L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 août 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Témoignages et Sources Historiques  
 

Une Américaine au Maroc
Edith Wharton   Voyage au Maroc
Gallimard - L'Imaginaire 2001 /  7.94 € - 52.01 ffr. / 221 pages
ISBN : 2-07-076289-0
Imprimer

Avec sa passion des intérieurs - un thème récurrent chez elle -, des voitures et de la conversation, on se demande bien ce qu’Edith Wharton va faire dans cette galère : visiter un Maroc à peine pacifié, selon l'expression diplomatique de l'époque, qui plus est alors que le premier conflit mondial mobilise toutes les énergies et les moyens sur le front...

Mais Edith Wharton ne part pas vraiment à l’aventure (à la manière d'une Odette du Puigaudeau vingt ans plus tard). Contrairement à d'autres voyageurs, munis seulement de quelques lettres amicales ou sauf-conduits administratifs, elle profite d’une invitation officielle, puisqu’elle traverse le Maroc à la demande du résident général Lyautey.

Nous sommes en 1917 : le Maroc est dirigé par Moulay Youssef et en partie sous protectorat français depuis 1912. Lyautey, après avoir soumis un certain nombre de tribus, tente de maintenir la présence française, malgré une pression allemande forte et des moyens limités par le conflit en Europe. La présence française a déjà apporté un certain nombre de modifications, concernant par exemple les infrastructures routières, mais aussi la sauvegarde des savoir-faire et de la richesse du patrimoine marocain. Edith Wharton porte un regard nostalgique sur son voyage : il a lieu pendant "la brève période de transition entre sa sujétion presque totale à l’autorité européenne et le jour, très prochain, où les voyages modernes en feront une destination banale et encombrée"

Descriptions de paysages, visites de monuments, appréciations sur l’architecture, rien ne manque à son récit qu’elle construit comme une sorte de guide - le premier, dit-elle, sur ce pays puisque jusqu’alors, pour lire quelque chose sur le Maroc, il fallait acheter un guide concernant l’Espagne, le Portugal ou l’Algérie. La culture d’Edith Wharton et ses dons d’observation lui permettent de prendre ses distances vis-à-vis de ce qu’elle voit. La féministe n’apprécie guère évidemment les rencontres "organisées" avec les femmes marocaines, la plupart du temps sous la houlette d’un parent masculin qui fait office de traducteur et qui est surtout là pour empêcher tout échange spontané et sincère. C’est sans doute de ce côté-là que pèche le plus le récit d’Edith Wharton : les liens humains qu’elle aurait pu tisser s’en ressentent. Mais c’est la contrepartie d’un voyage "officiel" - avec ses introductions qui permettent d’accéder à certains lieux et à certaines personnes.

Edith Wharton complète son travail par un condensé de l'histoire du Maroc, un aperçu de l'action de Lyautey et des notes sur l'art marocain. Avec les années, le guide inédit d'alors s'est transformé en un témoignage historique précieux, servi par la plume précise et avisée d'un grand écrivain.


Geneviève Duchemin
( Mis en ligne le 31/10/2001 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Paris, New York : des migrants italiens
       de Judith Rainhorn
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd