L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 20 mai 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Moyen-Age  
 

Devenir par grâce ce que Dieu est par nature
Alain Dierkens   Benoît Beyer de Ryke    Collectif   Maître Eckhart et Jan van Ruusbroec - Études sur la mystique rhéno-flamande (XIIIe-XIVe siècle)
Éditions de l'Université de Bruxelles 2004 /  24 € - 157.2 ffr. / 242 pages
ISBN : 2800413476

L'auteur du compte rendu : Emmanuel Bain est agrégé d’histoire ; il est actuellement allocataire-moniteur à l’Université de Nice Sophia-Antipolis, où il prépare une thèse en histoire médiévale.

Voir aussi :
Benoît Beyer de Ryke, Maître Eckhart, Paris, Editions Entrelacs, 2004, 301p., 18 €, ISBN : 2-908606-18-6.

Imprimer

Les pays du Rhin et de la Flandre ont connu à la fin du XIIIe et au XIVe siècles de puissants courants mystiques illustrés par quelques figures célèbres : Maître Eckhart, Henri Suso, Jean Tauler, Jan van Ruusbroec. Cet ouvrage a pour but de présenter les recherches récentes sur ce mouvement ou plutôt sur ces auteurs. En effet, comme le montrent l’introduction de Benoît Beyer de Ryke et l’article de Paul Verdeyen, la notion de «mystique rhéno-flamande» est très contestable dans la mesure où les philosophies sous-jacentes à Eckhart et Ruusbroec sont très différentes. D’ailleurs la contribution passionnante de Hubert Roland montre bien comment cette idée d’une unité rhéno-flamande a pu être construite et utilisée par la propagande allemande de la Première Guerre mondiale au national-socialisme.

Les auteurs réunis, au nombre de dix-huit, appartiennent à des horizons différents, et permettent de diversifier les approches. Deux articles présentent le contexte historique : un sur la mystique à Strasbourg (Remy Valléjo), un sur l’influence d’Albert le Grand dans cette même ville (Sébastien Milazzo). D’autres articles étudient les prolongements philosophiques de ces idées, dans l’idéalisme allemand (Simon Knaebel), ou dans les pensées de l’immanence de Deleuze et Michel Henry (Sébastien Laoureux). Un article porte sur le rapport entre texte et image dans les œuvres de Suso (Monique Gruber). Un article est inspiré de la psychanalyse (Luc Richir). C’est donc une équipe pluridisciplinaire qui a été réunie pour aborder ce thème d’une façon globale. Cependant la majorité des articles sont d’inspiration philosophique ou théologique et portent sur Maître Eckart : sur sa conception de Dieu et/ou de la Déité (Hervé Pasqua, Jean Devriendt, Sébastien Laoureux), sur la naissance de Dieu dans l’âme et la place de l’homme dans la création (Marie-Anne Vannier, Maxime Mauriege), sur le rôle du Christ (Julien Bacq, Pierre Gire), sur l’image (Wolfgang Wackernagel) et la théologie négative (Ysabel de Andia).

Malgré son apparence spécialisée, ce livre constitue une bonne vulgarisation et une initiation. En effet les articles sont courts, rédigés dans un style clair et sobre qui les rend largement accessibles. La diversité des approches et des sujets constitue autant d’invites à l’approfondissement, et les nombreuses citations incitent à se tourner vers ces œuvres mystiques.

Nous pouvons simplement exprimer quelques regrets qui tiennent au choix des articles. En effet le livre ne tient pas les promesses de son titre : un seul article porte sur Ruusbroec (Claude-Henri Roquet), un seul sur Suso (Monique Gruber), un seul sur Marguerite Porete (Luc Richir). Les approches historiques ne portent que sur Strasbourg. En revanche, la concentration sur la philosophie d’Eckhart provoque des redondances ou au contraire des différences d’interprétations selon les articles, qui auraient mérité une discussion. Le choix de présenter les recherches récentes, tout en restant accessible à tous, ne permettait probablement pas d’aboutir à une problématique plus serrée. C’est à la fois l’avantage et l’inconvénient de cet ouvrage.


Emmanuel Bain
( Mis en ligne le 25/09/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd