L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 20 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Moderne  
 

La transparence tue le pouvoir !
Lucien Bély   Les Secrets de Louis XIV - Mystères d’État et pouvoir absolu
Tallandier 2013 /  26.90 € - 176.2 ffr. / 680 pages
ISBN : 978-2-84734-921-4
FORMAT : 14,5 cm × 21,5 cm

L'auteur du compte rendu : Matthieu Lahaye est professeur agrégé d’histoire et docteur en histoire moderne. Il enseigne en classes préparatoires littéraires à Saint-Ouen.
Imprimer

Le secret est une composante essentielle du pouvoir, telle est la grande leçon de l’ouvrage de Lucien Bély. À le lire, Louis XIV n’y dérogea pas : il fut éduqué en ce sens, il régna ainsi et ne mourut pas sans brûler ses papiers personnels, emportant avec lui la plupart de ses secrets.

Hier comme aujourd’hui, l’accès à l’information politique et économique distingue le premier cercle du pouvoir. Aussi Louis XIV eut-il toujours à cœur de signifier à ses interlocuteurs qu’il en savait plus qu’eux, même si c’était loin d’être le cas. Mais il avait compris, à la manière de Machiavel, qu’il valait paraître savoir que savoir véritablement.

Pour la monarchie, la politique était avant tout un récit à écrire, plus que des faits objectifs à distiller. En cela, l’information méritait des retentions salutaires, des déformations utiles car le mot est toujours la chose et la chose pas toujours bonne à dire.

Le secret était d’autant plus important qu’il ménageait les apparences d’un roi décidant seul sous le regard de Dieu. Les plus informés savaient bien qu’aucune des décisions royales n’était prise sans une appréciation fine des rapports de force à l’œuvre dans l’élite.

Le mensonge par omission, la dissimulation, la feinte, le silence fortifiaient donc le tabou suprême : le pouvoir n’est pas là où on le croit. Il n’était certainement pas dans la liberté de façade du souverain, mais dans la société politique qui sans répit lui dictait, d’une manière plus ou moins directe, la marche à suivre. Personne n’était dupe, pas même le roi qui savait bien que plus il donnait des gages de son innocence, de son obéissance, plus il était vénéré.

Le livre de Lucien Bély, sans apporter de grandes découvertes archivistiques, brasse des témoignages de toutes sortes et nous convainc que la vérité du siècle est peut-être moins à chercher dans le fracas des tambours et des trompettes que dans ses silences.


Matthieu Lahaye
( Mis en ligne le 11/06/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La France au XVIIe siècle
       de Lucien Bély
  • La Société des princes
       de Lucien Bély
  • La Présence des Bourbons en Europe
       de Lucien Bély , collectif
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd