L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 21 août 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

Une synthèse solide
Olivier Dard   Philippe Chassaigne    collectif   Les Sociétés, la guerre, la paix - (1911-1946)
Sedes 2003 /  25 € - 163.75 ffr. / 286 pages
ISBN :  2-7181-9449-9
FORMAT : 16x24 cm

L'auteur du compte rendu: Agrégé et docteur en histoire, Jean-Noël Grandhomme est l'auteur d'une thèse, "Le Général Berthelot et l'action de la France en Roumanie et en Russie méridionale, 1916-1918" (SHAT, 1999). Il est actuellement PRAG en histoire contemporaine à l'université "Marc Bloch" Strasbourg II.

Imprimer

Ce second ouvrage publié par les éditions SEDES sur la question des concours d’enseignement (en partenariat cette fois avec le Centre national d’enseignement à distance) fait de nouveau intervenir Philippe Chassaigne (université de Tours) et Olivier Dard (Metz), accompagnés cette fois par Jean-Louis Margolin (Aix-Marseille) et Sylvain Schirmann (Strasbourg). D’une construction assez différente du volume dirigé par Dominique Barjot, il élargit le champ d’étude à certains aspects nouveaux, faisant notamment une place à des pays comme le Portugal, la Grèce, les Etats de la Scandinavie. Les conflits majeurs de la période, guerres balkaniques (1912-1913), Première Guerre mondiale (1914-1918), guerre civile russe (1917-1921), guerre civile irlandaise (1918-1921), guerre russo-polonaise (1920-1921), guerre gréco-turque (1920-1923), guerre d’Espagne (1936-1939), guerre sino-japonaise (1937-1945) et Seconde Guerre mondiale (1939-1945), ne sont pas traités chronologiquement, mais – et c’est un choix heureux – abordés de manière thématique.

Les auteurs commencent par les entrées en guerre, distinguant le cas de pays agresseurs (l’Allemagne en 1914 et 1939, le Japon en 1937 et 1941), celui d’autres, agressés (la Belgique en 1914), sans oublier les campagnes d’opinion menées dans les pays neutres au départ puis à leur tour parties prenantes d’un conflit (Italie en 1914-1915, États-Unis en 1914-1917 et 1939-1941) ou restés neutres jusqu’au bout (Suisse). La mobilisation totale des sociétés en guerre est traitée dans le deuxième chapitre (celle des hommes, des esprits et des économies). Le concept récent (et contesté) de «brutalisation» puis le thème de «la guerre et du jeu politique» (à travers des cas aussi différents que la démocratie britannique, le totalitarisme soviétique ou l’autoritarisme de la plupart des États d’Europe centrale et orientale) sont ensuite analysés. Enfin viennent les «sorties de guerre» (la conclusion porte sur l’année 1946).

Cette solide synthèse est accompagnée d’un glossaire et de biographies des personnages-clés de la période, d’une liste des abréviations, d’une chronologie sélective, d’une bibliographie et d’un index qui en font un précieux instrument de travail.


Jean-Noël Grandhomme
( Mis en ligne le 11/02/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les sociétés en guerre
       de collectif
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd