L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 30 septembre 2020
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Historiographie  
 

Voyage insolite au pays des bibliothèques
Nicolas Weill-Parot   La Magie des grimoires - Petite flânerie dans le secret des bibliothèques
Transboréal 2009 /  8 € - 52.4 ffr. / 90 pages
ISBN : 978-2-913955-90-5
FORMAT : 11cm x 16,6cm

L’auteur du compte rendu : agrégée d’histoire et docteur en histoire médiévale (thèse sur La tradition manuscrite de la lettre du Prêtre Jean, XIIe-XVIe siècle), Marie-Paule Caire-Jabinet est professeur de Première Supérieure au lycée Lakanal de Sceaux. Elle a notamment publié L’Histoire en France du Moyen Âge à nos jours. Introduction à l’historiographie (Flammarion, 2002).
Imprimer

La maison d’édition Transboréal définit ainsi son projet en page de couverture intérieure : «promouvoir le travail d’auteurs, d’illustrateurs et de photographes ayant fait preuve d’abnégation et de courage lors d’études ou de voyages au long cours marqués par une réelle connivence avec le milieu humain ou le milieu naturel». Nicolas Weill-Parot (né en 1968) est médiéviste, chercheur, spécialiste de l’astrologie médiévale. A-t-il fait preuve d’abnégation ? Certes, comme tout chercheur au long cours. A priori, on pouvait imaginer en repérant ce volume dans une collection qui s’intitule «Petite philosophie des voyages», qu’un texte consacré à la description des bibliothèques et du quotidien de ses lecteurs sortait un peu du cadre annoncé…

En fait, on savourera cette Petite flânerie dans le secret des bibliothèques. Le chercheur est aussi un aventurier qui doit affronter des cerbères : celui de la Bibliothèque Vaticane paraît géant en la matière mais les conservateurs ne sont pas toujours souriants ; horaires fantaisistes et formalités administratives multiples, quelle que soit la bibliothèque ; et toutes sont différentes entre elles ; les déceptions, le découragement… Et que dire des autres chercheurs excédés par le moindre mouvement de leur voisin, eux qui, pour autant, ne sont pas avares de soupirs et autres bruits minuscules qui retentissent dans le silence des salles studieuses ? Des chercheurs parfois peu délicats comme celui qui dérobe la trouvaille d’une jeune autrichienne pour l’éditer avant elle… Armé de son crayon à papier, et aujourd’hui d’un ordinateur qui a parfois du mal à trouver sa place dans un espace étroit, le chercheur saura faire face, déjouer tous les pièges, pour enfin se plonger - lorsqu’il n’existe pas de microfilm - dans l’objet attendu : le manuscrit ! Le temps est aboli, et remontent doucement à travers les siècles les ombres silencieuses des auteurs et lecteurs précédents. La «magie du grimoire» joue pleinement.

Mais le centre du récit, ce sont les lieux, lieux magiques, à la fois impressionnants et réconfortants dans le calme des bois cirés et des lumières tamisées : bibliothèque bodleienne à Oxford, Lambeth Palace, British Library à Londres ou ancienne Bibliothèque Nationale rue de Richelieu à Paris, qui a conservé le département des manuscrits tandis que les imprimés étaient exilés à Tolbiac. Lieux froids dans les nouveaux locaux de la British près de la gare Saint-Pancras et que dire de la Bibliothèque François Mitterrand… Nicolas Weill Parot est plutôt indulgent à l’égard ce lieu glacial conçu par un architecte enthousiasmé par son «concept» !

Si leur voyage s’effectue dans le temps, mais aussi d’une bibliothèque à l’autre à travers l’Europe (manquent d’ailleurs ici les somptueuses bibliothèques américaines, faute d’avoir des fonds manuscrits suffisants dans le domaine qui l’intéresse), Nicolas Weill-Parot sait nous faire partager le plaisir du chercheur : «cette quête n’a pas de fin parce qu’elle est la fin». Son texte amusera les historiens qui ont fréquenté les mêmes lieux, sont passés par les mêmes attentes et ont éprouvé des impressions comparables ; il peut intéresser au-delà de ce milieu restreint tout lecteur toujours avide de pénétrer dans une bibliothèque ! A ranger avec d’autres auteurs : A. Manguel, E. Batur, dans cette histoire infinie des livres, de leur lecture, de leur conservation…

Un tout petit ouvrage (89 pages) en petit format, avec une maquette très élégante, qui donne aussi envie d’aller voir les autres titres de la collection.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 27/01/2010 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2020
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd