L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 28 mai 2020
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

Une débâcle fondatrice
Pierre Milza   ''L'Année terrible'' - Tome 1 - La guerre franco-prussienne (septembre 1870-mars 1871)
Perrin 2009 /  22,80 € - 149.34 ffr. / 460 pages
ISBN : 978-2-262-02498-7
FORMAT : 15,5cm x 24cm

L'auteur du compte rendu : Agrégé, Pierre Triomphe vient de soutenir une thèse sur «Les mises en scène du passé au Palais-Bourbon (1815-1848). Aux origines d’une mémoire nationale». Il a publié L’Europe de François Guizot (Privat, 2002).
Imprimer

Spécialiste de l’histoire politique et diplomatique française du XIXe siècle et de l’histoire italienne, Pierre Milza a entrepris un ouvrage sur «l’année terrible», dont le premier tome vient de paraître. S’appuyant sur des sources écrites, ce volume porte sur la guerre de 1870, vue du côté français.

De façon classique, l’auteur retrace essentiellement le déroulement des opérations militaires, les efforts diplomatiques français et l’action des dirigeants hexagonaux. La volonté largement répandue dans l’opinion d’en découdre avec la puissance montante de la Prusse et les manœuvres de Bismarck pour amener la France à déclarer la guerre, servent de prologue à une analyse détaillée des opérations militaires. La défaillance du régime impérial et d’un Napoléon III à la santé chancelante favorise les premiers succès prussiens. Le commandement français ne s’avère dans l’ensemble pas à la hauteur de la situation, à l’instar d’un Bazaine. Il se montre surtout beaucoup moins réactif à la situation sur le terrain que l’état-major adverse. Dans la série de batailles du mois d’août qui aboutit à l’encerclement des armées françaises, la puissance de feu des armes nouvelles provoque des hécatombes et la supériorité de l’artillerie germanique joue un rôle décisif. La proclamation de la République, le 4 septembre, à l’annonce du désastre de Sedan, ne change guère la situation, en dépit de la mystique d’un nouvel élan révolutionnaire comparable à celui de 1792 et des efforts de Gambetta depuis Tours. Son attitude jusqu’au-boutiste contraste d’ailleurs avec celle des membres du gouvernement restés dans la capitale. Ces derniers finissent par se résoudre à accepter l’humiliante défaite et la perte de l’Alsace-Lorraine. En effet, les efforts menés par Thiers notamment pour impliquer d’autres pays dans le conflit s’avèrent infructueux, même si divers volontaires étrangers sont venus se battre au côté de la Grande Nation, à commencer par Garibaldi.

La clarté du propos rend la lecture agréable, de même que les nombreuses citations qui donnent vie au récit, notamment les témoignages de militaires ou de civils parisiens durant le long siège de la capitale. Les descriptions de l’état d’esprit de la population parisienne et de sa progressive radicalisation en raison de souffrances endurées en pure perte annoncent par ailleurs la seconde partie de l’ouvrage, annoncée pour septembre 2009. La Commune devrait en constituer l’épisode central. L’étude des répercussions de la guerre dans le reste du pays est plus sommaire, mais peut-être Pierre Milza s’est-il réservé pour le tome suivant. L’ouvrage s’appuie par ailleurs sur un riche dossier iconographique et plusieurs cartes des opérations militaires fort utiles. Le souci qu’a l’auteur d’éclairer régulièrement le contexte de l’année terrible par des comparaisons avec d’autres épisodes de l’histoire de France permet de mieux mettre en perspective ce moment historique décisif. Il consacre dans l’hexagone la victoire définitive du régime républicain et l’affirmation de l’hégémonie allemande sur le continent, à l’origine des guerres mondiales ultérieures. Pierre Milza étudie de façon détaillée la proclamation d’un Empire au terme de longues tractations entre les souverains germaniques.

Sans renouveler en profondeur les interprétations de la guerre et de son contexte diplomatique, cet ouvrage a le grand intérêt de s’appuyer sur une bibliographie récente, même si l’on peut regretter que, peut-être du fait des contraintes éditoriales, quelques titres qui viennent de paraître n’aient pas été pris en compte, à commencer par la biographie de Napoléon III par Eric Anceau. Dans l’ensemble, «l’année terrible» s’avère ainsi un ouvrage solide, qu’on peut lire parallèlement à l’ouvrage de référence sur le conflit, celui de François Roth (La Guerre de 1870, Hachette Pluriel, 2005), auquel il apporte d’utiles compléments, notamment diplomatiques.


Pierre Triomphe
( Mis en ligne le 31/03/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Napoléon III - Un Saint-Simon à cheval
       de Eric Anceau
  • Napoléon III
       de Pierre Milza
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd