L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 15 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

Un combattant de la vérité
Pierre Vidal-Naquet   Les Assassins de la mémoire
La Découverte - Poche 2005 /  9 € - 58.95 ffr. / 228 pages
ISBN : 2-7071-4545-9
FORMAT : 12,5cm x 19,0cm

Edition revue et augmentée.

L'auteur du compte rendu : Raphaël Muller, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, est allocataire-moniteur en histoire contemporaine à l'université de Paris I.

Imprimer

Il y a maintenant plus de vingt-cinq ans, Pierre Vidal-Naquet, grand historien de la Grèce ancienne, connu aussi pour son engagement contre la torture pratiquée par l’armée française en Algérie, prenait la plume pour dénoncer les mensonges de ceux qu’il appelle «Les Assassins de la Mémoire», c’est-à-dire les révisionnistes, aujourd’hui rebaptisés négationnistes. Ce combat s’imposait car Paul Rassinier qui, parmi les premiers, mit en cause l’existence des chambres à gaz, avait fait des émules non seulement en France avec, entre autres, Faurisson ou Pierre Guillaume, mais également en Italie, aux Etats-Unis et ailleurs. Dès lors, avec un sérieux, une précision et un souci de la vérité admirables, Pierre Vidal-Naquet n’eut de cesse de démontrer que les allégations des négationnistes n’étaient que supercheries, sophismes et escroqueries intellectuelles.

Le recueil publié l'an dernier en version de poche par les éditions La Découverte rassemble un certain nombre de ces essais et articles publiés entre 1980 et 1995. Le texte s’apparente donc à un véritable palimpseste dont il n’est guère aisé de reconstruire la généalogie précise. Mais là n’est pas l’essentiel. L’essentiel est bien l’œuvre de vérité qui se construit et se renforce petit à petit, d’article en essai et d’essai en article. Inlassablement, Pierre Vidal-Naquet accomplit son œuvre de combattant de la vérité, mais surtout d’historien. S’il refuse de discuter «avec» les révisionnistes, il ne rechigne pas à discuter «sur» eux.

Son projet est double. D’une part, il oppose la vérité aux mensonges des révisionnistes en mettant en lumière l’usage spécieux, désinvolte et pour le moins parcellaire que ces derniers font des sources disponibles. D’autre part, il tente de décrypter et de comprendre les origines et les développements du mouvement révisionniste, en s’interrogeant longuement, par exemple, sur l’itinéraire de Paul Rassinier. Les démonstrations de Pierre Vidal Naquet, le soin extrême avec lequel il analyse et critique les documents qu’il examine forcent le respect et, si tant est que cela soit nécessaire, la conviction. L’honnêteté intellectuelle de l’auteur est très grande : il n’hésite pas à avouer ses doutes, à reconnaître que la vérité restituée par l’historien ne peut jamais être que partielle, à souligner les acquis de l’historiographie récente, notamment lorsqu’il s’agit de revoir à la baisse le nombre des victimes du génocide. Il n’hésite pas non plus, dans cette version revue et augmentée, à souligner les erreurs qu’il avait pu commettre dans les éditions précédentes de ces essais : tout cela n’en donne que plus de force à sa démonstration.

Enfin, on ne peut qu’admirer la richesse et la diversité des sources et des références mobilisées par Pierre Vidal Naquet. Sa connaissance de la littérature historique consacrée à la Seconde Guerre mondiale en général et au génocide en particulier est impressionnante, mais il s’appuie également sur un corpus étendu de films et d’œuvres littéraires, sans oublier, de temps à autre, de se référer aux auteurs de l’antiquité dont il est familier, en particulier à Thucydide.


Raphaël Muller
( Mis en ligne le 19/06/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Histoire du négationnisme en France
       de Valérie Igounet
  • Fabrication d'un antisémite
       de Nadine Fresco
  • Le Chasseur noir
       de Pierre Vidal-Naquet
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd