L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 19 septembre 2020
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Antiquité & préhistoire  
 

Un poète hellénistique oublié
. Euphorion   Euphorion. Œuvre poétique et autres fragments
Les Belles Lettres - Fragments 2012 /  45.70 € - 299.34 ffr. / 365 pages
ISBN : 978-2-251-74213-7
FORMAT : 13,5 cm × 21,0 cm

Christophe Cusset (Traducteur)
Benjamin Acosta-Hughes (Traducteur)

L'auteur du compte rendu : Sébastien Dalmon, diplômé de l’I.E.P. de Toulouse, titulaire d’une maîtrise en histoire ancienne et d’un DEA de Sciences des Religions (EPHE), est actuellement conservateur à la Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne à Paris, où il est responsable du CADIST Antiquité. Il est engagé dans un travail de thèse en histoire sur les cultes et représentations des Nymphes en Grèce ancienne.

Imprimer

Cette traduction commentée des fragments d’Euphorion est le fruit d’un travail inauguré lors du séjour de Benjamin Acosta-Hughes (professeur de lettres classiques à l’Ohio State University) comme professeur invité à l’ENS LSH à Lyon et du séminaire que Christophe Cusset – professeur dans le même établissement – a alors animé sur cet auteur hellénistique encore trop peu connu. L’avant-propos a le mérite de souligner que l’ouvrage représente le résultat d’un travail d’équipe auquel ont participé des élèves et étudiants de l’ENS de Lyon, tous nommés – démarche dont il convient de saluer l’honnêteté intellectuelle. Les contributions sont de niveaux variés, allant de la simple ébauche à la rédaction complète d’un commentaire ou d’une traduction.

Euphorion est beaucoup moins connu que d’autres poètes de l’époque hellénistique comme Callimaque, Théocrite ou Apollonios de Rhodes. Il était originaire de la cité de Chalcis, en Eubée. Il se forma à Athènes, notamment auprès du philosophe Lacydès, qui fut à la tête de l’Académie platonicienne dans la seconde moitié du IIIe siècle av. J.-C., et étudia également la poésie, devenant même l’éromène du poète Archeboulos de Théra. Il bénéficia ensuite de l’appui du souverain séleucide Antiochos III qui en fit le responsable de la bibliothèque d’Antioche.

Il fut à la fois l’auteur d’œuvres en vers et de textes en prose. Très peu de ces derniers ont survécu, mais les attestations conservées dénotent un vaste champ d’intérêts intellectuels ; il a ainsi rédigé tour à tour des Commentaires historiques, un Lexique hippocratique, des Jeux Isthmiques et un essai Sur les poètes lyriques. La Souda lui attribue la paternité de trois épopées : un poème consacré à Hésiode, une Mopsosie et des Millénaires. Mais des sources différentes mentionnent d’autres titres, liés à des personnages historiques (Alexandre, Apollodore, Démosthène, Répliques à Théodoridas), à des sujet divins ou mythologiques (Anios, Dionysos, Dionysos bouche bée, Hyacinthe, Philoctète, Le Thrace), ou à l'histoire de l'Attique (Les Malédictions ou le voleur de coupe). D’autres textes nous sont connus grâce aux découvertes papyrologiques. Euphorion a marqué des poètes latins comme Virgile, Ovide ou Gallus, mais Cicéron est plutôt critique à son égard. Comme Lycophron, il utilise des expressions archaïques et passées de mode, et le caractère érudit de ses allusions rend son langage souvent très obscur. D’où l’intérêt des notes et des commentaires de la présente édition.

Le corpus des fragments, précédé des «témoignages principaux sur Euphorion» (Souda, Photius, Athénée, Anthologie Palatine, Plutarque, Lucien, Clément d’Alexandrie, Cicéron, Quintilien, Servius, Suétone, Varron), est divisé entre «fragments localisés» dans une œuvre, «fragments de localisation incertaine», «fragments douteux» et «épigrammes». Le livre offre également une bibliographie de quatorze pages, un tableau de concordances entre les différents éditeurs des textes et plusieurs index (noms de personnes, noms géographiques, sources) qui en font une instrument de travail fort appréciable.


Sébastien Dalmon
( Mis en ligne le 16/10/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd