L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 6 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Antiquité & préhistoire  
 

Symphonie gréco-romaine
Odile Mortier-Waldschmidt    Collectif   Musique et Antiquité - Actes du colloque d'Amiens, 25-26 octobre 2004
Les Belles Lettres 2006 /  30 € - 196.5 ffr. / 314 pages
ISBN : 2-251-44303-7
FORMAT : 13,5cm x 21,0cm

L'auteur du compte rendu : Sébastien Dalmon, diplômé de l’I.E.P. de Toulouse, est titulaire d’une maîtrise en histoire ancienne et d’un DEA de Sciences des Religions (EPHE). Ancien élève de l’Institut Régional d’Administration de Bastia et ancien professeur d’histoire-géographie, il est actuellement élève conservateur à l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques. Il est engagé dans un travail de thèse en histoire sur les cultes et représentations des Nymphes en Grèce ancienne.
Imprimer

La musique occupait une place très importante dans l’éducation et la culture de la Grèce et de la Rome antiques. Les aèdes comme Homère ou Hésiode chantaient leurs épopées en s’accompagnant à la lyre. La mythologie connaît des musiciens fameux, tel Orphée qui réussit à charmer les Sirènes et même à amadouer les inflexibles souverains des Enfers, afin qu’ils lui rendent son épouse défunte, la belle Nymphe Eurydice. Athéna inventa la flûte (aulos) et Pan la syrinx (qui porte le nom d’une Nymphe qu’il tenta en vain de séduire). Les exemples pourraient être multipliés à l’envie, mais même le recueil d’articles publié sous la direction d’Odile Mortier-Waldschmidt ne saurait épuiser ce vaste sujet. Il nous offre donc quelques regards particuliers sur le thème, à travers plusieurs contributions qui s’attachent à mettre en lumière la présence et la fonction de la musique chez les Anciens.

L’ouvrage constitue les Actes du colloque organisé par la CNARELA (Coordination Nationale des Associations Régionales des Enseignants de Langues Anciennes) qui s’est tenu à Amiens les 25 et 26 octobre 2004, en présence de Jean-Pierre Vernant et avec la participation de l’ensemble Kérylos, spécialisé dans la musique vocale et instrumentale de l’Antiquité. Le livre s’ouvre sur une contribution de Jacques Lacarrière, récemment disparu (l’ouvrage lui est d’ailleurs dédié). Il nous livre un bref témoignage intitulé «La musique grecque d’hier à aujourd’hui», qui offre un aperçu non seulement de la musique grecque ancienne et byzantine, mais également de la musique grecque contemporaine dont il était un amateur éclairé.

La première partie s’intéresse à la littérature, et plus particulièrement à la poésie. Danièle Aubriot et Sylvie Perceau nous livrent quelques lumières sur les fonctions religieuses de la musique et le plaisir musical dans les épopées homériques. Claude Calame étudie les jeux de genre et la performance musicale dans le chœur de la tragédie classique, dessinant un espace tout autant cultuel et civique que dramatique. Odile Mortier-Waldschmidt aborde la poésie hellénistique, et plus particulièrement l’univers sonore des Bucoliques de Théocrite, entre les mille bruits de la nature et le chant des poètes pastoraux s’accompagnant de la flûte droite (aulos) et surtout, typique des bergers, de la flûte de Pan (syrinx). Monique Crampon, quant à elle, s’intéresse aux liens entre la séduction et la musique dans le théâtre latin, notamment à travers les personnages de courtisanes chez Plaute.

La deuxième partie traite des rapports entre musique et philosophie. Car la philosophie grecque avait intégré la musique dans son explication de l’homme et du monde, à travers le concept d’harmonie (des sphères, du corps et de l’âme…). Joël Figari montre que pour les présocratiques musique et médecine ont partie liée, constituant chacune autant un art qu’une science. Anne Gabrièle Wersinger et Thomas Morvan s’intéressent à Platon (un élément musical inaperçu dans le mythe d’Er, des réflexions sur la portée et l’enjeu d’un sens musical dans le Timée) tandis que Marie-Hélène Gauthier-Muzellec évoque les liens entre musique et plaisir, non seulement chez le fondateur de l’Académie, mais aussi chez celui du Lycée, Aristote. Enfin, Agnès et Alessandro Arbo étudient la réflexion des philosophes antiques sur la question de savoir si les animaux sont également musiciens.

La troisième partie, plus courte, s’intéresse à des portraits de musiciens, à travers deux articles de Sylvie David-Guignard et Annie Bélis. D’abord un musicien mythologique, Amphion, l'un des fondateurs mythiques de Thèbes. Il construisit magiquement la muraille de la ville en déplaçant des blocs de pierre simplement en jouant de la lyre. Puis un aulète qui aurait confié son cauchemar à Artémidore, ce dernier en faisant part dans son traité sur l’interprétation des rêves (Onirokritikon). La dernière partie nous offre des échos modernes pour compléter cette symphonie. Jérôme Dewasch présente une expérience pédagogique transdisciplinaire menée conjointement dans les cours de latin et de musique, au sein d’une classe de troisième d’un collège picard. Enfin, Pierre Brunel s’intéresse à la présence du mythe dans l’opéra moderne, depuis l’Orfeo de Monteverdi jusqu’à l’Ulisse de Luigi Dallapiccola.

Ces études ouvriront probablement la voie à d’autres recherches sur le sujet, tant la question de la musique dans l’Antiquité reste encore à explorer, même si les recherches d’Annie Bélis et d’autres ont grandement contribué à défricher ce nouveau domaine des études classiques. On regrette au reste qu’une introduction et une conclusion ne fassent pas le point sur la recherche concernant ce sujet, tout en synthétisant les apports très riches des nombreuses contributions offertes ici.


Sébastien Dalmon
( Mis en ligne le 11/09/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd