L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 27 février 2020
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

Pariser Kanonen
Christophe Dutrône   Feu sur Paris ! L’histoire vraie de la Grosse Bertha
Pierre de Taillac 2012 /  30 € - 196.5 ffr. / 208 pages
ISBN : 978-2-36445-009-7
FORMAT : 20,0 cm × 26,9 cm
Imprimer

Journaliste et historien, Christophe Dutrône est spécialiste des questions militaires. Après notamment des ouvrages sur les thèmes du Viêt-Minh, des Indes savantes, de la défaite de 1940 et de la guerre d’Algérie, il vient d’écrire Feu sur Paris ! L’histoire vraie de la Grosse Bertha, paru aux éditions Pierre de Taillac. Cet ouvrage érudit et passionnant relate d’emblée l’histoire de la famille Krupp, laquelle put se faire une belle et lucrative place au soleil grâce au soutien du chancelier Bismarck. Ce groupe industriel bénéficia en effet d’une aide financière importante de la part du Reich wilhelmien et devint peu à peu un véritable Etat dans l’Etat.

La Grosse Bertha était une très grosse pièce d’artillerie, secrètement mise au point et utilisée par l’armée allemande lors de la Première Guerre mondiale. En France, on a souvent désigné sous ce nom le mystérieux canon utilisé pour le bombardement de Paris en 1918 (les Pariser Kanonen), mais il s’agit en fait d’un modèle différent à bien des égards. Il fut utilisé pour affaiblir le moral de la population française. Il s’agissait d’une sorte de guerre psychologique visant à démoraliser et à désorganiser ce que l’on appelait alors l’arrière. Cette histoire permet de saisir de façon précise le rôle de la censure militaire et son importance.

Il y eut plusieurs tirs sur la capitale. Un bombardement sur l’église Saint Gervais à Paris fit plus de 91 morts. Ces tirs ajoutés au bombardement incitèrent les autorités politiques à conseiller à la population de quitter Paris. Ce que peu de Parisiens firent. Pour gagner en efficacité, les Allemands créèrent même une base secrète à Crépy-en-Laonnois. Les bombardements eurent lieu du 23 mars au 9 août 1918. Notre Dame de Paris servait de repère pour les artilleurs allemands. 320 obus furent tirés sur Paris. Il y eut au final plus de 256 tués et plusieurs centaines de blessés.

La réaction française consista à bombarder le site secret mis au point par l’état-major du Reich wilhelmien. Les Allemands démontèrent les canons à la fin de la Grande Guerre et il fut demandé le plus grand secret pour éviter qu’ils tombent entre les mains des Alliés. Autour des années 1920, néanmoins, les services secrets réussirent à découvrir tous les éléments techniques propres à ces canons. Plus récemment, Saddam Hussein envisagea la construction de tels canons, ce qui inquiéta Israël.

L’ouvrage est assorti d’une annexe des tirs avec dates et lieux ainsi que de la liste des blessés. Cet ouvrage est une véritable réussite plongeant le lecteur dans les affres du trouble climat de l’époque.


Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 03/07/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd