L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 5 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Moyen-Age  
 

Les mots et les choses
Elisabeth Crouzet-Pavan   Renaissances italiennes
Albin Michel - Bibliothèque Histoire 2007 /  32 € - 209.6 ffr. / 625 pages
ISBN : 978-2-226-17111-5
FORMAT : 15,0cm x 22,5cm

L'auteur du compte rendu : Hugues Marsat, agrégé d'histoire, est enseignant dans le secondaire. Il mène parallèlement des recherches sur le protestantisme aux XVIe-XVIIe siècles.
Imprimer

En histoire, lemploi du terme de Renaissance, mme sil dsigne toujours de manire privilgie une priode courant de la fin du XIVe sicle au XVIe sicle, na plus la simplicit que lui avaient prte ses inventeurs principaux, Vasari, Burckhardt et Michelet. Il tend plutt dchaner, linstar de nombreux termes aujourdhui, des dbats historiographiques infinis, sur son contenu et ses limites, commencer parmi les mdivistes, victimes et cratures dune priodisation de moins en moins pratique de lHistoire.

Plutt que de chercher apprhender la Renaissance en Italie dans une homognit hypothtique, Elisabeth Crouzet-Pavan, professeur la Sorbonne et spcialiste de lItalie mdivale, livre ici une approche diachronique, visant dgager les volutions mais aussi les permanences, tant politiques quconomiques, dans lart de vivre comme dans la peur de mourir, de lItalie de lpoque. Le pluriel du titre simposait donc par la diversit des approches. Il simposait, bien sr et tout dabord, par la pluralit italienne. En Italie, la Renaissance a autant de visages que la pninsule a dEtats. Donc non pas une Renaissance mais des Renaissances.

Prliminaires des parties plus thmatiques, les deux premiers chapitres refltent la dmarche emprunte. Dune part, le tems [qui] revient, devise arbore par Laurent de Mdicis lors dun tournois en 1469, est celui dune esprance retrouve, une sensation de changement pleinement ressentie par les Hommes de lpoque, ou affiche comme telle des fins politiques, et que Giorgio Vasari clbre vers 1544 par un tableau reproduit en couverture et dont la description sert de point de dpart lauteur. Dautre part, ce tems ne peut faire fi des ombres du pass.

Les Renaissances italiennes plongent donc leurs racines dans lItalie des communes dont les plus importantes ont pris le contrle des campagnes qui les entourent, formant des cits-Etats ; ces Renaissances naissent de la guerre qui enrichit (ou provoque la ruine) des condottieres comme les Sforza Milan, taye le pouvoir de certains limage de Frdric de Montefeltre, duc dUrbino, en renverse dautres comme dans le royaume de Naples o les Aragonais supplantent les Angevins. Alors que dcline le systme communal, cest lItalie des livres du Prince et du Courtisan qui apparat au terme de multiples confiscations du pouvoirs voques dans les chapitres troisime et quatrime. Un nouvel quilibre gopolitique sinstalle en Italie.

Au titre des permanences, il faut ajouter le maintien de la primaut conomique italienne (chapitre cinquime). Encore cette dernire connat-elle des volutions, conscutives en partie de la peste mais aussi et surtout des changements conomiques aux chelles europenne et mditerranenne. Dans le chapitre VI, Elisabeth Crouzet-Pavan met de ct la lecture fonctionnaliste de liconographie par laquelle princes et bourgeois magnifient leurs russites pour en retenir la manifestation dune socit en proie la contemplation delle-mme et, citant Pline lAncien, dun monde avide de connatre quel aspect ils ont prsent (p.393).

Cest un nouveau systme des reprsentations, une nouvelle faon dtre au monde que dcrit lauteur, une mise en scne des apparences (chapitre VII). Pourtant, la vie continue ntre quune ombre qui passe, un pauvre acteur qui parade et sagite () un rcit cont酻. Elisabeth Crouzet-Pavan aurait pu sans peine reprendre les mots du Pote (MacBeth, V, 5) dans son dernier chapitre. En effet, paradoxalement, si le tems revient, les angoisses ne se sont pas dissipes. Quelle meilleure preuve de la diversit de lpoque que la coexistence de courants de pense hrits du pass et de lesprance dun temps nouveau ?

Cest donc bien un tour dhorizon que se livre lauteur de Renaissances italiennes. Un tel exercice, prilleux sil en est car on peut toujours et inutilement lui reprocher doblitrer tel ou tel dtail, doit dabord tre peru comme ce quil affirme tre, savoir un essai pour une interprtation globale. La simplicit nest pas toujours au rendez-vous dans ce genre, et, il faut lavouer, le propos na pas une clart accessible au premier venu, mais on oublie trop souvent quelles somme de connaissance et matrise il requiert. Ce nest pas le cas ici. Et si la lecture du livre ny suffisait pas pour convaincre, la soixantaine de pages de bibliographie achverait de le faire. Cest entre cette dernire et la chronologie que vient se perdre la seule carte du livre dont on peut regretter quelle nait pas pris place dans les chapitres traitant de la gopolitique pninsulaire.

Lauteur de Venise triomphante (1999) nen a pas moins atteint son but et contribue approfondir la rflexion historiographique sur la notion de Renaissance sans pour autant sombrer dans labstraction et en restant penche sur les mots de lpoque et la civilisation matrielle. Elle dgage au contraire des lignes volutives menant du Moyen Age lpoque moderne, attnuant par l une priodisation assurment pas plus linaire que les frontires dalors.


Hugues Marsat
( Mis en ligne le 18/06/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Civilisation de l’Europe à la Renaissance
       de John Hale
  • La Renaissance
       de Cédric Michon
  • Renaissance italienne 1460-1500
       de André Chastel
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd