L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 20 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Antiquité & préhistoire  
 

Tout ce que vous vouliez savoir sur l’homme de Néandertal
 Collectif   Les Hommes de Néandertal - Le feu sous la glace. 250 000 ans d’histoire européenne
Errance - Hespérides 2004 /  29 € - 189.95 ffr. / 166 pages
ISBN : 2877722538
FORMAT : 16x24 cm

L’auteur du compte rendu : autodidacte formé à la préhistoire, notamment le Néolithique du sud-est de la France, Yvon Luneau a travaillé sur plusieurs chantiers archéologiques dans la Drôme et l’Ardèche avec Marie Hélène Moncel, de l’Institut de Paléontologie Humaine de Paris. Il poursuit actuellement une campagne de prospection de surface sur la Valdaine (26), en relation avec le Centre d’Archéologie Préhistorique de Valence, M. Beeching, archélogue (CNRS) et M. Brochier, archéo-géologue.
Imprimer

Cet ouvrage collectif est un résumé clair des connaissances sur notre «ancêtre» européen présenté par des préhistoriens allemands. Ceux-ci, en plus de présenter les sites les plus connus de la fin du Paléolithique inférieur et du Paléolithique moyen, apportent des informations complémentaires sur les sites allemands, peu connus du public français (comme ceux des cratères de l’Eifel au point de confluence de la Moselle et du Rhin).

Un premier chapitre, de manière très classique, dresse un bilan historiographique sur le sujet, depuis Carl von Linné qui, le premier, intégra l’homme dans le groupe des primates, jusqu’à la découverte d’un homme fossile en 1856 dans le vallon de Néander, en passant par la première trouvaille en Belgique en 1830, qui resta longtemps ignorée.
Le chapitre suivant, sur l’étude morphologique de l’homme de Néandertal, analyse l’évolution des connaissances, entre la vision négative qu’en avaient nos arrières-grands-parents, qui les considéraient comme des hommes singes, et la reconstitution contemporaine des parties molles grâce à la modélisation informatique.

Le chapitre sur le climat et les périodes de glaciation, bien développé, facilite la compréhension de tous les mécanismes qui ont engendré le recouvrement de la majeure partie de l’Europe du Nord par les glaces, et rendu l’Angleterre accessible à pied sec. Les auteurs abordent ensuite les thèmes qui font des néandertaliens, des hommes, à savoir la technologie et les aspects culturels. Un chapitre sur le Paléolithique moyen présente les territoires et les habitats connus, notamment la structure d’habitation de la grotte de Bruniquel (Tarn-et-Garonne) dont les parois sont constituées de fragments de stalagtites et stalagmites. Un chapitre sur la subsistance est suivi par un autre sur l’aspect culturel majeur de la vie des hommes de Néandertal : les sépultures, révélatrices de groupes sociaux organisés et de croyances sur «l’au-delà», tel cet homme de 30 à 40 ans qui repose sur un lit de fleur dans la grotte de Shanidar en Irak.

Est abordée ensuite la technologie : l’outillage lithique est le principal mode de détermination des faciès technologiques, tels que le Moustérien, le Micoquien et le Rheindahlien. C’est un outillage où prédomine la technique de taille Levallois. Suit une présentation du travail du bois, des os et bois de cervidés alors que peu d’objets sont connus du fait des difficultés de conservation ; on y apprendra néanmoins que les côtes de mammouths étaient affûtées pour un usage encore inconnu. Dernier aspect, la parure, pour laquelle les informations sont très rares. Néanmoins l’utilisation de fragments d’hématites et de manganèse semble prouvée pour créer des couleurs.

Le livre s’achève sur les grandes questions qui posent des difficultés à la communauté scientifique, même si celle-ci bénéficie d’avancées technologiques notoires comme la génétique. Le problème du langage oppose encore les chercheurs, bienque la découverte d’un os hyoïde sur le squelette d'un néandertalien de Kebara sur le mont Carmel prouve qu’il disposait d’un appareil phonatoire comparable au nôtre.
Quels sont en effet les liens de «parenté» entre l’homme de Néandertal et l’homme moderne ? Y a-t-il eu des croisements ? Quelles sont les raisons de la révolution technologique et culturelle, il y a 40 000 ans, qui ont engendré la disparition de l’homme de Néandertal au profit de l’Homo Sapiens Sapiens, après une cohabitation d’au moins 60 000 ans au Moyen Orient ? Autant de questions sur lesquelles les chercheurs s’affrontent, et auxquelles de nouveaux éléments s’ajoutent au gré des découvertes et des avancées scientifiques.

De nombreuses illustrations viennent compléter cet ouvrage pédagogique, en présentant notamment l’idée bestiale que se faisaient les premiers scientifiques de l’homme de Néandertal. Certaines paraissent toutefois superflues et l’on regrettera que les schémas soient en noir et blanc, ce qui n’en rend pas la compréhension toujours aisée.
Concernant les points faibles de l'ouvrage, la mise en page, la succession et la structuration des chapitres ne sont pas des plus logiques ; on passe de l’habitat à la subsistance, aux sépultures puis à l’outillage lithique alors que ce dernier mériterait d’être traité de façon prépondérante car c’est lui qui permet d’assurer la subsistance et la construction d’habitats, nécessités premières à la vie, qui, une fois satisfaites, laissent place à une réflexion sur la mort et donc à la réalisation de sépultures. On notera quelques répétitions entre les chapitres écrits par les différents auteurs. On peut aussi reprocher le manque de liant nécessaire entre les phrases dans un même paragraphe, peut-être dû à la traduction.

Les éditions Errance sont connues pour la qualité générale de leurs ouvrages sur la préhistoire et l’Antiquité ; leur choix de traduire des auteurs étrangers apporte une vision complémentaire bienvenue sur ces périodes. Elles publient ici, à un prix abordable, un bon ouvrage pour les non-spécialistes souhaitant connaître cet homme encore mal connu qui nous a précédé, il y a plus de 40 000 ans dans toute l’Europe.


Yvon Luneau
( Mis en ligne le 14/10/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd