L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 24 mai 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

La politique et ses symboles
Pierre Triomphe    Collectif   Politique et symbolique de la Restauration à la Révolution nationale - Déclinaisons méridionales
 17 € - 111.35 ffr.
FORMAT : 24 cm × 15 cm

Annales du Midi, tome 124, n°280, octobre-décembre 2012 octobre-décembre 2012

Pierre Triomphe collabore à Parutions.com

Imprimer

Fondées en 1889 par Antoine Thomas, les Annales du Midi se définissent comme une revue d’histoire de la France méridionale traitant les périodes médiévale, moderne et contemporaine. Ce faisant, elles s’intéressent à tous les secteurs de la recherche historique, qu’il s’agisse de l’histoire économique, sociale, politique et culturelle, ou bien de histoire de l’art et de l’archéologie. Toutefois, leur domaine géographique est plus limité, puisqu’il recouvre l’ensemble de la France du Midi, de l’Atlantique à la Méditerranée et des Alpes aux Pyrénées, ainsi que l’Espagne du nord.

Le numéro 280 de cette publication trimestrielle porte sur la politique et la symbolique durant la période allant de la Restauration à la Révolution nationale. Les termes de symbole et de symbolique, explique d’emblée Pierre Triomphe dans l’introduction, sont surchargés de sens et font très régulièrement l’objet d’usages on ne peut plus aléatoires. S’efforçant de rompre avec cette pratique, les contributeurs de cette publication comprennent le processus de symbolisation comme l’association entre un symbolisant et un symbolisé. Cette association est subjective et peut évoluer dans le temps.

Se situant dans la continuité des travaux d’historiographes comme Maurice Agulhon, Michel Vovelle, Raymond Huard et Alain Corbin, les auteurs des différents articles de ce dossier ont entendu révéler les nombreuses potentialités dont est riche l’approche symbolique en ce qui concerne la compréhension de la vie partisane méridionale. La question de ses limites est également mise en lumière. Ainsi que l’écrivait Maurice Agulhon, l’approche symbolique «est bien liée à l’histoire politique générale, s’éclaire par elle, et l’éclaire en retour», mais il serait hasardeux d’expliquer la politique exclusivement par la symbolique.

Trois contributions portent sur le premier XIXe siècle, époque durant laquelle les Constitutions et les régimes politiques se sont frénétiquement succédés en France. Olivier Tort s’est penché sur les différentes images et significations que les hommes politiques, écrivains et pamphlétaires de la restauration ont attachées au Midi. Emmanuel Fureix s’est quant à lui intéressé aux fameux arbres de la liberté à propos desquels les représentations des divers groupes sociopolitiques et de l’Etat étaient contrastées et évolutives. Pierre Triomphe analyse le marquage partisan de l’apparence physique, principalement dans les classes populaires.

Les deux communications suivantes proposent une approche symbolique de l’enracinement de la IIIe République dans des régions précises. Ainsi le cas corse est étudié par Jean-Paul Pellegrinetti. Celui-ci s’intéresse tout spécialement aux festivités, lesquelles ont favorisé l’émergence de réseaux politiques horizontaux sur une île où prédominent le clanisme et le clientélisme. Philippe Lacombrade évoque la républicanisation de l’espace montpelliérain de 1848 à 1914, où le parti «rouge» n’avait de cesse de s’opposer à la faction «blanche». Enfin, Richard Vassakos rend compte de la dérépublicanisation du Languedoc-Roussillon à laquelle s’était livré le régime de Vichy.

Un numéro d’un excellent niveau, tout à fait passionnant !


Jean-Paul Fourmont
( Mis en ligne le 12/03/2013 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd