L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 20 septembre 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Histoire Générale  
 

Le champagne des eaux minérales…
Fabienne Waks   Perrier, c'est fou ! - 150 ans d'histoire
Textuel 2013 /  29 € - 189.95 ffr. / 130 pages
ISBN : 978-2-84597-470-8
FORMAT : 23,1 cm × 32,4 cm

L’auteur du compte rendu : agrégée d’histoire et docteur en histoire médiévale (thèse sur La tradition manuscrite de la lettre du Prêtre Jean, XIIe-XVIe siècle), Marie-Paule Caire-Jabinet est professeur honoraire de Première Supérieure au lycée Lakanal de Sceaux. Elle a notamment publié L’Histoire en France du Moyen Age à nos jours. Introduction à l’historiographie (Flammarion, 2002).
Imprimer

Un beau livre sur cette eau pétillante et élégante, dont on ignore souvent qu’elle est connue depuis l’Antiquité, mais qui est exploitée depuis le Second Empire. C’est en 1863 en effet – il y a 150 ans - que Napoléon III signe un décret qui autorise l'exploitation de cette source du Gard (lieu-dit les Bouillens), ce qui permet à son propriétaire Alphonse Granier de créer une station thermale, à une époque où le thermalisme se renouvelle et est fort à la mode.

Il vante alors les vertus de son eau, «La Princesse des eaux de table», mais en 1894 son établissement fait faillite et sera finalement repris en main par un médecin, Louis-Eugène Perrier, qui, en 1903 - à la veille du grand rapprochement diplomatique nommé l’Entente cordiale - reçoit l’appui de financiers anglais qui lui donnent son nom. Dans l’immense empire anglais, l’eau Perrier accompagne désormais le whisky…

Réquisitionnée par les Allemands en 1940, la source Perrier est affectée au ravitaillement de la Kriegsmarine. Au lendemain de la guerre, des entrepreneurs français dynamiques reprennent la source Perrier, en modernisent les installations, et font le choix de publicités confiées à de grands affichistes - Salvador Dali sera l’un d’entre eux en 1969, mais aussi Peynet, Hervé Morvan, Savignac, André François, Milton Glaser, Jean-Paul Goude, entre autres… Des affiches qui s’accompagnent de slogans aisés à retenir, le premier étant dû à Jean Davray : «Perrier, l’eau qui fait pschitt». En 1970, le même Jean Davray invente le très heureux «Perrier, c’est fou» qui colore de fantaisie cette eau devenue classique,

Perrier est associé à la fantaisie, à la fête, champagne des eaux minérales… En 1992, le groupe Nestlé acquiert Source Perrier SA, et en 2013, internationalement connue, Perrier est bue dans le monde entier… Perrier, c'est donc l’histoire d’une eau, mais également l’occasion de revisiter l’art du graphisme publicitaire.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 19/11/2013 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd