L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 15 octobre 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Moderne  
 
Dossier LE SOLEIL ET SES RAYONS
Le Chancelier Séguier (1588-1672)
La Santé de Louis XIV
Louis XIV
Les Oisivetés de Monsieur Vauban
Fontenelle et l'invention de l'histoire des sciences à l'aube des Lumières
Politique, guerre et fortification au Grand Siècle
Monsieur de Saint-Simon
Louis XIV
Vauban
Les Pontchartrain, ministres de Louis XIV
Vauban
Sauver le Grand Siècle ?
L'Intendance de Lorraine et Barrois à la fin du XVIIe siècle
Richelieu
La Maison médicale du Roi - XVIe-XVIIIe siècles
Le Versailles de Louis XIV
Le Roi, la cour et Versailles
Le Versailles de Louis XIV - Un palais pour la sculpture
André Le Nôtre
Louis XIV - Homme et roi
Le Roi-Soleil et Dieu
Alexandre Bontemps
Chamlay - Le stratège secret du Louis XIV
Louis XIV et vingt millions de Français
Colbert - La vertu usurpée
Régner et gouverner - Louis XIV et ses ministres
Louis XIV - L'Homme et le roi
Le Discours de vérité dans les Mémoires du duc de Saint-Simon
L'Année des quatre dauphins
Le Grand règne
L'Impôt du sang
Les Demeures du soleil
Richelieu
Colbert
Tourville
Une singulière famille
Le comte d'Argenson (1696-1764)
Stanislas Ier
Turgot
Mazarin
Colbert, marquis de Seignelay
la Monarchie entre Renaissance et Révolution
Le roi Stanislas
Colbert ou le serpent venimeux
Souvenirs du marquis de Valfons
Le Règne de Louis XIV (2 vol.)
Le Courrier du Roi en Orient
Crown, Church and Episcopate under Louis XIV
Splendeurs et misères du XVIIe siècle
Louis XIV à la conquête des Pays-Bas espagnols
Carlo Vigarani, intendant des plaisirs de Louis XIV
Les Daliès de Montauban
Mémoires de Monsieur de Gourville
Michel Chamillart
Richelieu
Les Fastes de la renommée
Les Valets de chambre de Louis XIV
Etre femme au temps de Louis XIV
Chronique de la Fronde
Le Despotisme éclairé

De pierre, de marbre et de bronze
Alexandre Maral   Le Versailles de Louis XIV - Un palais pour la sculpture
Faton 2013 /  68 € - 445.4 ffr. / 338 pages
ISBN : 978-2-87844-176-5
FORMAT : 24,0 cm × 30,5 cm

Catherine Pégard (Préfacier)

L'auteur du compte rendu : Archiviste-paléographe, docteur de l'université de Paris I-Sorbonne, conservateur en chef du patrimoine, Thierry Sarmant est responsable des collections de monnaies et médailles du musée Carnavalet après avoir été adjoint au directeur du département des monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France. Il a publié, entre autres titres, Les Demeures du Soleil, Louis XIV, Louvois et la surintendance des Bâtiments du roi (2003), Louis XIV. Homme et roi (Tallandier, 2012), Fontainebleau. Mille ans d'histoire de France (Tallandier, 2013).

Imprimer

Nul n’est prophète en son pays : la plupart des travaux qui traitent de la sculpture de Versailles sont anglo-saxons ou directement écrits par des Français en langue anglaise, tandis que souvent les visiteurs du château ne considèrent les vases, les bustes et les statues qui peuplent ses appartements et ses jardins que d’un œil distrait.

C’est donc à un travail de réhabilitation que se livre Alexandre Maral pour mettre en évidence un patrimoine sculpté qui n’a pas moins d’importance que l’architecture, la peinture ou les grands décors. Pour ce faire, il nous entraîne d’abord dans l’atelier de Versailles : le roi commanditaire, ses surintendants des Bâtiments successifs, Colbert, Louvois, Villacerf, Hardouin-Mansart, le duc d’Antin, ses sculpteurs, Le Hongre, Lerambert, Coysevox, Desjardins, Marsy, Girardon. Le propos se poursuit par l’évocation de la sculpture des jardins, qui est d’abord une œuvre éphémère de plâtre et de carton, le temps des fêtes de 1664, puis une sculpture de pierre et de plomb et enfin de marbre et de bronze.

Si le langage de la mythologie et de l’allégorie qu’emploient les sculpteurs de Louis XIV nous est de moins en moins familier, force est de succomber au charme ou à la force que dégagent beaucoup de leurs créations : groupes d’enfants de l’Allée d’Eau, tritons et dauphins de la Fontaine de la Pyramide, nymphes au bain de Girardon, Apollon de Tuby, Encelade des frères Marsy, Apollon et nymphes de Girardon et Regnaudin ou encore Chevaux du Soleil des frères Marsy. Avouons qu’à quelques notoires exceptions – L’Hiver de Girardon, Le Soir de Desjardins – les statues de la grande commande de 1674 font moins d’impression… et que la sculpture produite en masse pour orner les façades paraît souvent assez faible.

De la sculpture ornementale, Alexandre Maral passe à la sculpture que l’on pourrait dire politique : bustes de Louis XIV par Bernin et Varin, statue équestre du roi par le même Bernin, groupe de la Renommée du roi par Domenico Guidi, groupe de la France triomphante par Tuby, Coysevox et Prou, relief de la France veillant sur le sommeil du roi par Coustou. Autant de morceaux de bravoure qui sont pour l’historien de précieux témoignages de l’idéologie monarchique.

L’esthète, lui, trouve davantage de satisfaction dans le décor des grands vases de marbre et de bronze où se pressent les Amours, les nymphes, les centaures, dans un décor fantastique de feuillages, de palmes, de pampres, de guirlandes et de bucranes, et dans les réalisations de la dernière partie du règne, celle où prévaut le mot d’ordre royal de «l’enfance répandue partout». C’est l’âge des jeux d’enfants du Salon de l’œil-de-bœuf et du grand buffet d’eau de Trianon. Le dernier grand chantier de sculpture du règne, celui de la chapelle royale, porte la marque de cette consigne, et les reliefs qui couvrent ses murs sont plus aimables que majestueux.

Le livre se clôt sur une passionnante évocation de la destinée des sculptures du Versailles de Louis XIV après Louis XIV jusqu’aux dernières opérations de restauration et de mise à l’abri des œuvres menacées par le vandalisme ou la pollution. Nul n’aurait pu mieux que l’auteur, actuel responsable de ce patrimoine au château, tirer un bilan de ce qui a été fait dans les dernières années… comme de tout ce qui reste à faire.

Alexandre Maral est l’auteur du texte, mais aussi d’une grande partie des photographies qui l’illustrent. C’est dire que ce livre est le fruit d’une enquête historique savante mais aussi d’une observation patiente et amoureuse, au fil des jours, des œuvres qu’il étudie.


Thierry Sarmant
( Mis en ligne le 14/01/2014 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd