L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 3 juin 2020
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Histoire Générale  
 

Bataille navale !
R-G Grant   Batailles navales - De l'Antiquité à nos jours
Flammarion 2009 /  40 € - 262 ffr. / 360 pages
ISBN : 978-2-08-122376-9
FORMAT : 26,0cm x 30,5cm

Traduction de Cédric Perdereau.

L'auteur du compte rendu : Gilles Ferragu est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris X – Nanterre et à l’IEP de Paris.

Imprimer

Depuis quelques temps, et grâce à l’initiative des éditions Flammarion, il semblerait que l’histoire militaire anglo-saxonne dans sa version grand public, réputée pour sa qualité, ait entrepris la conquête du paysage éditorial français. Une invasion bienvenue au regard de la splendeur des ouvrages proposés. R. G. Grant, déjà auteur des trois magnifiques albums historiques (Batailles, Soldats et Armes) et associé au capitaine C. Page, de la section d’histoire navale du Royal Staff, livre ici, avec Batailles navales, le complément attendu de son premier ouvrage. Après les grandes batailles terrestres, cet abrégé de la guerre marine, depuis les guerres médiques et Artemisium jusqu’au débarquement de San Carlos lors de la guerre des Malouines, propose aux historiens et amateurs d’Histoire et d’eau salée un tableau dense, riche, érudit et en même temps très accessible de la guerre marine. On y cause stratégie, tactique navale, matériel, vie à bord… De quoi satisfaire tous les passionnés de la mer.

L’ouvrage, selon une mise en page et une présentation déjà bien rodées dans les volumes précédents, décline les divers aspects de la guerre navale. Passée une présentation générale qui développe les aspects significatifs de ce type de bataille, en expose le langage et surtout les évolutions (en matière de navires), on entre dans le vif du sujet. L’ouvrage s’organise en quatre parties chrono-technologiques, allant de l’âge des galères (de l’Antiquité au XVIe siècle… un millénaire de guerre navale) à la marine à voile (1550-1830), puis à la vapeur (1830-1918) et enfin à la marine moderne (1918 à nos jours). Les batailles sont diverses, intégrées à des conflits plus larges, sans omettre des opérations fluviales (le Vietnam), dans un tour d’horizon large.

La démarche est d’abord pédagogique : dans une double-page, consacrée à un conflit, une campagne, les auteurs proposent une introduction courte pour éclairer la particularité du conflit, puis entrent, au moyen d’une série d’encarts, dans le vif du sujet. On découvre ainsi le contexte de la bataille ainsi que ses enjeux, les instruments et armes, les novations technologiques liées au nouveau conflit, les grands commandants et acteurs de moindre rang, les tactiques diverses imposées par le matériel… Quelques double-pages proposent également de s’attarder sur des batailles ou des personnages exceptionnels (inévitable défaite de l’invincible armada, inévitable amiral Nelson, inévitable bataille d’Aboukir… les auteurs sont anglais tout de même !). A cet égard, on remarquera d’ailleurs que la flibuste, la piraterie ne sont pas envisagées comme type de conflit naval (ce qui du reste se défend tout à fait, même si la guerre de course, en soi, méritait plus qu’un simple aparté). On revient également sur l’outil naval dans les relations internationales avec la diplomatie de la canonnière ou l’anti-terrorisme, et, plus largement, une réflexion sur les dominations navales (des Grecs au two powers standard anglais, dans des parties consacrées aux marines nationales). Enfin, dans une série de mini-reportages, on accède au pont et aux intérieurs de quelques grands vaisseaux, anglais et étrangers (tel ce croiseur japonais de la Seconde Guerre mondiale). Une visite bienvenue pour comprendre le quotidien des gens de mer et ce qui les distingue des «terriens».

L’iconographie est, comme dans les ouvrages précédents, somptueuse : puisant dans l’art aux diverses époques, les auteurs nous entraînent déjà dans la visite d’un musée imaginaire de la guerre navale, à partir des collections de nombreux musées nationaux. Aux peintures et fresques qui illustrent l’ouvrage, on ajoute aussi des maquettes en 3D de navires, des plans détaillés des diverses batailles à partir de cartes tactiques, des photographies de navires anciens et actuels, d’objets divers (armes mais également instruments de navigations ou liés à la vie à bord… tel un orgue de marine). Au total, plus de 2000 illustrations de natures diverses, au service d’un texte efficace, le tout nanti d’un index.

Bref, voilà un ouvrage réussi, qui ne dépare pas cette excellente série, à destiner aux amateurs exigeants d’histoire militaire et des choses de la mer…


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 20/10/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Batailles
       de R-G Grant , Collectif
  • Soldats
       de R-G Grant
  • Armes
       de R-G Grant , Collectif
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd