L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 16 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

La Grande Guerre en couleurs
Pierre Miquel   1914-1918 Hommage aux poilus et à la France en guerre
Michel Lafon 2004 /  32 € - 209.6 ffr. / 158 pages
ISBN : 2-7499-0137-5
FORMAT : 26x30 cm

Avec 1 DVD.

L'auteur du compte rendu: Agrégé et docteur en histoire, Jean-Noël Grandhomme est l'auteur d'une thèse, "Le Général Berthelot et l'action de la France en Roumanie et en Russie méridionale, 1916-1918" (SHAT, 1999). Il est actuellement PRAG en histoire contemporaine à l'université "Marc Bloch" Strasbourg II.

Imprimer

Historien bien connu de la Première Guerre mondiale et vulgarisateur de talent, Pierre Miquel présente ici plusieurs dizaines de clichés en couleurs de 1914-1918. Après le succès des ouvrages et des émissions de télévision consacrés à la Seconde Guerre mondiale «en couleurs», cet album nous rappelle que le procédé dit «autochrome» fut breveté par les frères Lumière dès 1903 (aboutissement de décennies de recherche dans lesquelles s’était déjà illustré, entre autres, le poète et scientifique Charles Cros). La rareté de ces photographies en couleurs s’explique par leur coût mais surtout par l’impossibilité de les transférer de leur support original – la diapositive – sur papier sans en trahir les qualités d’origine.

L’ouvrage se veut didactique, montrant la guerre dans son déroulement chronologique, en commençant par la présentation des différentes armes (dont le 75), l’évocation du service militaire en tant de paix (qui «cimente la population française pour forger l’instrument de la victoire») et de l’armée venue de l’Empire colonial. Les fameux pantalons rouges de 1914 nous apparaissent ici dans tout leur éclat, tout comme les cocardes des premiers avions, le béret des Ecossais de la British Expeditionary Force et les chéchias des Sénégalais, tandis que s’épuise et meurt la dernière génération de cavaliers de France, aux casques scintillant au soleil. Flamboyants aussi ces drapeaux pris à l’ennemi (le premier à Saint-Blaise en Alsace, dès août 1914), accrochés comme des trophées antiques à la balustrade de l’église des Invalides. Mais les autochromes rendent aussi de manière poignante les paysages grisâtres dévastés par les obus, les églises en ruines et les tombes hâtives, qui ne sont encore ni rassemblées et encore moins alignées dans les cimetières aseptisés que nous connaissons aujourd’hui.

Si certaines photographies ont déjà été publiées (comme la toilette des soldats du 152e d’infanterie, au bord d’une rivière, dans un précédent livre de Pierre Miquel en 1988 : 14-18 Mille images inédites, ou cette tranchée près de Lens, couverture du premier volume de La Première Guerre mondiale sous la direction de Paul-Marie de La Gorce, parue en 1991), la plupart apparaissent ici pour la première fois dans toute leur étonnante fraîcheur.

En 1915, le bleu horizon devient la couleur dominante, tout comme le Feldgrau des prisonniers (on remarquera notamment une admirable série de clichés pris dans les camps de prisonniers allemands en Afrique du Nord). Les poilus s’enterrent dans les tranchées, organisent leur vie quotidienne. A l’arrière c’est la mobilisation civile, qui se traduit notamment par l’accueil de millions de blessés, comme ceux qui ont été photographiés dans le Grand Palais transformé en hôpital. «Chaque jour, les femmes, les anciens et les enfants prennent le relais pour faire tourner les rouages essentiels de la France» : de nombreuses scènes accompagnent cette légende, en particulier celle où l’on aperçoit une touchante vieille femme assise sur une brouette de paille. Plusieurs images d’enfants jouant à la guerre font à la fois sourire et mettent un peu mal à l’aise, car nous connaissons la suite…

Ce bel album - accompagné d’un DVD - change notre vision d’une guerre que ceux qui ne l’ont pas connue n’ont jamais imaginé qu’en noir et blanc. Ce conflit en couleurs nous semble finalement encore plus proche de nous.


Jean-Noël Grandhomme
( Mis en ligne le 27/04/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La France et ses paysans
       de Pierre Miquel
  • Les Archives Couleurs : les étapes décisives
       de Divers
  • La Libération en couleurs
       de René-Jean Bouver
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd