L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 13 décembre 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Moderne  
 

L’hygiène au coeur de l’Etat
Les Hygiénistes - Enjeux, modèles, pratiques (XVIIIe-XXe siècles)
Belin - Modernités 2001 /  24,20 € - 158.51 ffr. / 540 pages
ISBN : 2701129559

Ouvrage collectif dirigé par Patrice Bourdelais
Imprimer

Cet ouvrage rassemble dix-neuf communications prononcées en 1999 lors d’un colloque organisé au musée Claude Bernard de Saint-Julien en Beaujolais. L’essentiel des contributions porte sur l’âge d’or de l’hygiène, autour des années 1900, étudié dans plusieurs pays (Chine, Mexique, Brésil, Egypte, etc.) par des chercheurs venus de spécialités différentes, de la sociologie à l’histoire de la médecine en passant par l’architecture et la démographie. Une seule d’entre elles (l'article de Georges Vigarello) porte spécifiquement sur l’époque des Lumières. Aucune ne s’attache vraiment à la période qui va de la Révolution à 1871, riche d’intérêt pour le domaine, mais, il est vrai, déjà abondamment analysée par l’organisateur même du colloque, Patrice Bourdelais (Une peur bleue, histoire du choléra en France, 1834-1852, Payot, 1987). C’est un parti délibéré de celui-ci que de chercher à ouvrir un nouveau champ de recherche, en montrant sa diversité, en le liant à d’autres domaines comme l’histoire de l’urbanisme, en faisant appel à de jeunes chercheurs comme à des auteurs confirmés, dans un esprit de séminaire, plutôt que d’ambitionner une synthèse en la matière, comme l’ont proposé récemment pour la France Lion Murard et Patrick Zylberman, dans L’Hygiène dans la République : la santé publique en France ou l’utopie contrariée, 1870-1918 (Fayard, 1996).

Cette approche est très fructueuse, car, comme le rappelait Pierre Rosanvallon dans son histoire de L’Etat en France, l’histoire de l’hygiène s’inscrit d’une façon plus générale dans l’histoire de l’Etat. Elle ne saurait en effet se limiter au seul constat du développement d’une science, la médecine, et de sa diffusion dans la société, mais présente aussi des enjeux politiques : les médecins sont un groupe de pression influent aux intérêts pas toujours scientifiques, et le développement du rationalisme, dont témoignent les pratiques d’hygiène, n’échappe pas toujours au « délire », annoncé par Kant là où la raison ne s’appuie pas suffisamment sur les constats de l’expérience. Parfois plus proche de Diafoirus que de Claude Bernard, la médecine, durant les siècles passés, ne fut pas toujours en effet irréprochable dans ses méthodes.
C’est un des grands intérêts des Hygiénistes, enjeux, modèles, pratiques que de chercher à ouvrir de nouvelles pistes en la matière, même si le lecteur non averti pourra s’y trouver perdu entre des contributions d’intérêt et d’ampleur inégales, regrettant que des sujets importants, comme Pasteur et les méthodes pastoriennes, le choléra, la tuberculose, certes déjà connus, n’y soient qu’à peine abordé. L’ouvrage ne fait toutefois pas complètement l’impasse sur ces questions, présentant, en fin de volume, une abondante bibliographie de plusieurs centaines de références, à jour à la date d’édition.


Jean-Philippe Dumas
( Mis en ligne le 10/04/2002 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd