «l’insatiable désir de Dieu» propre à la démarche augustinienne et à la foi chrétienne, la seconde partie aborde quant à elle «l’homme à l’épreuve du temps», c’est-à-dire la façon dont l’individu assume son existence face à Dieu. A coup sûr, la grille de lecture proposée par Marcel Neusch permettra au néophyte de se familiariser aisément avec la riche pensée de Saint Augustin, ce maître de la théologie occidentale.


Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 03/01/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Saint Augustin
       de Serge Lancel
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd