L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 11 décembre 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Moderne  
 
L'Intendance de Lorraine et Barrois à la fin du XVIIe siècle
Dossier LE SOLEIL ET SES RAYONS
Dossier LE SOLEIL ET SES RAYONS
Le Chancelier Séguier (1588-1672)
La Santé de Louis XIV
Louis XIV
Les Oisivetés de Monsieur Vauban
Fontenelle et l'invention de l'histoire des sciences à l'aube des Lumières
Politique, guerre et fortification au Grand Siècle
Monsieur de Saint-Simon
Louis XIV
Vauban
Les Pontchartrain, ministres de Louis XIV
Vauban
Sauver le Grand Siècle ?
L'Intendance de Lorraine et Barrois à la fin du XVIIe siècle
Richelieu
La Maison médicale du Roi - XVIe-XVIIIe siècles
Le Versailles de Louis XIV
Le Roi, la cour et Versailles
Le Versailles de Louis XIV - Un palais pour la sculpture
André Le Nôtre
Louis XIV - Homme et roi
Le Roi-Soleil et Dieu
Alexandre Bontemps
Chamlay - Le stratège secret du Louis XIV
Louis XIV et vingt millions de Français
Colbert - La vertu usurpée
Régner et gouverner - Louis XIV et ses ministres
Louis XIV - L'Homme et le roi
Le Discours de vérité dans les Mémoires du duc de Saint-Simon
L'Année des quatre dauphins
Le Grand règne
L'Impôt du sang
Les Demeures du soleil
Richelieu
Colbert
Tourville
Une singulière famille
Le comte d'Argenson (1696-1764)
Stanislas Ier
Turgot
Mazarin
Colbert, marquis de Seignelay
la Monarchie entre Renaissance et Révolution
Le roi Stanislas
Colbert ou le serpent venimeux
Souvenirs du marquis de Valfons
Le Règne de Louis XIV (2 vol.)
Le Courrier du Roi en Orient
Crown, Church and Episcopate under Louis XIV
Splendeurs et misères du XVIIe siècle
Louis XIV à la conquête des Pays-Bas espagnols
Carlo Vigarani, intendant des plaisirs de Louis XIV
Les Daliès de Montauban
Mémoires de Monsieur de Gourville
Michel Chamillart
Richelieu
Les Fastes de la renommée
Les Valets de chambre de Louis XIV
Etre femme au temps de Louis XIV
Chronique de la Fronde
Le Despotisme éclairé

La Lorraine au Grand Siècle
Marie-José Laperche-Fournel  
Comité des travaux historiques et scientifiques 2006 /  45 € - 294.75 ffr. / 350 pages
ISBN : 2-7355-0618-5
FORMAT : 15,5cm x 23,5cm

L'auteur du compte rendu : Rémi Mathis est élève à l'Ecole Nationale des Chartes. Il prépare une thèse sur Simon Arnauld de Pomponne sous la direction d'Olivier Poncet (ENC) et Lucien Bély (Paris IV).
Imprimer

En 1697, le duc de Beauvilliers, ministre de Louis XIV, envoie une demande à l’ensemble des intendants de France. Il sollicite de chacun d’eux un mémoire où serait décrit d’une manière très claire, suivant un plan rigoureux, l’état de la généralité dont ils ont la charge. À cela, une finalité : l’éducation du duc de Bourgogne, petit-fils du roi. Il convient de le préparer à exercer son futur métier de roi, en lui présentant un tableau rigoureux du royaume après les bouleversements de la décennie 1690 (crise de subsistance de 1693-1694, guerre de la Ligue d’Augsbourg…)

Ces mémoires ont eu un remarquable succès sous l’Ancien Régime. Si le duc de Bourgogne ne régna jamais, ils furent recopiés, lus et conservés par de très nombreux parlementaires et érudits, désireux de posséder des renseignements précis et de première main sur les provinces françaises. Nous disposons donc aujourd’hui d’un grand nombre de copies, d’inégale valeur, effectuées entre le tout début du XVIIIe et le XIXe siècle. En 1727, les résultats de l’enquête sont même publiés à Londres, en trois volumes, par le comte de Boulainvilliers.

Mais s’ils intéressaient les contemporains, ces mémoires sont également vite reconnus comme des sources de première importance par les historiens ; ils sont ainsi utilisés tout au long des deux derniers siècles. Un pas est franchi en 1975 quand on décide de donner une édition scientifique de l’ensemble de ces mémoires. Depuis cette date, des volumes sont périodiquement publiés, venant enrichir notre connaissance de la France de la fin du règne de Louis XIV et constituant des sources de première importance pour l’étude des régions considérées.

Marie-José Laperche-Fournel, maître de conférences à l’université de Nancy 2, donne aux éditions du CTHS une remarquable édition du mémoire sur l’intendance de Lorraine et Barrois, province très particulière puisqu’elle est occupée et administrée par la France mais ne lui appartient pas. Comme la plupart des mémoires de ce genre, celui de Desmarets de Vaubourg présente le cadre naturel de la province, en décrivant ses rivières, son climat ou ses richesses naturelles (mines, salines, etc.). Il fait le point sur l’importance numérique des Lorrains, appuyant sur le très faible nombre de villes dignes de ce nom. Puis le mémoire présente l’organisation de la province, du point de vue religieux, administratif ou judiciaire, et fournit des listes des principaux établissements, entre autres les abbayes avec leurs revenus de l’époque. Dans un but à la fois social, politique, économique et fiscal, on trouve également le recensement des grandes familles lorraines, des principales cultures du pays ou des manufactures qui y sont établies… Les événements du dernier siècle ont laissé leur marque sur le pays et sur ses habitants. Aussi, l’intendant revient-il sur l’importance du protestantisme dans la province ou sur les conséquences de la guerre de Trente Ans sur la démographie. Il n’oublie pas de traiter de l’administration des ducs de Lorraine, puisque la France se borne à occuper un pays qui ne lui appartient pas.

Ce sont là autant de notations qui tracent à grands traits le portrait d’une région à une date donnée. On possède donc non seulement des renseignements importants sur l’état de la province mais également la vision que pouvait en avoir un intendant du Roi Soleil, envoyé là pour quelques années seulement et qui a eu toutes les peines du monde à recueillir ces renseignements. Toutes ces données demandent donc à être vérifiées, et confrontées à ce que nous savons par ailleurs de la province : une édition ne se limite pas au texte proposé. Tout doit être mis en œuvre pour faciliter l’appréhension intellectuelle du texte en explicitant le contexte et les modalités de sa composition, en le confrontant à d’autres documents conservés par ailleurs, en ébauchant un début de commentaire. C’est ce qui est fort bien fait ici. L’édition est précédée de deux chapitres de présentation (pp.13-150) absolument nécessaires.

Le premier revient sur le mémoire lui-même. Il en présente l’auteur, étudie comment ce dernier a pu réunir la documentation nécessaire, comment il l’a rédigé. Le lecteur sait ainsi qui parle et connaît les insuffisances du mémoire. Le second chapitre consiste en une présentation de la Lorraine et du Barrois en cette fin de Grand Siècle, mettant en perspective les données du mémoire et invitant le lecteur à faire la part des choses. Enfin, un certain nombre d’annexes viennent encore éclaircir le texte, notamment les généalogies des maisons de Lorraine et de Salm et la liste chronologique des villages devenus français à la suite de la politique des Réunions. Comme souvent pour les mémoires d’intendant, le texte n’était pas facile à établir en raison du grand nombre de manuscrits. M.-J. Laperche-Fournel y distingue trois familles mais on trouve pourtant de grandes similarités entre des manuscrits de familles différentes. Il manque finalement un stemma qui résume clairement la raison de l’existence des ces diverses familles et fasse véritablement le point sur la genèse des différents manuscrits. C’est là notre seul regret.

Ainsi, la publication de ce mémoire vient doublement enrichir nos connaissances de l’état de la France à la fin du règne de Louis XIV. D’une part, l’édition prend sa place parmi les nombreux autres mémoires d’intendant, qui se complètent et se répondent les uns les autres. D’autre part, elle est en elle-même une source de grande valeur, qui vient préciser nos connaissances sur la Lorraine de l’époque et surtout la vision qu’on en avait alors, contribuant à une meilleure connaissance de ces rois aux petits pieds que sont les intendants.


Rémi Mathis
( Mis en ligne le 04/01/2007 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd