L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 5 mars 2021
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Moyen-Age  
 

« La rectitude de la religion »
Jean-Michel Mouton   Saladin, le Sultan chevalier
Gallimard - Découvertes 2001 /  11,60 € - 75.98 ffr. / 128 pages
ISBN : 2-07-076208-4
Imprimer

Saladin (1138-1193) est l’une des grandes figures historiques du monde musulman. Référence souvent citée des champions contemporains du panarabisme, il jouit aussi sous nos latitudes d’une mythologie. Car l’unificateur de l’umma (la communauté musulmane) à la fin du XIIe siècle fit preuve d’un fair-play et d’un esprit de chevalerie que nombreux de ses adversaires latins lui reconnurent, au point de lui prêter ensuite des origines occidentales ! Le sultan qui unifia le monde musulman, du Maghreb oriental à Bagdad et de l’Anatolie au Yémen, est un Kurde. Le champion du djihad (la guerre sainte, l’un des piliers de l’Islam), dans la lignée de Zanki et de son fils et successeur Nur al-Dîn, réalisa un véritable empire, sous le chapiteau d’un sunnisme fervent et restauré.

Jean-Michel Mouton, professeur des universités à Paris-IV, auteur de nombreux ouvrages sur l’orient musulman médiéval (citons Le Sinaï médiéval. un espace stratégique de l’Islam, Paris, PUF, 2000), consacre au sultan-chevalier un ouvrage synthétique, dans la très didactique collection « Découverte » des éditions Gallimard. Il s’agit d’une mise au point très claire et stimulante. L’intention vulgarisatrice ne sacrifie pas le souci de précision ni les mises en perspective. Loin d’être purement factuel ou de présenter de façon sèche un personnage central de l’orient médiéval, Jean-Michel Mouton situe Saladin dans son temps et son espace. Le monde musulman qui sort des croisades au XIIe siècle est un univers conquis et divisé. Au chiisme des Fatimides affaiblis du Caire s’oppose le sunnisme des Abbassides de Bagdad, le calife n’étant plus que l’image d’un pouvoir en fait détenu par des dynasties turques, les seldjoukides, ou arabes, toute une mosaïque de pouvoirs locaux qui n’hésitent pas, en fonctions des contingences, à s’allier à l’occupant franc pour ménager leurs intérêts propres.

Chaque chapitre du livre est consacré à l’un des aspects du personnage : souverain, mudjahid, combattant, Saladin étend et dirige un territoire gigantesque, au nom d’une restauration de l’Islam qui ne doit pas faire oublier son ambition propre. L’un des débats historiographiques concernant l’individu tente en effet d’estimer la part de ferveur religieuse inspirant « Salah al-Din » (« la rectitude de la religion » en arabe), et celle de l’hubris chez un véritable bâtisseur d’empire. Les deux sont en fait intimement liés. Chef charismatique, à la tête d’une impressionnante machine de propagande - animée par de prestigieux secrétaires lettrés tel Al-Qadi al-Fadil, Imad al-Din al-Isfahani ou Ibn Shaddad -, l’homme qui reprend Jérusalem aux Francs en octobre 1187 doit ménager en effet l’inquiétude du califat abbasside face à cette impressionnante expansion. Ce n’est qu’après 1185 que les conquêtes du sultan revêtent d’ailleurs l’intention clairement religieuse de Guerre Sainte.

Véritable invitation à une connaissance plus approfondie de cette époque, la synthèse de Jean-Michel Mouton est en outre enrichie par de nombreux documents iconographiques. Les commentant, l’auteur esquisse quelques explications sur l’art musulman de l’époque, les techniques de guerre, l’urbanisme de villes comme Jérusalem ou de citadelles, telle Sadr. Le lecteur y apprendra beaucoup.


Thomas Roman
( Mis en ligne le 16/05/2002 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Sinaï médiéval
       de Jean-Michel Mouton
  • Les Assassins
       de Bernard Lewis
  • L'Occident médiéval face à l'Islam
       de Philippe Sénac
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd