L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 26 janvier 2020
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Histoire Générale  
 

La mer en majesté
Jean de Préneuf   Sophie de Sivry   Marie-Pierre Demarcq   Mémoires de la mer - Cinq siècles de trésors et d'aventures
L'Iconoclaste 2005 /  75 € - 491.25 ffr. / 335 pages
ISBN : 2-913366-08-2
FORMAT : 27,0cm x 33,0cm

Les textes de l'ouvrage sont également disponibles au format poche : Gallimard (Folio), octobre 2005, 255 p., 5,30 €, 11x18 cm, ISBN : 2-07-031850-8.

L'auteur du compte rendu : Gilles Ferragu est maître de conférences à l’université Paris X – Nanterre et à l’IEP de Paris.

Imprimer

Est-ce le dernier et le plus inaccessible des continents ? Est-ce la plus dangereuse conquête de l’homme ? Est-ce un désert, ou au contraire un univers riche et encore sauvage ? La mer semble se refuser à l’homme, ne l’accepter que du bout des vagues. Elle le tolère en nomade, embarqué sur des esquifs parfois frêles ou sur de grands navires… mais il ne semble y être qu’un invité, jamais un hôte. Il manquait à cette relation particulière que l’humanité entretient avec son milieu originel un ouvrage à la mesure du sujet, un ouvrage qui irait au-delà d’une jolie collection d’images, et qui saurait restituer le souffle de l’aventure maritime, son côté épique, celui d’une épopée qui voit en chaque marin un découvreur. C’est chose faite avec ces Mémoires de la Mer, sur lesquelles il est temps d’embarquer, pour une histoire insaisissable, celle d’un peuple sans Etat, sans capitale, celui des marins.

Une histoire qui démarre – contrainte archivistique oblige - il y a cinq siècles, avec un premier document fascinant : une carte marine – une forme de représentation par défaut de la mer – et s’achève sur les dessins de Titouan Lamazou, sur une mer non plus représentée dans un souci cartographique mais poétisée, imaginée, rêvée. Entre les deux, on croise de tout : des vaisseaux (de la galère au monocoque, en passant par le sous-marin ou le transatlantique), des marins de toutes espèces (de l’explorateur au philosophe), des artistes, des soldats, des techniciens, des inconscients… On y parle d’expéditions, de stratégie navale, d’architecture de marine, d’art et de science, de guerre et de loisirs, de croisière et de naufrage. On s’y repaît de photographies d’époque, de fac-similés de journaux de bord, de reproductions de documents anciens, de cartes, d’esquisses, de croquis... La qualité graphique est à la hauteur des espérances. De même, l’approche est séduisante, à la fois passionnée et érudite. L’ouvrage ne se veut pas une Histoire avec un grand H de la marine, mais plutôt un ensemble d’histoires, de l’anecdote «pittoresque» (telle cette histoire de la «première femme autour du monde», passagère clandestine en 1767) à l’épopée (celle des marins de la France libre par exemple, ou encore le récit de Trafalgar), en passant par divers épisodes historiques marquants (le célébrissime radeau de la méduse, la première explosion à Mururoa en 1966…) et quelques évocations d’institutions liées à la marine (le bagne, la traite négrière…), tous inspirés par un document, une pièce d’archive, un journal de bord, une carte… On ne lit pas cet album, on le parcourt, on s’y promène, on s’y perd aussi : c’est un voyage de découverte à partir de documents rarissimes, tel ce journal de bord d’une expédition du XVIe siècle en Floride ou encore ces photographies étonnantes de la cérémonie de la Ligne (le passage de l’Equateur), motif d’inspiration pour l’historien des âmes marines.

L’élaboration de ce gros volume est en elle-même une épopée, et il aura bien fallu trois capitaines - Jean de Préneuf, Sophie de Sivry et Marie-Pierre Demarcq – pour le mener à bon bord. Mémoires de la Mer est l’aboutissement de deux années de travail, plus de 800 documents exhumés des services d’archives, et plus d’une centaine de contributions rassemblées contre vents et marées. On ne souligne pas toujours la somme d’énergie et de patience, de recherches dans les fonds d’archive, de discussions, de négociations, de relectures qu’il faut pour en arriver là : saluons cette réussite éditoriale à sa mesure. Ces Mémoires valent également par la qualité des auteurs qui ont participé – bien encadrés par les deux services historiques, on peut l’imaginer - et l’on trouve quelques belles plumes (S. Leys, R.O. Paxton, A. Zysberg, I. Autissier …) aux côtés des rentiers de la mer (les inévitables Deniau et autres Poivre d’Arvor, prolixes, si prolixes…). Les terriens à la mer, reconnaissants.

Exceptionnel : l’adjectif est à la hauteur du travail accompli et du résultat. Rendons à César ce qui revient à César, et aux directeurs scientifiques du projet (Jean de Préneuf du SHD et Marie-Pierre Demarcq du musée de la Marine) la part essentielle qui leur est due : le travail documentaire réalisé est magnifique, souvent original et l’on imagine bien que – pour les auteurs rassemblés - le soutien scientifique des deux historiens aura parfois été plus qu’indispensable. Au final, on ressort de cette plongée avec une impression d’exhaustivité. Magnifiquement mises à contributions, les archives de la marine (civile et militaire) offrent un panorama fabuleux de l’histoire des rapports entre l’homme et l’océan. Comme pour les ouvrages précédents de la même collection (Mémoires du monde, Aventuriers du monde…), les ambitions de l’éditrice, Sophie de Sivry, se sont rencontrées avec les talents des deux directeurs scientifiques pour aboutir à un ouvrage magnifiquement évocateur, comme une traversée historique et artistique.

Noël approche… Si vous cherchez un cadeau idéal pour amateur de belles images, d’histoires de marin, de documents exceptionnels et historiques, bref, un bel et bon livre, il n’y a pas d’hésitations à avoir…


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 04/12/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Français, la terre et la mer
       de Alain Cabantous , André Lespagnol , Françoise Péron , Collectif
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd