L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 9 décembre 2022
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Histoire Générale  
 

La presse tourne la page
Patrick Eveno   La Presse quotidienne nationale - Fin de partie ou renouveau ?
Vuibert 2008 /  21 € - 137.55 ffr. / 224 pages
ISBN : 978-2-7117-1479-7

L'auteur du compte rendu : Ancienne élève de l’École nationale des Chartes et de l’École nationale du Patrimoine, Agnès Callu a soutenu une thèse d’École publiée sous le titre La Réunion des Musées nationaux, 1870-1940 : genèse et fonctionnement, (Champion-Droz, 1994, prix Louis Lenoir). Elle est conservateur du patrimoine au Centre historique des Archives nationales, maître de conférences à l’IEP de Paris et chargée de cours à l’Université Paris IV – Sorbonne et à l’École nationale des Chartes. Elle poursuit ses recherches sur les politiques culturelles françaises aux XIX-XXe siècles.
Imprimer

Autant le dire d’emblée, l’ouvrage de Patrick Eveno sur la presse quotidienne nationale intéresse. Séduisant dans sa forme (un opus vert pomme qui fait mouche quand il propose, rubriques et chapitres enchâssés, sans vides ou creux, soutenant la démonstration), il avance des contenus convaincants.

Plongeant habilement aux racines historiques de périodiques isolés ou le plus souvent réunis au sein d’empires familiaux et consortiums (le groupe Amaury, notamment), il offre une cartographie évolutive et chiffrée de la presse parisienne. Cette dernière – identifiée, certes par des plumes célèbres et la qualité autant que l’engagement de son rédactionnel, mais reconnaissable, aussi, parce qu’elle est une organisation économiquement et socialement structurée drainant la force de travail d’un collectif – se mesure dans la durée : ses courbes ascendantes ou en déclin s’ouvrent à la comparaison historique dès lors que les initiatives régionales (mais considérant l’international aussi), sont balisées.

Patrick Eveno se montre décidé à réussir l’exercice pédagogique. Aussi, l’ouvrage progresse-t-il en n’omettant pas le registre notionnel, singularisant, par exemple, des tandems fameux aux liens organiques, tels que Presse et Démocratie, Presse et Politique ou Presse et Industrie. Sans commettre l’impair d’un «effet catalogue» qui jouerait l’accumulation de titres et tirages conglomérés dans des tableaux réputés favoriser l’interprétation objective, il entreprend, revendiquant l’appui de preuves chiffrées, de rappeler les charnières chronologiques et les étapes de la restructuration du système médiatique français initiée aux lendemains de la Libération. S’ouvrent alors, au format macro-historique, des éclairages pointus, creusant le volet socio-économique, sur «l’empire Hersant», suivis de monographies de journaux qui incarnent le spectre d’une opinion française contrastée selon qu’elle s’incarne dans les colonnes du Figaro et du Monde ou sous les mots de La Croix et L’Humanité.

Les derniers chapitres font éclater le cadre structural, proposant, en ligne oblique, outre une interrogation, récurrente chez les historiens du culturel, sur les figures et postures du journaliste (quid de son indépendance face à la gestion, rectrice, de l’influence politique ?), d’autres entrées : le binôme production/diffusion des quotidiens, les limites et dangers de l’interventionnisme étatique, le poids et la valeur de la concentration des médias, la singularité de la publicité qui, en France, «fait vivre la presse», l’émergence, enfin, massive et modélisée de l’offre des «gratuits» ou journaux «en ligne».

Patrick Eveno, historien des médias sur le temps long en même temps qu’observateur «à chaud» des tendances, modèles, lignes de crête ou basculements, conjugue la double fonction et pose la question d’une presse dont l’avenir est à considérer dans la dualité : une «fin de partie» ou un «renouveau» ? La tribune est ouverte. Patrick Eveno fait un plaidoyer pro domo pour une presse écrite «qui ne se contente pas d’être un miroir tendu au lecteur». Passionné par les révolutions conceptuelles et organisationnelles, surtout d’un Émile de Girardin, il attend le nouveau modèle qui, sans contourner ou singer à la baisse les novations du web en particulier, saura proposer d’inventives et globales approches éditoriales, toutes tendues vers «le client».


Agnès Callu
( Mis en ligne le 19/04/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Une histoire politique du journalisme
       de Géraldine Muhlmann
  • Sociologie du journalisme
       de Erik Neveu
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2022
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd