L'actualité du livre Mercredi 26 juin 2024
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

Entre la France et le Piémont
Simonetta Tombaccini   La Vie de la noblesse niçoise. 1814-1860
Acadèmia Nissarda 2010 /  45 € - 294.75 ffr. / 519 pages
ISBN : 978-8882621629
FORMAT : 16,5cm x 24cm

Préface de Marco Carassi

L'auteur du compte rendu : Natalie Petiteau est professeur d'histoire contemporaine à l'Université d'Avignon.

Imprimer

C’est une heureuse initiative que celle de Simonetta Tombaccini : elle offre ici d’une part tout un pan d’une histoire du pays niçois bien peu connue, elle propose d’autre part de revenir sur les terrains de l’histoire sociale et de l’histoire des noblesses, bien souvent désertés aujourd’hui. Son travail est fort bien documenté, fondé sur le recours à divers fonds privés, il est également richement illustré et élégamment rédigé. Il met en évidence la façon dont un groupe hérité de l’Ancien Régime occupe de nouveau le devant de la scène de la vie niçoise, du retour dans le giron du royaume de Piémont jusqu’au passage sous l’autorité française.

L’auteur montre tout d’abord la composition de cette noblesse, faite de strates successives qui continuent de s’accumuler après 1814, entre armée et service de l’État. Simonetta Tombaccini analyse aussi les moyens financiers et fonciers par lesquels cette noblesse conserve son rang. Elle montre comment les patrimoines ont été préservés ou reconstitués, et combien les palais de la vieille ville, puis de la ville nouvelle, permettent d’afficher son rang. Mais les demeures de plaisance, au cœur des exploitations rurales, jouent également un rôle important dans le train de vie.

Comme la noblesse française, la noblesse niçoise s’adapte à son temps et envoie ses fils dans les écoles militaires afin de leur permettre de conserver de solides positions dans la société de leur temps. Les jeunes gens biens nés briguent tous des postes dans l’armée ou l’administration, celle du royaume ou celle de la cité. Leurs sœurs, en revanche, continuent de recevoir une éducation traditionnelle, dans les couvents, avant de contracter un mariage de raison, avec un homme au nom respectable et à la fortune honorable.

Politiquement, cette noblesse est largement acquise à la cause de la restauration de la maison de Savoie et elle se comporte donc généralement comme une noblesse légitimiste. Mais il existe aussi une minorité de libéraux au sein de cette noblesse, prêts pour certains à s’engager même dans la sédition de 1821.

Le mode de vie participe de l’affirmation de l’identité noble, à Nice comme ailleurs : l’auteur a raison de montrer l’importance, en la matière, du nombre des domestiques, mais aussi des largesses dispensées à leur égard. Pratique religieuse et charité contribuent également à préserver l’honneur des familles, où la dévotion relève néanmoins de convictions solidement ancrées. Par ailleurs, les distractions privées, des fêtes et des réceptions, comme les divertissements publics, au théâtre et à l’opéra, sont autant d’occasions d’afficher son rang. Le carnaval ne prend d’importance qu’à la fin de la période, sous l’effet des visites de têtes couronnées.

Habilement, Simonetta Tombaccini termine son ouvrage sur un beau chapitre consacré au dilemme que représente le rattachement à la France en 1860. Au total, il y a là un très beau livre que tout historien curieux d’histoire sociale et d’histoire politique de l’Europe méditerranéenne se doit de connaître.


Natalie Petiteau
( Mis en ligne le 29/03/2011 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Noblesses françaises dans l'Europe de la Révolution
       de Philippe Bourdin , Collectif

    Ailleurs sur le web :
  • Lien vers le site de l'Academia Nissarda
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2024
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd