L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 21 juillet 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Biographie  
 

Henri IV introuvable
Jean-Marie Constant   Henri IV, roi d'aventure
Perrin 2010 /  23 € - 150.65 ffr. / 405 pages
ISBN : 978-2-262-02895-4
FORMAT : 15,6cm x 24,1cm

L'auteur du compte tendu : Matthieu Lahaye est professeur agrégé.
Imprimer

La biographie d’Henri IV que fait paraître Jean-Marie Constant aux éditions Perrin n’est pas à même d’améliorer notre connaissance du premier Bourbon régnant. Ce livre que l’on devine commandé pour la circonstance – la célébration du quatre centième anniversaire de l’assassinat d’Henri IV – semble avoir été écrit rapidement sans recherches particulières ni réflexions originales. Non pas que le livre manque d’intérêt, pour ce qu’il compile des excellents travaux de l’historien consacrés à la Beauce au XVIe siècle, aux Guise ou encore à la Ligue, mais l’exercice est raté car il n’arrive pas à faire de la vie d’Henri IV le fil conducteur du livre. Elle apparaît ici ou là, comme pour justifier un titre, Heni IV, roi d’aventure, qui paraît embarrasser l’auteur plus qu’il ne le stimule.

On n’apprendra rien sur l’enfance du prince, ses parents, Jeanne d’Albret (1528-1572) et Antoine de Bourbon (1518-1562), son milieu, son éducation ; il ne sera pas donné au lecteur de suivre précisément la vie d’Henri IV jusqu’à son accession au trône en 1589, ses positionnements politiques changeants durant les guerres de religion ni ses relations avec la famille royale. Devenu roi, on ne saisit pas bien son œuvre de reconstruction du royaume. De même aucune image du roi, pourtant si nombreuses, n’est donnée à voir ni commentée alors qu’elles jouaient un rôle très important dans la stratégie de communication du souverain. En revanche, rien ne nous est épargné de sa mort qui ouvre le livre comme si le sens de la vie du Béarnais devait se réduire au seul coup de poignard de Ravaillac. Il en va de même des amours du Vert Galant, poncifs éculés sur le personnage, qui sont introduits par un titre qui fleure bon la classe de rhétorique : ''A l’ombre des femmes''…

La documentation rassemblée par ce professeur d’université honoraire est sommaire et connue depuis longtemps. En revanche, il rend compte avec une grande érudition des nombreux travaux universitaires qui ont été consacrés au second XVIe siècle et au début du XVIIe siècle depuis une vingtaine d’années. Denis Crouzet, Alain Tallon, Myriam Yardeni, Bernard Barbiche, Robert Descimon, Arlette Jouanna, Michel Cassan et bien d’autres constituent des références précieuses et de qualité pour essayer de reconstituer l’ambiance et les mentalités d’une époque. A cet égard, on appréciera particulièrement, la bibliographie commentée par l’auteur à la fin de l’ouvrage.

Peut-être ce livre témoigne-t-il aussi du mépris persistant d’une génération d’historiens pour la biographie. Pas encore revenu du discrédit que l’école des Annales avait jeté sur cette méthode d’investigation historique, peu désireux non plus de connaître sa fécondité depuis une vingtaine d'années, résumée par François Dosse dans Le Pari biographique (2005), Jean-Marie Constant semble considérer le genre avec une certaine distance méprisante, capable semble-t-il de sustenter uniquement les vieilles dames. Aussi ne joue-t-il jamais le jeu, transformant son livre en un essai général sur la France du XVIe siècle. Plus que ce livre mal ficelé, nous recommandons donc la lecture de l’ouvrage précédent de l’auteur, La Folle liberté des baroques, qui concerne cependant la période postérieure à la mort d’Henri IV.

On l’aura compris, ce livre ne remplace ni n’égale la biographie de Jean-Pierre Babelon parue en 1982 pas plus que les sommes réalisées par des historiens plus anciens. On pense à Pierre de Vaissière et son Henri IV paru en 1928, mais aussi à Auguste Poirson et une étude fleuve en quatre volumes intitulée Histoire du règne d'Henri IV, parue en 1856. C’est dire que l’un des souverains les plus populaires de la monarchie attend depuis longtemps un nouveau biographe.


Matthieu Lahaye
( Mis en ligne le 23/03/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Folle liberté des baroques
       de Jean-Marie Constant
  • Henri IV
       de Janine Garrisson
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd