L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 27 février 2021
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

Bourgeois du «Monde d’hier»
Jacques Le Rider   Arthur Schnitzler - ou la Belle Epoque viennoise
Belin - Voix allemandes 2003 /  14.50 € - 94.98 ffr. / 256 pages
ISBN : 2-7011-2935-4
FORMAT : 11x18 cm

L'auteur du compte-rendu : Thomas Roman, diplômé de Sciences-Po Paris, titulaire d'un DEA d'Histoire à l'IEP, y poursuit sa recherche en doctorat, sur les rapports entre jeunesse et nationalisme en France à la "Belle Epoque".
Imprimer

Depuis L’œuvre d’Arthur Schnitzler. Imageries viennoises et problèmes humains (1966), la production française sur le grand dramaturge allemand avait été chiche, nous explique Jacques Le Rider. Hormis les actes d’un colloque tenu à Rouen en 1981 et quelques études ponctuelles (comme Schnitzler et les femmes, de Renate Wagner, Stock, 1990), peu d’études sont en effet venues éclairer la vie du grand écrivain viennois, en comparaison d’une bibliographie germanophone et anglophone fournie. L’ouvrage de Jacques Le Rider comble donc un vide pour qui s’intéresse à la Belle Epoque viennoise et ne maîtrise pas forcément les langues étrangères. C’est là le mérite de la jeune collection des éditions Belin, «Voix allemandes», dirigée par Michel Espagne et déjà riche de biographies consacrées à Schiller, Canetti ou Müller.

Jacques Le Rider, spécialiste des milieux littéraires et intellectuels autrichiens du début du XXe siècle (voir notamment Modernité viennoise et crise de l’identité, PUF, 2000), nous livre un portrait instructif et intéressant de l’écrivain. S’il colle peut-être trop aux œuvres de l’auteur, délaissant le portrait du personnage et une peinture de la société viennoise de l’époque, qui semblent désormais nécessaires à toute entreprise biographique (contextualisation, mise au jour des sociabilités, des réseaux…), l’ouvrage se lit aisément et invitera le lecteur à une (re)découverte de Schnitzler.

La grande idée en est que Schnitzler incarne les contradictions de son temps. Estampillé sans doute trop rapidement écrivain décadent, il est aussi porteur des soucis moraux et rationalistes de son époque. Il partage ainsi, avec de nombreux hommes de culture de son temps, cette condition malaisée et difficilement lisible du «libéral-conservateur» : «un libéral, resté fidèle aux idées de 1848, que la modernisation sociale et culturelle de la fin du siècle a profondément déçu» (p.19). Ainsi, nous explique Le Rider, le prototype de l’homme schnitzlerien, alter ego d’encre et de papier, est enfermé dans un système de représentations patriarcal tout en s’inscrivant dans une logique de destruction de ce système. Ces héros sont des hommes embrassant la modernité tout en perpétuant des codes devenus archaïques : ainsi de leur rapport aux femmes, dont ils se veulent toujours les seigneurs et maîtres. Schnitzler serait un «un libéral désillusionné, […] un disciple critique et désabusé des Lumières» (p.185) comme l’illustre Au perroquet vert, critique de la Révolution française ayant tué dans son avènement l’idée même de révolution.

Ce fils spirituel de Maupassant, diariste infatigable, ancien médecin tombé en littérature, est le contemporain de Freud avec qui il exprime les interrogations de son temps : un intérêt poussé pour le rêve et l’auto-observation de sa vie onirique, une attention critique à la psychanalyse. Des œuvres comme La Nouvelle rêvée (portée à l’écran par Kubrick avec Eyes Wide Shut), Mademoiselle Else, Mourir ou La Ronde, expriment parfaitement ces intérêts.

Pour chacune de ces œuvres, Jacques Le Rider nous livre un commentaire précis et captivant, l’agrémentant de vues plus personnelles. Concernant Mademoiselle Else, par exemple, il ne souscrit pas à la thèse communément admise du suicide final, n’y voyant, au terme d’une crise d’hystérie, qu’une théâtrale tentative de suicide. L’universitaire nous introduit également au travail d’écriture de Schnitzler, ennemi des littérateurs de son temps (Hugo von Hofmannsthal en tête) confondant littérature et vie réelle. Son incroyable imagination littéraire le distingue comme l’Ibsen de la Vienne contemporaine, apprécié pour ses «comédies de conversation» où chaque personnage est désigné par le langage de son milieu social, comme une «physionomie acoustique».

Schnitzler fut un subtil observateur de la société viennoise de la Belle Epoque. Juif assimilé à la culture allemande de la bourgeoisie viennoise, il n’a pas de définition claire de l’identité juive mais se montre très sensible aux manifestations répétées d’un antisémitisme dont il comprend et montre qu’il est devenu le code culturel dominant dans les sociétés allemandes et autrichiennes de l’époque. Le roman Vienne au crépuscule est en la matière emblématique.

Si le Arthur Schnitzler de Jacques Le Rider n’est pas une biographie au sens académique du terme (chronologique, contextualisée), ce n’est pas non plus une simple analyse littéraire. L’auteur, par le biais des textes, redessine les contours d’un homme exprimant particulièrement les trends de son temps. Ce en quoi - à la suite des travaux de Peter Gay (Schnitzler’s century. The making of middle-class culture. 1815-1914, 2002) – il reflète cette Europe victorienne brutalement détruite dans les tranchées.


Thomas Roman
( Mis en ligne le 21/11/2003 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Vienne d’Hitler
       de Brigitte Hamann
  • L'Ecole de Vienne
       de Dominique Jameux
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2021
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd