L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 5 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Moyen-Age  
 

Les croisés
Jonathan Phillips   Une histoire moderne des croisades
Flammarion 2010 /  26 € - 170.3 ffr. / 516 pages
ISBN : 978-2-08-120054-8
FORMAT : 15,2cm x 24cm

Traduction de Laurent Bury

L'auteur du compte rendu : Hugues Marsat est agrégé d'histoire. Enseignant dans le secondaire, il mène parallèlement des recherches sur le protestantisme aux XVIe-XVIIe siècles.

Imprimer

Les études sur les croisades ne manquent pas. Depuis longtemps, le sujet passionne tant par son côté épique et les évocations chevaleresques qui l’accompagnent, en dépit des bains de sang, que par son côté exotique et la rencontre entre des civilisations. D’aucuns auraient dit le choc entre les civilisations mais pas Jonathan Phillips. La réapparition dans les discours politiques, comme dans les appels fanatiques, des références aux croisades et à leur opposé le jihad justifie aux yeux de ce docteur en histoire une étude moderne d’un phénomène qui irrigue le Moyen Age du XIe au XVe siècles et qui ne peut être réduit à une guerre religieuse entre chrétiens et musulmans.

Lecteur à l’Université de Londres, Jonathan Phillips est un enseignant qui ne perd pas de vue le rôle pédagogique de l’historien. Son Histoire moderne des croisades s’adresse au plus grand nombre possible et s’avère donc très accessible sans pour autant être simplificatrice. Le propos suit un découpage chronologique des plus classiques et son fond est très narratif mais s’enrichit d’une analyse fine et claire montrant que loin d’être le choc entre deux civilisations, les croisades furent le théâtre de dissensions entre les nombreuses factions du monde chrétien et du monde islamique. Lesquelles dissensions aboutirent parfois à des absences de coopération entre coreligionnaires, voire à des accords entre les confessions quand il ne s’agit pas d’alliances, rares il est vrai.

Le lecteur retrouvera donc les épisodes obligés des expéditions que les chrétiens occidentaux organisèrent pour prendre le contrôle de Jérusalem : l’appel à la première croisade à Clermont en 1095 et la prise de Jérusalem quatre ans plus tard ; les croisades des rois français et anglais et celles des empereurs ; le sac de Constantinople par les croisés de la quatrième croisade en 1204… Il retrouvera aussi ces croisades parallèles que furent la Reconquista dans la péninsule ibérique et les offensives d’une chrétienté en expansion sur les rives de la Baltique. Accompagnant ces évènements déjà bien connus, d’autres, qui le sont moins, soulignent à quel point les croisades ont été une idée continue dans l’esprit des chrétiens occidentaux et un effort inégalement soutenu mais toujours présent. Il faut alors regretter l’absence d’une chronologie finale qui en aurait repris tous les épisodes.

Par ailleurs, l’établissement et le gouvernement des Etats latins d’Orient, les rapports entre chrétiens et musulmans ne sont pas négligés, au contraire. Intitulant son livre Holy Warriors, un titre original que l’éditeur français n’a pas cru bon de reprendre, Jonathan Phillips a mis l’accent sur les acteurs des croisades : ceux qui en sont à l’origine, comme Bernard de Clairvaux ; ceux qui les font comme Richard cœur de lion ou Frédéric II de Hohenstaufen ; ceux qui les combattent comme Saladin. Il n’a pas seulement utilisé les chroniqueurs chrétiens mais fait aussi appel aux textes musulmans pour éclairer la vision entretenue de part et d’autre. Pour les uns comme pour les autres, il en analyse finement les propos et la propagande.

Au terme du livre, un dernier chapitre et une conclusion décodent l’utilisation d’un vocabulaire renvoyant aux croisades par certains de nos contemporains pas toujours éclairés mais souvent illuminés. Ils achèvent de faire du livre de Jonathan Phillips un ouvrage des plus recommandables par son intelligence comme par son accessibilité.


Hugues Marsat
( Mis en ligne le 16/11/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Histoires de croisades
       de Alessandro Barbero
  • Les Croisades
       de Thierry Delcourt
  • Un croisé contre Saladin. Renaud de Châtillon
       de Pierre Aubé
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd