L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 2 mars 2021
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Moyen-Age  
 

Sainte et femme : est-ce possible ?
Jacques Dalarun   Dieu changea de sexe, pour ainsi dire - La religion faite femme. XIe-XVe siècle
Fayard 2008 /  28 € - 183.4 ffr. / 439 pages
ISBN : 978-2-213-63651-1
FORMAT : 15,5cm x 24,0cm

L'auteur du compte rendu : Historienne et journaliste, Jacqueline Martin-Bagnaudez est particulièrement sensibilisée aux questions d’histoire des religions et d’histoire des mentalités. Elle a publié (chez Desclée de Brouwer) des ouvrages d’initiation portant notamment sur le Moyen Age et sur l’histoire de l’art.
Imprimer

Question : de quel sexe est le Dieu des religions monothéistes ? Masculin, bien sûr ! Même si celui des anges est une affaire autrement difficile… Réponse validée par les textes fondateurs, la théologie, la spiritualité, et l’histoire. Dès lors, celui que sa lecture/relecture conduit à une approche non traditionnelle de l’histoire religieuse est confronté à un paradoxe : et le sexe féminin ? La formule percutante qui sert de titre à ce recueil, due à Michelet et déjà utilisée par le même Jacques Dalarun pour son mémoire d’habilitation, braque un projecteur neuf sur quatre siècles de spiritualité médiévale. Nulle offense à la théologie dans cette posture : elle aboutit, dans une démarche purement historienne, à analyser un rapport hommes/femmes, envisagé au cœur des comportements spirituels et sociaux d’un Moyen Âge réputé misogyne, mais au sein duquel ont cherché à s’exprimer des personnalités atypiques.

Tel est le champ des recherches que mène depuis des décennies J. Dalarun. Notons d’emblée que le présent ouvrage est un recueil de 12 textes déjà donnés par l’auteur, entre 1985 et 2007, publiés à l’époque de façon parfois confidentielle et alors destinés à une public restreint (communications à des colloques, articles universitaires, dont l’original était souvent en italien ou en anglais).

Cette «non-synthèse» ne constitue toutefois pas seulement un «best of». D’abord parce qu’elle sort de leur ombre savante des études qui seraient restées inconnues des non spécialistes, et aussi parce leur actuelle publication est suivie, à chaque fois, de quelques lignes de mises à jour, de réflexions, d’ajouts, qu’y apporte leur auteur en 2008. Bien sûr, jamais de dénégation totale, qui aurait rendu inopportun une réédition. Le lecteur actuel peut regretter, par commodité, de ne pas connaître dès qu’il aborde un texte sa date et son contexte initial… mais il peut toujours se reporter à la coda avant de lire le début. On appréciera au passage la sûreté d’intuition de l’historien, confirmant aujourd’hui le bien fondé de son pressentiment de 1986 selon lequel la Vita de Claire de Rimini est bien, chronologiquement, la première source hagiographique rédigée directement en italien.

La composition du recueil est thématique, et l’on peut ainsi accompagner dans son évolution le glissement des centres d’intérêt de Jacques Dalarun au fil des années. Elle correspond, dans les faits, à un déplacement logique dans la chronologie (du XIe au XIVe siècle), et dans l’espace (de la France de l’Ouest à l’Ombrie, puis plus largement aux cités italiennes). Trois regroupements sont ainsi opérés : la place faite aux femmes dans la pensée et dans la pratique en France de l’Ouest à l’époque où Robert d’Arbrissel les installe à Fontevraud ; l’attitude des fondateurs franciscains (François et Claire) à l’égard du sexe opposé ; le cheminement des athlètes italiennes de Dieu dans l’Italie de la fin du Moyen Âge.

Le lecteur est tenté de chercher les grandes lignes unifiant les informations qui lui sont ainsi livrées. Par principe, les cas présentés ici se détachent toujours de leur contexte ecclésiologique et historique par leur caractère atypique. Il n’empêche qu’un fil rouge court à travers l’ensemble : la situation ni valorisée ni valorisante de la femme, depuis Robert d’Arbrissel recommandant aux hommes de se mettre au service des femmes par amour du Seigneur, jusqu’aux scandales suscités par la spiritualité pénitentielle d’une Claire de Rimini, en passant par la méfiance ressentie par le fondateur franciscain envers la faiblesse féminine. Et même lorsqu’un culte spontané s’instaure en faveur d’une Jeanne de Signa, le personnage qui en est l’objet demeure dans l’ombre de sa réalité historique. N’est-il pas significatif que les femmes observées par J. Dalarun soient d’extraordinaires pénitentes et/ou pratiquent cette forme extrême de vie religieuse qu’est la réclusion ? Comme pour se rendre «remarquables», en toute humilité spirituelle.

La place pionnière occupée par J. Dalarun dans l’histoire de l’hagiographie féminine médiévale se trouve ici confortée. À quoi il faut ajouter que l’esprit d’investigation de l’historien, à travers sa critique des sources, élargit la portée de ses recherches à des données d’histoire économique, artistique et surtout sociale, voire politique. Qu’on pense aux caractères particuliers imposés à la vie religieuse féminine par la simple existence de la cité d’Italie. Le propos déborde donc la seule histoire du christianisme. Et le souci de proposer la traduction en français des sources italiennes et latines devrait rendre aisée à des amateurs éclairés cette plongée au cœur de l’hagiographie.


Jacqueline Martin-Bagnaudez
( Mis en ligne le 25/06/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Voix de femmes au Moyen Age
       de Danielle Régnier-Bohler
  • Les Femmes cathares
       de Anne Brenon
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd