L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 9 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Histoire Générale  
 

Hell Angels
Mike Davis   Les Héros de l'enfer
Textuel - La Discorde 2007 /  17.50 € - 114.63 ffr. / 173 pages
ISBN : 2-84597-213-X
FORMAT : 14,5cm x 18,5cm

Préface de Daniel Bensaïd.

L'auteur du compte rendu : Mathieu Zagrodzki est diplômé en droit privé de l’Université Paris II et de Sciences-Po Paris. Il est actuellement doctorant au sein du Pôle Action Publique du Centre de Recherches Politiques de Sciences Po (CEVIPOF).

Imprimer

Mise en appétit plutôt que véritable livre cohérent, Les Héros de l’enfer est un recueil de textes et d’entretiens avec Mike Davis, consacrés au terrorisme et aux émeutes urbaines. Le sociologue marxiste, auteur du célèbre City of Quartz dans lequel il dressait un portrait inquiétant d’un Los Angeles prisonnier des promoteurs immobiliers, d’une police ultra répressive et du «séparatisme» des classes aisées, nous parle de ses recherches actuelles et de ses projets, en attendant la sortie l’été prochain de son In Praise of Barbarians, où il analysera avec ses lunettes radicales les problèmes de l’Amérique contemporaine.

Les Héros de l’enfer se constitue de deux parties bien distinctes, qui suivent une longue préface de Daniel Bensaïd. Dans une première section, intitulée «Héros de l’enfer», composée notamment d’une présentation de Jean Batou et d’une interview de Mike Davis, le thème central abordé est l’émergence du terrorisme anarcho-révolutionnaire à la fin du 19e siècle et son prolongement jusque dans les années 30. L’occasion de découvrir ou redécouvrir des personnages comme Sacco et Vanzetti, la bande à Bonnot ou Bakounine et les assassinats de l’impératrice d’Autriche Sissi, du président américain Mc Kinley et du roi d’Italie Umberto Ier. Mike Davis offre ici au lecteur une intéressante typologie des attentats terroristes, en fonction de leurs motivations et de leurs objectifs, tout en constatant le caractère contre-productif de ces actes : à chaque coup d’éclat de ces «héros de l’enfer» répond une répression étatique encore plus brutale, engendrant une escalade de la violence et de la vengeance.

La deuxième section nous emmène aux Etats-Unis, à la découverte d’événements oubliés, voire totalement méconnus. En effet, «Eruptions juvéniles» est consacrée aux émeutes qui ont touché la Californie du Sud dans les années 60. Si tout le monde a entendu parler des événements de Watts en 1965, les incidents qui ont frappé San Diego (pourtant l’une des villes les plus conservatrices des Etats-Unis à l’époque) de plein fouet en 1960 après la fermeture d’un circuit automobile prisé par les jeunes de la région, les batailles à répétition entre police et adolescents après les matchs de football américain dans le Los Angeles du début des années 60, sans oublier les manifestations de 1966 à 1968 sur le mythique Sunset Boulevard pour protester contre le couvre-feu touchant les moins de 18 ans, constitueront autant de découvertes fascinantes pour la plupart des lecteurs.

Au final, l’impression laissée par Les Héros de l’enfer est mitigée. Si les questions abordées sont passionnantes et la manière très personnelle de les aborder, que l’on soit d’accord ou non avec les thèses de Mike Davis, particulièrement entraînante, on reste finalement sur sa faim. La raison est bien simple : alors que l’on s’attend à un livre de Mike Davis, on s’aperçoit que la première partie de l’ouvrage est essentiellement composée de commentaires et présentations pas forcément convaincants écrits par des auteurs français. Du coup, la deuxième partie, exclusivement rédigée par Mike Davis, n’en prend que plus de relief. Et rien que pour ces deux textes sur les éruptions juvéniles, Les Héros de l’enfer mérite vraiment d’être lu.


Mathieu Zagrodzki
( Mis en ligne le 20/03/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Pire des mondes possibles
       de Mike Davis
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd