L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 15 octobre 2019
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Historiographie  
 

Le passé, entre histoire et mémoire
Henry Rousso   Vichy: l’événement, la mémoire, l’histoire
Gallimard - Folio histoire 2001 /  13,30 € - 87.12 ffr. / 750 pages
ISBN : 2070417492
Imprimer

Henry Rousso est tout autant historien de Vichy que de la mémoire de Vichy, savante ou collective. L’auteur du Syndrome de Vichy le montre de façon convaincante dans son dernier ouvrage. Issu de son habilitation, ce travail se présente sous la forme d’un imposant recueil de quelque quinze articles portant aussi bien sur l’impact de l’événement sur la société française dans l’ordre politique, économique, social et culturel que sur sa postérité de 1944 à nos jours, à travers le travail des historiens comme le souvenir de l’Occupation dans la mémoire collective ou la vie politique.

Le propos, articulé autour de ces deux grandes orientations, prend en compte « Vichy » dans toutes ses acceptions, qu’il s’agisse du régime porteur du projet de Révolution nationale, de l’objet d’histoire et, de plus en plus, de justice ou de l’enjeu de mémoire nationale, notamment autour des thèmes de la collaboration et de la déportation. Rousso accorde une large part aux aspects économiques du régime, de l’étude des tentatives de réorganisation industrielle et agricole sur le mode corporatiste à l’aryanisation économique en passant par l’évaluation de l’emprise allemande sur les entreprises françaises et les vicissitudes de la collaboration d’État. Il ressort clairement que, dans ces domaines, l’écart n’a pas été mince entre les intentions idéologiques du gouvernement et la pratique. L’auteur a également soin d’évaluer la capacité du régime, et ses limites, à transformer les comportements sociaux et culturels des Français.

Dans un second temps, le lecteur familier de Rousso retrouve des brisées plus classiques de son œuvre, à savoir la mémoire de Vichy, notamment dans les droites françaises ou chez l’historien. S'y ajoute une analyse stimulante de la double épuration, celle de la Libération et celle, plus plus récente et polymorphe, exercée par la mémoire collective, aussi bien dans les prétoires qu’ex cathedra. Il en ressort toute la difficulté de « juger » le passé.
L’unique grief, véniel au demeurant, qu’il est permis d’adresser à cet ouvrage tient à la relative impression de répétition liée à la nature même du genre retenu. À colliger des articles sur des sujets aussi intimement imbriqués, fussent-ils écrits à vingt ans de distance, on risque parfois d’évoquer des événements ou des problèmes analogues, de tirer des conclusions identiques.

Reste que la somme que nous propose l’auteur constitue, par-delà les textes publiés, une brillante illustration du travail des historiens du temps présent, qui parvient à réinscrire l’événement dans une histoire longue, allant de sa réalité matérielle et circonscrite à sa postérité et sa présence dans le temps le plus immédiat. Comme l’écrit lui-même Rousso, l’intérêt primordial de ce livre est de rendre compte de Vichy « de son surgissement à son impossible ou improbable résorption ».


Jérôme Cotillon
( Mis en ligne le 15/02/2002 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd