L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 11 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Moyen-Age  
 

Des seigneurs et des moines
Florian Mazel   Féodalités - 888-1180
Belin - Histoire de France 2010 /  36 € - 235.8 ffr. / 783 pages
ISBN : 978-2-7011-3359-1
FORMAT : 17,5cm x 24cm

L'auteur du compte rendu : Hugues Marsat est agrégé d'histoire. Enseignant dans le secondaire, il mène parallèlement des recherches sur le protestantisme aux XVIe-XVIIe siècles.
Imprimer

Sans doute cette nouvelle Histoire de France dirigée par Joël Cornette fait-elle l’économie d’un Tableau de la géographie de la France qui ouvrait celle d’Ernest Lavisse. Néanmoins, à la lecture de ce qui en est le deuxième tome, force est de lui reconnaître une approche géographique particulière du sujet. Loin d’envisager la France comme étant, entre la définitive division de l’Empire carolingien après la déposition de Charles III le gros suivie de l’élection à la royauté du grand-oncle d’Hugues Capet en 888 et l’avènement de Philippe II Auguste en 1180, la Francie occidentale, le parti est pris, cartes à l’appui fort heureusement, d’évoquer aussi les provinces qui relèvent alors de la Francie orientale ou Germanie, des royaumes bourguignon et provençal, sans négliger celles appartenant aujourd’hui à d’autres nations mais alors vassales du roi des Francs : la Flandre et la Catalogne. Ces dernières fournissent d’ailleurs moult exemples.

Si cela suffit à faire douter le lecteur de l’existence d’une France éternelle, le cas échéant, le découpage de l’ouvrage achève de faire prendre conscience du rôle central de l’espace français en devenir dans la civilisation européenne occidentale. Ici s’élabore la société féodale et sa déconcentration du pouvoir politique après la centralisation carolingienne, un processus largement à l’origine de notre pays, soit dit en passant.

Ici naissent les clercs qui donnent des impulsions majeures tant dans la construction de l’Eglise (Hugues de Cluny ou le pape Léon IX, ancien évêque de Toul) que dans la théologie ou la spiritualité chrétienne (Bernard de Clairvaux) ou encore la pédagogie universitaire (Pierre Abélard). Ici se construisent des sociétés rurales et des sociétés urbaines, mais toujours autour du modèle seigneurial. Avec les moines, les seigneurs, laïcs ou ecclésiastiques, sont les grands acteurs de cette histoire. En plus d’une étape de l’histoire de France, ce Féodalité est une étape de l’histoire de l’Europe qui figurerait sans honte dans la collection des Grandes Civilisations de l’éditeur Arthaud.

Parce qu’il ne néglige aucuns des aspects du politique à l’économique en passant par le religieux et le monumental et sa symbolique, le volume tend cependant à présenter une faiblesse sur l’évènementiel en dépit d’une chronologie finale et de multiples généalogies comme il est de rigueur dans la collection. Le lecteur en quête des grandes dates qui ont fait la France aura un peu de mal à les retrouver dans le texte, lequel d’ailleurs n’est pas d’un accès toujours aisé, non pas à cause du style de Florian Mazel, mais parce que les questions abordées sont parfois d’une haute réflexion. Le premier chapitre, «L’heure des princes», pourrait en rebuter plus d’un. Il faut attendre le chapitre 9 pour renouer un peu avec une approche plus traditionnelle de l’histoire de France.

Plutôt que sur une date précise, les deux parties du livre s’articulent autour de la réforme grégorienne dont l’auteur estime qu’elle constitue une rupture majeure tant dans ses conséquences ecclésiologiques que dans son approche du politique. A une longue mutation de l’héritage carolingien succède à partir du milieu du XIe siècle la mise en place d’un autre monde, celui du bas moyen-âge.

Néanmoins, si les deux parties sont symétriques puisqu’elles abordent successivement les mêmes aspects thématiques, quoique de manière plus développée dans la deuxième partie puisque villes et campagnes y disposent de chapitres spécifiques, le ton de chacune d’elle est très différent. En envisageant les choses sous une approche plus notionnelle comme la seigneurie au chapitre 3, la première partie s’avère beaucoup plus complexe que la seconde où figurent d’ailleurs quelques morceaux magistraux comme le chapitre sur la rupture grégorienne, remarquable synthèse que l’on ose à peine qualifier ainsi à cause de sa richesse et de sa complétude.

Par ailleurs, l’auteur a pris soin de poser son ouvrage en opposition avec une historiographie républicaine qui a longtemps entretenu la vision d’un moyen âge obscurantiste aux populations accablées par les droits seigneuriaux. Son souci le plus constant est de combattre le mythe de «l’an mil» avec son cortège de peurs eschatologiques, sa brutale mutation avec l’avènement d’une société seigneuriale signifiant la déliquescence du pouvoir royal et donc de la nation française. C’est d’ailleurs sur ce vieux débat historiographique que s’ouvre le dernier chapitre dit «Atelier de l’historien», exercice de rigueur et ajout précieux de la collection.

L’historien ne peut avoir de sentiment mitigé devant une telle somme et une telle richesse iconographique jamais réduite à des fins illustratives. Sauf peut-être celui de se dire que ce volume n’est pas accessible à tous et que cette Histoire de France ne sera pas aussi ''grand public'' que l’a été celle de Lavisse. Mais le métier d’historien et la connaissance historique ont tellement progressé depuis…


Hugues Marsat
( Mis en ligne le 07/09/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd