L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 15 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

A tout vent !
Jean-Yves Mollier   Bruno Dubot   Histoire de la librairie Larousse (1852-2010)
Fayard 2012 /  28 € - 183.4 ffr. / 736 pages
ISBN : 978-2-213-64407-3
FORMAT : 15,3 cm × 23,5 cm

L’auteur du compte rendu : agrégée d’histoire et docteur en histoire médiévale (thèse sur La tradition manuscrite de la lettre du Prêtre Jean, XIIe-XVIe siècle), Marie-Paule Caire-Jabinet est professeur honoraire de Première Supérieure au lycée Lakanal de Sceaux. Elle a notamment publié L’Histoire en France du Moyen Age à nos jours. Introduction à l’historiographie (Flammarion, 2002).
Imprimer

Le ''Larousse'': quelle maison en France na pas eu son dictionnaire, avec ses pages roses centrales, ses deux parties, lune pour les mots et la seconde pour les noms propres, ses petites vignettes illustres ? Et limage de la semeuse qui sme tout vent (devise adopte en 1876) en soufflant sur le pissenlit (dent de lion) fan, dispersant ainsi le savoir au plus grand nombre Tant de souvenirs pour tous les jeunes franais scolariss qui ont souvent reu un Larousse en livre de fin de scolarit primaire. Larousse, devenu synonyme de dictionnaire, bien davantage que le Littr黠son contemporain (1863-1872). Or la librairie Larousse est une des plus vieilles maison ddition franaise: elle a t fonde en 1852, 2 rue Pierre Sarazin Paris, avec pour voisin Louis Hachette, et existe encore aujourdhui dans ses locaux installs rue du Montparnasse, le nom de Larousse inscrit au fronton de limmeuble. En 1869, Pierre Larousse sinstalle tout prs, au 49 rue Notre-Dame-des-champs, comme libraire-diteur-imprimeur; mais ne cherchez pas de plaque lvoquant: les Petites Surs des Pauvres, propritaires de limmeuble, ont refus sans explication quon en appose une loccasion du centenaire en 1975. Pour les auteurs, la raison est claire:Sans doute lanticlricalisme de lauteur du Grand Dictionnaire universel du XIXe sicle, condamn par lEglise et inscrit lIndex librorum prohibitorum, tait-il encore trop vivace, dans la mmoire de la hirarchie de cette congrgation bretonne, contemporaine de Pierre Larousse, pour accepter sur ses murs la moindre inscription en lhonneur de ce mcrant et de son uvre ddie la libration de lhumanit (p.609).

En dpit de son anciennet, Larousse navait jamais donn lieu travail historique scientifique, cest dsormais chose faite: Bruno Dubot, auteur dune belle thse de doctorat sur la maison Larousse de 1895 1952, et Jean-Yves Mollier, spcialiste de lhistoire de ldition (auteur dun rcent Edition, presse et pouvoir en France au XXe sicle, 2008), publient un pais (trop?) volume (736 pages) sur lHistoire de la librairie Larousse (1852-2010). Ouvrage crit par deux universitaires (on aurait aim savoir qui attribuer les diffrents chapitres), il est dot dun appareil critique complet: liste des sources, abondante bibliographie, index. Un plan chronologique qui se divise, selon la tradition, en trois parties: ''Aux temps de Pierre Larousse et dAugustin Boyer'', ''La librairie Larousse au temps de lapoge du capitalisme familial (1895-1951)'', ''De la librairie familiale lintgration dans un groupe vocation mondiale (1952-2010)''. Plus un cahier de photographies central.

Une histoire rebondissements qui a sa part de romanesque: le choix de deux amis denfance, Pierre Larousse (1817-1885) et Augustin Boyer (1821-1896) de fonder une maison ddition, puis leur msentente et leur sparation; sa part de sordide: les dmarches des neveux de Pierre Larousse pour tenter sans succs de sopposer au testament de sa collaboratrice de toujours, quil avait pouse la fin de sa vie, Pauline Caubel, morte en janvier 1890. Celle-ci, leur grand dam, ne fit pas hriter les neveux mais Constant Noleau, le compagnon de ses dernires annes. Do une accusation dempoisonnement porte par eux contre ce dernier pour tenter de lempcher dhriter, feuilleton judiciaire au terme duquel la Justice, en 1893, dboute les neveux avides (finalement, Noleau, en 1895, acceptera un arrangement avec Jules Edmond Hollier-Larousse, le neveu que Pierre Larousse avait associ son travail).

1895 est le dbut dune nouvelle re dans lhistoire de la librairie: celle de la seconde gnration. Un homme lincarne plus particulirement: Claude Aug, directeur de la rdaction, poux dune petite nice de Pauline Caubel-Larousse, et qui va largement contribuer engager dfinitivement la maison dans la politique de lexicographie qui lui donne aujourdhui encore son originalit. Cest lui qui a lide en 1905 du Petit Larousse illustr qui va assurer la fortune et la renomme de la maison. Paralllement, le second responsable, Georges Moreau, lui aussi petit neveu par alliance de Pauline Caubel-Larousse, dveloppe le secteur de lencyclopdisme et de la vulgarisation de bonne qualit, choix qui ne seront jamais dmentis par la suite.

La librairie Larousse a donc connu ses figures hroques, au premier rang dentre elles le fondateur, Pierre Larousse, rpublicain convaincu (ce qui ne sera pas toujours le cas de ses successeurs) qui conut seul ou presque (ce fut loccasion de sa rupture avec Augustin Boyer) luvre de sa vie- le Grand Dictionnaire universel du XIXe sicle, vendu par souscription-, anim de la conviction quil fallait transmettre le savoir le meilleur au plus grand nombre, que ctait faire uvre politique. Autre grande figure, sa collaboratrice, devenue son pouse, Pauline Caubel donc, que les auteurs rhabilitent en insistant sur son rle essentiel. Mais aussi le neveu Jules Hollier qui, aprs la mort de Pierre Larousse, poursuivit son norme encyclopdie en 15 volumes. Une somme de connaissances dont son auteur voulait faire pour le XIXe sicle lquivalent de ce quavait t lEncyclopdie pour le XVIIIe ; mais pour viter les msaventures de Diderot, il avait choisi dtre lui-mme son libraire diteur. Les articles se rpondent, et, par le jeu de renvois, construisent une culture, des choix, des orientations. On se souvient de larticle sur Bonaparte (le nom le plus grand, le plus glorieux, le plus clatant de l'histoire, sans excepter celui de Napolon, gnral de la Rpublique franaise, n Ajaccio (le de la Corse), le 15 aot 1769, mort au chteau de Saint-Cloud prs de Paris, le 18 brumaire, an VIII de la Rpublique franaise, une et indivisible (9 novembre 1799)) qui avait convaincu les censeurs de Napolon III, alors que larticle suivant,intitul Napolon Ier, est une critique froce de lempereur ; mais celui-ci parut aprs Sedan et la chute du rgime imprial...

Le succs du dictionnaire fait souvent oublier que la librairie Larousse fut aussi - comme son concurrent direct Hachette -, un diteur de manuels scolaires et de revues pdagogiques. En 1856, cest le Nouveau Dictionnaire illustr de la langue franaise qui rencontre demble un succs jamais dmenti pendant plus dun sicle et qui assure la maison des rentres dargent rgulires. Pour faire connatre sa production, Pierre Larousse choisit la diffusion par un rseau de libraires correspondants, choix qui savrera trs judicieux pour la russite ultrieure de son entreprise.

En dpit des pisodes voqus plus haut, la transmission se fait, et le Grand Dictionnaire Universel est achev aprs la mort du fondateur. Certes lenvironnement devient moins favorable, avec la publication de la Grande Encyclopdie de Marcelin Berthelot (1885-1902) mais alors la stratgie adopte par les dirigeants est de dvelopper les dictionnaires et le Nouveau Larousse illustr va demble conqurir un vaste public. Un des aspects novateurs est le soin apport lillustration. Les responsables de Larousse sadjoignent des collaborateurs de talent, tel le peintre Maurice Denis, et tiennent la qualit et la varit des illustrations, faisant aussi une large part la photographie. Ces nouveauts sont bien accueillies par le large public auquel sadressent ces ouvrages de bonne vulgarisation, encyclopdies, dictionnaires, qui sont le fonds ditorial de la maison. Jusque dans les annes 50, la supriorit absolue de Larousse dans ce domaine simpose. Il faut ajouter que durant toute cette priode Larousse rencontre assez peu de concurrents vraiment dangereux. Une politique de bas prix, rendue possible par la publication en masse, assure galement le succs des ouvrages. Les encyclopdies de la Bibliothque Larousse couvrent de vastes champs (arts mnagers, cuisine, mdecine), lexception des guides de voyage, sans doute parce que dans ce domaine Hachette avait une position acquise difficile concurrencer. Autre atout: la possession de limprimerie. Enfin, Larousse a une politique de revues- La Revue encyclopdique (1890-1900), La Revue universelle (1900-1905) et Le Larousse mensuel (1905-1957) -, une poque o les revues sont un mdia trs lu.

Cest au dbut des annes 1960, alors que la France vit la priode dexpansion des Trente Glorieuses et que la quatrime gnration (Claude Moreau, Etienne Gillon, Jacques Hollier-Larousse, Jean-Louis Moreau) arrive aux responsabilits, que le bel quilibre se dgrade; certes le dictionnaire continue rgner, relook par Christian Lacroix ou Karl Lagerfeld, mais il a perdu sa position de quasi monopole.Le Robertdevient un concurrent efficace. Jusque dans les annes 1970, la maison se maintient, mais les dirigeants sont plus incertains et se lancent dans des choix discutables au vu des rsultats, mesurent mal la rvolution informatique qui sannonce; en 1973, la dcision est prise de fermer limprimerie Larousse ce qui entrane un conflit social de plusieurs mois et limprimerie sera dfinitivement ferme le 16 fvrier 1974. 1983 sonne la fin de lentreprise familiale rachete par le groupe... Hachette! Sensuivent une trentaine dannes difficiles que Larousse partage avec toute ldition franaise qui voit les restructurations se succder et dont les auteurs relatent avec minutie la complexit.

Aujourdhui, Larousse a conserv sa production dans le domaine encyclopdique, appuyant souvent ses ouvrages sur des sites internet, et tente de garder intacte sa supriorit en fondant une encyclopdie sur le web, qui fonctionne, comme Wikipedia, sur la collaboration des lecteurs ; mais la concurrence est rude et le pari pour le moins ambitieux.

En conclusion: un ouvrage riche dune belle documentation, une encyclopdie pour lauteur le plus connu dencyclopdies,qui dsormais appartient la mmoire politique nationale. Cependant, pour intressante que soit la lecture, un ouvrage un peu lagu aurait sans doute davantage conquis le grand public quil mrite.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 16/10/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Edition, presse et pouvoir en France au XXe siècle
       de Jean-Yves Mollier
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd