L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 5 décembre 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Histoire Générale  
 

Entre Rinascimento et Risorgimento
Jean Bouttier   Sandro Landi   Olivier Rouchon    Collectif   Florence et la Toscane XIVe-XIXe siècles - Les dynamiques d'un Etat italien
Presses universitaires de Rennes - Histoire 2004 /  24 € - 157.2 ffr. / 461 pages
ISBN : 2-86847-992-8
FORMAT : 16x24 cm
Imprimer

Annoncé dès l’introduction, le projet des maîtres d’œuvre de l’ouvrage est le suivant : faire connaître au public français les études entreprises depuis vingt ou trente ans sur Florence et la Toscane du XIVe au XIXe siècle. En effet, jusqu’alors, faute de synthèses disponibles en français, les résultats de ces études étaient connus des seuls spécialistes de l’histoire italienne de la période.

Mais quel a été l’apport principal de ces études ? Elles ont avant tout permis non seulement de nuancer mais véritablement de renouveler l’idée que l’on se faisait de l’évolution politique de la Toscane moderne : «Dans l’usage historiographique, un modèle interprétatif fondé sur les mots clés de continuité et de stabilité a progressivement effacé le paradigme de la décadence ébauché au XVIIIe siècle, renforcé au siècle suivant avant d’être entériné par l’usage commun pour rendre compte de l’évolution de l’Italie en général, et de l’Etat toscan en particulier, à partir de la seconde moitié du XVIe siècle».

Sur le fond comme sur la forme, tout le propos du livre est ici résumé : il s’agit, au moyen d’un discours précis et technique, de revaloriser l’histoire d’une période longtemps décriée et délaissée car «coincée» entre ces deux moments phares de l’histoire italienne que sont la première Renaissance et le Risorgimento. L’histoire de la Toscane entre le XIVe et le XIXe siècle est d’ailleurs bornée par deux transformations politiques majeures : la constitution d’un Etat toscan succédant aux administrations communales, puis son intégration dans l’Etat national italien.

Quatre parties composent ce recueil d’articles inédits : «Moments d’une dynamique politique», «Espace politique et ressources», «Lieux et acteurs du pouvoir», «Théories, représentations, politisation». Les agrégatifs d’histoire, appelés à plancher en histoire médiévale sur les villes italiennes du milieu du XIIe siècle au milieu du XIVe siècle pourront trouver dans cet ouvrage, dont le propos est avant tout politique, quelques pages susceptibles de les intéresser, notamment dans «Les acteurs politiques de la Florence communales (1350-1430)» rédigé par Christiane Klapisch-Zuber. Toutefois, soulignons que les bornes choisies par les auteurs n’impliquent qu’un chevauchement à la marge avec la question d’agrégation.

Qu’il nous soit permis, enfin, parmi les 21 articles rassemblés ici, de nous arrêter quelques instants sur celui de Samuel Fettah consacré à «Livourne, cité du Prince, (XVIe-XIXe siècle)». Cette cité maritime située au sud de Pise souffre d’un déficit d’image très net. Que connaît-on aujourd’hui de Livourne ? Son port, l’un des plus importants d’Italie, son front de mer, éventuellement son club de football qui vient de battre le grand Milan AC de Berlusconi… Pas grand-chose en somme. Pourtant à la lecture de l’article de Samuel Fettah, l'on découvre une histoire passionnante. Véritablement lancée à la fin du XVIe siècle par les Médicis qui souhaitaient en faire un port militaire, Livourne connut à partir de ce moment un essor constant, au point de devenir à la fin du XVIIIe siècle, la seconde ville du duché de Toscane. Il régnait alors dans cette ville marchande un climat de tolérance qui explique sans doute la présence en ses murs d’une des communautés juives les plus importantes de l’Italie moderne. Ville du prince, Livourne fut pourtant à la pointe du mouvement révolutionnaire en 1848 et fut la dernière cité toscane à tomber aux mains des Autrichiens au printemps 1849.

Outre les étudiants et les historiens de l’Italie, Florence et la Toscane, XVIe-XIXe siècle, les dynamiques d’un Etat italien pourra intéresser tous ceux qui souhaitent mieux connaître une période peu connue de l’histoire toscane.


Pierre-Yves Morvan
( Mis en ligne le 21/02/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Toscane
       de Alain Fleischer , Bruno Racine
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd