L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 22 juillet 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Histoire Générale  
 

Etats-Unis: une mise au point utile
John Atherton    collectif   Etats-Unis, peuple et culture
La Découverte - Poche 2004 /  9 € - 58.95 ffr. / 222 pages
ISBN : 2-7071-4260-3
FORMAT : 13x19 cm

L’auteur du compte rendu : agrégée d’histoire et docteur en histoire médiévale (thèse sur La tradition manuscrite de la lettre du Prêtre Jean, XIIe-XVIe siècle), Marie-Paule Caire-Jabinet est professeur de Première Supérieure au lycée Lakanal de Sceaux. Elle a notamment publié L’Histoire en France du Moyen Age à nos jours. Introduction à l’historiographie (Flammarion, 2002).
Imprimer

Sous un petit format, les éditions de La Découverte publient une synthèse sur les États-Unis. Quarante auteurs, en très grande majorité français, tous spécialistes reconnus, ont fait le point sur divers aspects (géographiques, démographiques, culturels…) d'un pays qui nous est à la fois proche et lointain, et que les échéances électorales ramènent au premier rang de l'actualité. La plupart des textes sont inédits.

Un plan clair, des encarts pédagogiques, des cartes et des tableaux statistiques, une chronologie et une bibliographie à jour en font un instrument de très bonne qualité destiné aux étudiants mais aussi à tout lecteur curieux des questions américaines. L'objectif, affiché, est de saisir dans sa complexité l'identité "étatsunienne"(p.14).

Pour cela, la première partie est consacrée au territoire, approche géographique qui reprend de façon classique les grandes zones, les principaux éléments du relief, l'importance de l'espace, le réseau de transport. Cette description géographique classique est accompagnée de cartes. G. Dorel ouvre des réflexions stimulantes sur la question foncière : "globalement c'est l'accès relativement facile à la terre pour tous les hommes libres de l'Amérique qui fut l'élément clé de l'histoire de ce pays" (le domaine public fédéral constitue plus d'un tiers du territoire – pp.24-28). Parmi les approches auxquelles on ne pense pas spontanément : la répartition de la population dans l'espace américain. Si, dans les cinquante dernières années, l'attrait pour la façade Pacifique ne s'est pas démenti, il y a aujourd'hui un mouvement d'émigration vers l'intérieur du pays, dû au coût excessif de la vie en Californie ; il pousse les retraités ou les revenus plus faibles à retourner vers l'Arizona, l'Utah, etc. Phoenix et Las Vegas deviennent des foyers attractifs de peuplement. Neuve aussi, la présentation très claire des niveaux d'organisation territoriale et de la carte administrative du pays.

La seconde partie envisage la Naissance et l'histoire d'une nation (clin d'œil au film de Griffith, 1915) et retrace de façon très claire les grandes lignes de l'histoire américaine, des origines à 2004, en s'attachant à mettre en valeur les épisodes marquants qui ont construit mémoire et identité américaines. À suivre les différentes entrées, on mesure combien l'histoire a façonné et façonne encore aujourd'hui cette identité, contrairement au lieu commun qui voudrait que les Américains n'aient pas d'histoire… La partie se clôt sur les interrogations de Jacques Portes : 1999-2004 - Les fragilités d'une puissance sans rivale (pp.68-73).
La troisième partie, Mythes et fondements, est plus problématisée et incite à s'interroger sur des points fondamentaux : qu'est-ce qu'un américain, qu'en est-il de cette nation fondée par des immigrants, qu'en est-il de la place, difficile à comprendre pour un européen (et davantage encore pour un français) de la culture religieuse, comment se construit la laïcité à l'américaine? Plusieurs articles reviennent sur la question religieuse, et en nuancent l'approche ; si les "lois bleues" (l'adjectif vient de la couleur que l'on attribuait aux nez glacés de froid des puritains) sont régulièrement adoptées (1984, Louisianne : obligation de faire une place, dans l'enseignement des origines de l'homme, au récit de la Genèse, pour prendre un exemple), l'ensemble de la population manifeste plutôt un détachement à l'égard de la religion; du moins envers le protestantisme. En revanche apparaissent de nouvelles cultures religieuses (aborigènes, musulmanes, bouddhistes), sectes variées qui témoignent de l'importance maintenue du fait religieux dans la société américaine. Trois articles (L.Cohen-Tanugi, C-E Longuet, P.Juillard) décrivent de façon synthétique et utile le rôle du droit dans la démocratie américaine et les institutions fédérales.

La quatrième partie, Peuples et populations, présente de façon claire les grands faits démographiques (avec des chiffres qui pour la plupart ne sont donnés que jusqu'en 1990, ce que l'on peut regretter). Par le biais démographique, sont envisagées la question du multiculturalisme et l'obsédante question noire, jamais résolue, en dépit d'avancées ponctuelles et de réussites qui demeurent individuelles. Le bilan des politiques d'affirmative action est mitigé, et il est au cœur d'un débat politique américain qui oppose républicains et démocrates.

La dernière partie, Arts et culture, est plus décevante; six articles datent de 1990 et laissent un peu le lecteur de 2004 sur sa faim. Cependant la partie s'ouvre par une contribution stimulante de Jacques Portes qui s'interroge sur ce qu’est la culture américaine. Il en relève les traits ou les expressions proprement américains : grand spectacle, comédie musicale, cinéma, jazz, une culture de masse qui s'accorde particulièrement à la télévision. À lire les 14 articles qui constituent cette partie, s'impose la réalité d'une culture américaine, originale dans l'ensemble occidental, utilisant de façon efficace (mécénat, musées) les atouts économiques du pays ; une culture vivante, différente selon les ethnies. L'un des articles qui, peut-être, souligne le mieux l'inventivité américaine est celui consacré à l'architecture (H. Trocmé), intitulé significativement «Architecture, bien plus que des gratte-ciel» (pp.190-194); il montre comment les Américains ont inventé à partir d'apports divers, leur propre expression architecturale.

En conclusion : un ouvrage court et utile, dont on recommande chaudement la lecture... soit dispersée pour chercher un renseignement, une précision, soit au long cours pour découvrir ce pays que nous pensons si bien connaître…


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 22/03/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les polices aux Etats-Unis
       de Alain Bauer , Emile Perez
  • L'éducation des filles aux Etats-Unis
       de Malie Montagutelli
  • Le crime aux Etats-Unis
       de Alain Bauer , Emile Perez
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd