L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 9 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Histoire Générale  
 

D'étonnants exemples d'arts dits
Howard Morphy   L'art aborigène
Phaidon 2003 /  24.95 € - 163.42 ffr. / 447 pages
ISBN :  0-7148-9305-6
FORMAT : 16x22 cm

L'auteur du compte rendu: Claire Laux est maitre de conférences en histoire contemporaine à L'université de Bordeaux III, et l'auteur d'une thèse sur les missions en Océanie.

Imprimer

La collection «Arts et Idées» est déjà riche d’une trentaine de titres et d’un réel succès en Angleterre. Son ambition est de couvrir un large panel de mouvements et de personnages marquant de l’histoire de l’art avec une amplitude maximale tant au plan géographique que chronologique. L’ensemble des arts plastiques est également convié. En France, c’est Phaidon qui se lance dans la traduction progressive de ces titres, neuf à ce jour.

Le dernier de ces volumes, portant sur l’art aborigène, est l’œuvre d’Howard Morphy, professeur d’anthropologie sociale à University College à Londres, doyen du Conseil pour la Recherche australienne à Australian National University de Canberra et grand spécialiste de la question. Il choisit de nous présenter cet art, aussi ancien que les aborigènes eux-mêmes, c’est-à-dire, vieux de plus de quarante mille ans, en une série de onze chapitres d’une cinquantaine de pages, tous agrémentés de superbes reproductions d’œuvres intégrées dans le texte, tantôt chronologiques, tantôt thématiques.

Le premier d’entre eux, «Sur les chemins de la reconnaissance», montre la découverte et l’appréciation progressive de l’art aborigène par l’Occident depuis les temps coloniaux, soit à partir de 1788 (on aurait aimé peut-être un rappel de l’intérêt que lui ont porté les premiers «découvreurs», en particulier James Cook dans le dernier tiers du XVIIIe siècle). La brutalité des contacts entre cultures n’a guère empêché des échanges multiformes. Le chapitre suivant, «L’art, la religion et le Temps du Rêve» aborde un thème essentiel à savoir le lien entre art et spiritualité, important pour toutes les sociétés mais plus encore pour ces cultures océaniques qui ignorent la distinction occidentale du Sacré et du Profane. Les chapitres suivants abordent soit un type d’art («L’art rupestre») ou l’œuvre d’artistes («L’art de William Barak et Tommy McRae»), soit de grandes thématiques («Art et société», «art rituel et esthétique», «art et survie de la société aborigène», «pérennité de l’art dans l’adversité»).

L’un des grands mérites de plusieurs de ces chapitres est de bien montrer les enjeux de l’art pour ces sociétés «en voie de disparition». Un autre de ces mérites est certainement de rendre pleinement compte de la diversité d’un art «premier», qui s’exprime tant par des pigments naturels sur écorce, que dans une vannerie très recherchée, par des mosaïques, des mémoriaux, des cartes de voyages et bien-entendu, les formes les plus pittoresques et les mieux connues comme les boomerangs ou les peintures corporelles. La manière dont ces formes d’art souvent très originales s’insèrent dans le vaste mouvement de l’art contemporain ne manquent pas non plus d’intérêt.

Les œuvres sont constamment resituées dans leur contexte historique et anthropologique, ce qui est précieux pour un monde encore mal connu. Les illustrations sont nombreuses (près de 200), de très belle qualité et l’ouvrage est utilement complété par un glossaire, un index, une carte de l’Australie, une chronologie rapide mettant en parallèle les évènements de l’histoire de l’Australie et les grands moments de l’histoire de l’art aborigène, et une bibliographie complémentaire. Un bel ouvrage utile, donc.


Claire Laux
( Mis en ligne le 10/11/2003 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd