L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 18 juillet 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Science Politique  
 

Poé/litiques…
Didier Motchane   Voyage imaginaire à travers les mots du siècle
Fayard - L'Idée républicaine 2010 /  19 € - 124.45 ffr. / 303 pages
ISBN : 978-2-213-65453-9
FORMAT : 13,5cm x 21,5cm

L'auteur du compte rendu : Françoise Poulet est une ancienne élève de l'École Normale Supérieure de Lyon. Agrégée de lettres modernes, elle est actuellement allocataire-monitrice à l'Université de Poitiers et prépare une thèse sur les représentations de l'extravagance dans le roman et le théâtre des années 1630-1650, sous la direction de Dominique Moncond'huy.
Imprimer

Ouvrages de politique : voici une catégorie de livres qui ne fait pas défaut dans les rayons des librairies. Mais il y a plusieurs façons d’écrire un livre sur la politique : texte d’analyses plus ou moins objectives, entretien avec une quelconque figure médiatique, pamphlet, manifeste, etc. Le Voyage imaginaire de Didier Motchane privilégie quant à lui la forme de l’abécédaire. Pourtant, ce n’est pas sur ce point que le texte fait preuve d’originalité : il se démarque plutôt de ses semblables par le regard distancié et poétique – distancié parce que poétique – qu’il porte sur le monde politique. Ce dictionnaire nous présente une série de notices qui prennent la forme d’essais, très brefs ou plus développés : il s’agit tantôt de petits traités, tantôt de méditations, dont l’auteur est parfois le moraliste qui nous parle du monde comme il va, ou bien l’autobiographe qui revient sur son propre parcours. Non pas, donc, on l’aura compris, un dictionnaire à prétention pédagogique et encyclopédique, mais plutôt un itinéraire personnel, comme nous le révèle dès le seuil du livre la longue préface de l’auteur.

À ce titre, le choix des mots donne bien lieu à un tri, à une sélection, mais en fonction d’une humeur subjective et d’un vécu. Didier Motchane peut légitimement se targuer d’avoir une expérience engagée : il a activement participé au Congrès d’Épinay de juin 1971 et il a été pendant de longues années parlementaire européen. Proche de Jean-Pierre Chevènement, il ne tarit pas d’éloges dithyrambiques à son égard dans certaines des notices de ce Voyage : «Personne comme lui non plus ne semble parfois incarner davantage la figure d’un Moïse de notre temps, pétrifié sur le seuil de la Terre promise» (p.133). Il parsème par ailleurs ce nouvel opus d’entretiens ou d’articles d’analyses politiques déjà publiés antérieurement.

D’où l’aspect hybride de ce méli-mélo poétique : parfois versifiés, les articles de cet abécédaire mêlent indissolublement poésie et actualité, en prouvant ainsi, s’il est encore besoin de le montrer, que la politique peut être poétique, et vice versa. Ici, plus qu’ailleurs, la littérature est ancrée dans le réel et dans l’actualité (le «siècle») : les termes retenus peuvent être liés à l’histoire des temps présents («Laïcité», «Mondialisation», «Sécuritaire», «Ségolisme»), s’inscrire dans un contexte idéologique plus marqué («Bourgeoisie», «Internationalisme»), ou au contraire dans l’intemporalité («Ascétisme», «Eschatologie»), ou bien encore être tout à fait inattendus («Ongle»). C’est ainsi que le terme «Banlieue» précède celui de «Bonheur» et que la critique du sarkozysme côtoie une méditation plus large sur l’humaine condition. Presque au centre de l’ouvrage, une longue galerie de portraits («Figures de cire») dresse le bilan de plusieurs décennies d’histoire politique.

Comme on le comprend dès la première phrase, la politique au sens pragmatique du terme n’est pas la fin de l’ouvrage : «N’étant ni des uns, ni des autres, je préfère les réactionnaires aux actionnaires : ceux-là au moins croient vraiment au paradis» (p.7). Didier Motchane n’écrit pas ce livre dans l’espoir de se hisser au sommet de la scène médiatique : il nous offre plutôt un ouvrage qui se rattache au genre des essais, à la fois ancrés dans le réel et capables de s’en échapper. On regrettera toutefois que le style de l’auteur trahisse parfois ce qu’il souhaite exprimer : son recours trop fréquent aux images poétiques usées, ses phrases à la syntaxe quelque fois lourde, nous empêchent à plusieurs reprises de suivre et d’apprécier cette alliance entre poésie et politique. Le fond se perd parfois dans les ornements et le maniérisme. Malgré tout, le lecteur appréciera l’acuité, parfois même la drôlerie ironique, de ce regard personnel sur le monde.


Françoise Poulet
( Mis en ligne le 19/05/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd