L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 3 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Histoire Générale  
 

Une vaste fresque historique de l’éducation
Jean Vial   Histoire de l'éducation
PUF - "Que sais-je ?" 2003 /  7.50 € - 49.13 ffr. / 127 pages
ISBN :  2-13-053171-7
FORMAT : 11x18 cm

Troisième édition.

L'auteur du compte rendu: Responsable d'un service d'archives municipales dans le Val d'Oise, membre du GERME (Groupe d'Etudes et de Recherche sur les Mouvements Etudiants), Jean-Philippe Legois mène des recherches sur les Universités et les mouvements étudiants dans les "années 68". Il coanime le groupe de travail "Institution universitaire et mouvements étudiants" (CHEVS, Sciences-Po Paris).

Imprimer

Dans cet ouvrage de synthèse, Jean Vial, professeur honoraire à l’Université de Caen, récemment disparu, tente de brosser un panorama général de l’histoire de l’éducation – dans son acception la plus large – de l’ère primitive à nos jours. Il n’hésite pas également à développer le cas français -notamment à partir des temps modernes-, tout en l’éclairant d’autres configurations nationales.
L’apport principal de l’ouvrage, bien au-delà de sa structuration chronologique et géographique peut-être trop marquée –pour une telle synthèse-, est bien de faire affleurer les enjeux récurrents d’une telle question de société.

L’articulation entre l’individu et le groupe est l’un de ces enjeux. Un des grands objectifs de l’éducation n’est-il pas, dès l’ère primitive, de conformer l’individu au groupe ? D’où, d’ailleurs, les pédagogies relevant de l’initiation et/ou de l’imitation si prégnantes dans les civilisations antiques de l’Egypte à la Chine ; la reproduction, l’appel à la mémoire est la règle et cela jusqu’aux collèges de jésuites dans la France des XVI-XVIIIe siècles. Mais, à certains moments de l’histoire, se fit jour un certain souci de l’individu, de son esprit critique et/ou de sa créativité comme dans l’antique Athènes, la France de la Renaissance (Erasme, Rabelais, Montaigne) ou des Lumières (encyclopédistes, Rousseau, Postalozzi) ; souci que l’on rencontre également dans le christianisme.

Le second enjeu, que souligne Jean Vial dans son panorama, est celui du développement à part entière de l’enseignement technique. Que ce soit dans l’Inde ancienne ou l’Europe chrétienne, l’éducation manuelle est dévalorisée. Dans le sillage des encyclopédistes, la Révolution française commence à “ réhabiliter ” les métiers et techniques, mais longtemps encore le développement de l’enseignement technologique et professionnel est laissé à l’initiative privée, à l’exception de l’URSS. Ce n’est que dans les années 1970-1980, en France, que cette filière est réorganisée et développée, avec la transformation (en 1976) des CET (Collèges d’enseignement technique) en LEP (Lycées d’enseignement professionnel), la création des baccalauréats professionnels, le développement des IUT, puis des IUP.

N’oublions pas de signaler un troisième enjeu sur lequel J. Vial revient à plusieurs reprises, celui de la “ routine ” “ aux pieds d’éléphants ” (Georges Sand) freinant, voire étouffant souvent les tentatives de changement et d'innovation dans le domaine éducatif, que ce soit dans le cas de la scholastique médiévale sclérosée ou dans celui de l’enseignement laïc de la France républicaine rivé sur les programmes, les examens et les concours.
Ainsi, si l’on peut discuter le(s) découpage(s) adopté(s) pour ce panorama, il en ressort tout de même quelques idées-forces, à l’instar du déroulement d’une pellicule d’expériences laissant quelques images fortes.


Jean-Philippe Legois
( Mis en ligne le 14/10/2003 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Histoire des instituteurs et des professeurs
       de Béatrice Compagnon , Anne Thévenin
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd