L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 15 décembre 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Moderne  
 

Le marchand et la sainte
Nicolas Lyon-Caen   Un roman bourgeois sous Louis XIV - Récits de vies marchandes et mobilité sociale : les itinéraires des Homassel
PULIM 2008 /  18 € - 117.9 ffr. / 145 pages
ISBN : 978-2-84287-457-5

L'auteur du compte rendu : Diplômé de l'Ecole nationale des chartes et de l'Ecole nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques, Rémi Mathis est conservateur, responsable de la bibliothèque de sciences humaines et sociales Paris-Descartes-CNRS. Il prépare une thèse sur Simon Arnauld de Pomponne à l'université Paris-Sorbonne sous la direction de Lucien Bély.
Imprimer

Le genre de la biographie s’est considérablement renouvelé depuis vingt ans. Sans aller jusqu’aux expériences extrêmes de Carlo Ginzburg ou de Joël Cornette traçant la biographie d’un meunier frioulan ou d’un révolutionnaire ordinaire, le hasard des archives permet parfois des études sur des personnes qui n’ont pas marqué l’histoire mais constituent par là de bons indicateurs de la vie quotidienne d’un milieu donné et peuvent être employés comme mètre étalon pour des études sociales, économiques ou culturelles. À travers le parcours singulier d’un individu, on éclaire le monde qui l’entoure.

Ce sont donc deux vies qui sont ici analysées. Deux vies qui se questionnent l’une l’autre tant elles sont dissemblables. D’une part, Jacques Homassel, riche marchand d’Abbeville, de l’autre Catherine Homassel, très modeste couturière à la vie de piété tout entière consacrée à la recherche du salut ; ils sont frère et sœur. Une dimension nouvelle vient s’ajouter quand on sait que Jacques a laissé une autobiographie et que la vie de Catherine a été retracée par sa nièce, qui la considérait comme un modèle de piété. Ces textes personnels sont une porte d’entrée pour l’étude du parcours de ces personnes, de leur mobilité sociale et des représentations qu’eux-mêmes et leur milieu pouvaient s’en faire. Il convient pour cela de les analyser en ayant recours à des archives d’une grande diversité, ce que fait parfaitement l’auteur.

S’il n’est pas ordinaire, le parcours de Jacques n’a rien d’exceptionnel. Originaire de Lorraine, ce dernier tente sa chance dans le commerce à Paris – où son père a résidé quelques années – après avoir renoncé à son rôle de compagnon des enfants du comte d'Harcourt. Il ne faut cependant pas y voir une stratégie sur le long terme : les parents de Jacques n'ont pas cherché à lui donner une formation de marchand et son installation à Paris est presque fortuite. La réussite sociale qui suit n'a donc rien d'évidente, d'autant plus que les marchands bourgeois de Paris constituent un milieu fermé pour qui ne possède pas un capital social et financier suffisant. Après un apprentissage, Jacques parvient cependant à s'intégrer à la corporation des merciers pendant la décennie 1660 : il travaille chez des marchands de dentelle pendant plusieurs années, ne restant guère plus de trois ou quatre ans chez le même employeur. Mais le dernier de ces employeurs se trouve être protestant et Jacques profite de la révocation de l’édit de Nantes pour prendre le contrôle de sa manufacture : la fabrique de moquette dont il s’occupe à Abbeville lui permet d’occuper une place honorable dans la vie de la cité et de s’intégrer à sa bourgeoisie. Jeune veuve, Michelle, sa sœur, s’est, elle, placée sous la direction de Jean Soanen, prédicateur de cour, qui finira par être nommé évêque de Senez. Proche des Oratoriens, elle passe une vie retirée mais non pas inconnue, les voies de la sainteté pouvant elles aussi être considérées comme une stratégie sociale.
 
Ce livre est issu des recherches qu'a menées Nicolas Lyon-Caen sur les familles parisiennes au XVIIIe siècle pour sa thèse de doctorat, en relation avec le groupement de recherche du CNRS sur les écrits du for privé. L’analyse qui est faite du parcours des membres de la famille Homassel – en plus de son intérêt pour l’étude des mobilités sociales et des réseaux familiaux – sert donc d’introduction à l’édition des deux textes rédigés par Jacques et Michelle. Elle met surtout en valeur ces témoignages un peu arides, dont l’intérêt scientifique est certainement plus grand que l’intérêt littéraire… Le texte de Jacques est inédit, celui de Michelle avait été partiellement édité au XIXe siècle : tous deux méritaient une édition critique, qui permette leur dialogue et soit le prétexte à une analyse fouillée de leur contenu, de leur statut littéraire et de leur rôle familial et social.

À partir de textes a priori bien éloignés l’un de l’autre, tant en ce qui concerne le but dans lequel ils ont été écrits que dans leur style, de textes a priori purement individuels touchant au «for privé», Nicolas Lyon-Caen fait œuvre utile. Il utilise ces deux textes dans une visée comparatiste, en les interrogeant à la lumière de la mobilité géographique et sociale, et à celle de la norme telle qu’édictée par une société, ne les considérant pas seulement comme un témoignage historique mais également comme des pièces issues d’un contexte précis qui a présidé à leur rédaction. C’est sans doute à ce prix que des écrits ordinaires peuvent se révéler riches d’enseignements.


Rémi Mathis
( Mis en ligne le 14/10/2008 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd