L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 9 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

Leur quotidien
Eric Alary   Bénédicte Vergez-Chaignon   Les Français, la guerre, l’Occupation, la Libération - 1939-1949
Geste éditions 2012 /  29.90 € - 195.85 ffr. / 300 pages
ISBN : 978-2-84561-949-4
FORMAT : 23,3 cm × 26,2 cm

Eric Alary a collaboré à Parutions.com
Imprimer

Paris, Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé, mais Paris libéré !… libéré par lui-même, libéré par son peuple, avec le concours des armées de la France» ! La citation est on ne peut plus célèbre. On doit cette mythique bribe de discours au général de Gaulle : le 25 août 1944, place de l'Hôtel de Ville, le général prononça en effet un discours resté à la postérité, dans lequel il célébrait notamment la Libération et la chute annoncée du IIIe Reich !

Dans le beau livre Les Français, la guerre, l’Occupation, la Libération, récemment paru chez Geste Editions, Eric Alary et Bénédicte Vergez—Chaignon reviennent sur le quotidien du pays entre 1939 et 1949, années noires s’il en est. Les deux auteurs sont tous deux historiens, passés par Sciences Po Paris. Spécialistes de l’Occupation, ils sont les auteurs de plusieurs ouvrages sur ce thème. Dans ce livre, par le truchement de nombreuses photographies, Eric Alary et Bénédicte Vergez—Chaignon racontent la vie des Français qui tous souffrirent, qui tous subirent ou qui, plus rarement, s’insurgèrent contre l’occupant allemand.

Pour ce faire, les auteurs ont eu recours aux dizaines de milliers de photographies qui ont été prises et inventoriées par l’agence Roger-Viollet, fondée en 1938 à Paris par Hélène Roger-Viollet et son compagnon Jean Fischer. Il s’agissait de proposer une documentation photographique éclectique sur le long terme. Toutefois, la guerre porta un coup d’arrêt à cette belle entreprise, Jean Fischer étant d’origine autrichienne. Les collections furent donc mises à l’abri et la boutique dut attendre 1945 pour rouvrir. Ils relancèrent leur affaire en achetant les archives d’autres agences et photographes et ils obtinrent le statut d’agence de presse en 1963. L’agence a finalement été léguée à la Ville de Paris en 1985.

Les clichés sont accompagnés de savantes explications des deux historiens. Ils montrent les Alliés accumulant hommes et matériel dans les souterrains de la ligne Maginot, laquelle s’étendait du Rhin jusqu’à Malmédy. Espérant une guerre longue et défensive, les Alliés inspectaient les tranchées fraîchement creusées pour faire face aux troupes du Reich. Les photographies racontent aussi la guerre, la débâcle, les destructions, la sinistre entrée des Allemands à Paris et à Orléans, l’exode, ainsi que l’arrivée au pouvoir du Maréchal Pétain, lequel entendait extirper le pays de la «dégénération», notamment en mettant au pinacle la culture physique et sportive.

De tristes clichés montrent la France se mettre à l’heure allemande. On voit aussi les Français attendant des denrées, des vêtements et des chaussures pendant des heures dans des files d’attente gigantesques. Les photographies donnent à voir des enfants se divertissant dans des parcs interdits aux Juifs, des camps de maquisards, mais aussi des Français fiers… de s’être engagés dans la SS pour combattre sur le terrible front de l’Est. Le lecteur appréciera les clichés sur le débarquement en Normandie, sur les soldats Alliés et sur les Résistants arrêtant des officiers allemands. Les photographies donnent également à voir des manifestations communistes d’après-guerre en faveur de l’épuration, la tonte d’anciennes adeptes de la collaboration horizontale, ainsi que les procès des hauts dignitaires du régime de Vichy comme par exemple Pierre Laval.

Avec des photographies d’une très grande qualité, le présent ouvrage plonge le lecteur dans les affres de la Seconde Guerre mondiale, telle qu’elle a concrètement été vécue par les Français.


Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 20/11/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Français au quotidien
       de Eric Alary , Bénédicte Vergez-Chaignon , Gilles Gauvin , Collectif
  • L'Exode - Un drame oublié
       de Eric Alary
  • Les Vichysto-résistants
       de Bénédicte Vergez-Chaignon
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd