L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 24 mai 2022
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

Caducées et casques coloniaux
Laurence Monnais-Rousselot   Médecine et colonisation - L'aventure indochinoise, 1860-1939
CNRS éditions 1998 /  30.53 € - 199.97 ffr. / 489 pages
ISBN : 2271056578
Imprimer

La médecine coloniale et l'Indochine véhiculent des images fortes, des images d'Epinal, vestiges doux-amers d'une époque révolue. Loin des clichés du médecin coiffé du casque colonial, sans céder aux fantasmes indochinois d'un Jean Hougron ou d'un Lucien Bodard, Laurence Monnais-Rousselot restitue avec brio l'action médicale et sanitaire de la France en Indochine. Cette thèse de doctorat, publiée par le C.N.R.S. insiste sur le synchronisme entre le fait colonial, l'émergence des politiques hygiénistes et les progrès fulgurants de la médecine occidentale de la fin du XIXe siècle.

Située à la confluence de l'histoire coloniale, de l'histoire militaire et de l'histoire de la médecine, l'étude montre non seulement l'impact du volet médico-social de la colonisation sur le processus de mise en dépendance de l'Indochine, mais aussi l'influence des pathologies et particularités indochinoises sur la médecine coloniale occidentale. L'originalité de l'ouvrage réside dans la démarche et l'ambition avouées de l'historienne : il s'agit bel et bien d'une monographie indochinoise, véritable histoire d'une adaptation de la médecine française à une Indochine faite de diversités géographiques et ethniques, foyer d'endémies et d'épidémies multiformes et effrayantes. L'auteur observe parfaitement la question des relations entre colonisateurs et colonisés, médecins et patients grâce à la rigueur méthodologique mise au service d'une démonstration magistrale. Ce résultat s'appuie sur une exploitation méthodique d'un corpus de sources souvent parcellaires et disséminés entre Archives Nationales vietnamiennes, archives des services historiques des armées, archives du centre des archives d'outre-mer, archives privées et archives de l'institut Pasteur. Le dépouillement des périodiques coloniaux et médicaux ajoute à l'impression d'exigence et d'exploration systématique des pistes de recherches.

La clarté de l'ouvrage, malgré l'épaisseur du sujet et le vocabulaire scientifique, ne se dément jamais. L'index, le lexique médical, l'appareil critique se mettent au service d'une démonstration étayée par un plan rigoureux. La chronologie médico-coloniale offre une vue d'ensemble de l'objet d'étude avant la présentation de l'évolution de la politique médicale élaborée en métropole, le portrait des auteurs de la médicalisation et le tableau des réalités sanitaires indochinoises. Aucune carte, aucun chiffre, aucun graphique n'est gratuit. Chaque point de la démonstration est à sa place et permet à Laurence Monnais-Rousselot d'affirmer que loin d'être une "colonisation médicale" exportée, l'action médicale de la France, grâce à ses adaptations et l'"indigènisation" du personnel, peut-être assimilée à une "médicalisation coloniale". On retient de cette thèse l'exemple d'une démarche historique rigoureuse et modeste qui appelle à d'autres travaux de cette tenue.


Philippe Alix
( Mis en ligne le 13/08/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd