L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 21 juillet 2018
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Témoignages et Sources Historiques  
 

Soldat paysan
Yannis Suire   Je m’empresse de vous écrire… - Lettres de Pierre Renou, soldat vendéen de Napoléon III
Centre vendéen de recherches historiques 2018 /  18 € - 117.9 ffr. / 192 pages
ISBN : 978-2-911253-82-9
FORMAT : 15,5 cm x 24,0 cm
Imprimer

L’intérêt porté par la recherche historique au domaine de l’épistolaire s’accompagne de découvertes innombrables dont la célébration de la Grande Guerre fournit actuellement de multiples exemples. Moins fréquentées, les guerres du Second Empire constituent le cadre de cette publication de 48 lettres accompagnées du carnet de voyage de Pierre Renou, vendéen originaire de Vix dans le marais poitevin. Cette correspondance présente l’avantage de comporter ses deux volets et ainsi de donner une double vision conjuguant histoire générale et histoire locale, celle de la vie du militaire, celle des activités agricoles, sociales et religieuses de sa famille vendéenne.

Dernier enfant d’une famille de cultivateurs, né en 1836, Renou est incorporé en 1858 pour un service de six années au 23e régiment d’infanterie de ligne. Il sert en Italie, puis passe en Corse, à Châlons, Langres, Dijon et Besançon, parcourant à pied 4635 km. En contrepoint de la vie du militaire (promu caporal) rythmée par les manœuvres et les gardes dont la monotonie est brisée par l’épisode dangereux de la guerre menée en Italie (Magenta, Solférino), la vie quotidienne du sud Vendée, elle, est consacrée pour l’essentiel à la culture du blé, du lin et de la vigne (on rappelle que Vix, ancienne île du marais poitevin, avait été choisie par les romains pour planter les premiers ceps de vigne et qu’aujourd’hui on y trouve l’une des premières entreprises mondiales de production de greffons). La correspondance est parcourue par la soumission à l’idéal patriotique lié à la vie militaire et la nostalgie d’un éloignement qui ne sera tempéré que par trois permissions.

Lui-même spécialiste de l’histoire du marais vendéen dont il est originaire et auquel il a consacré sa thèse ainsi que de nombreux travaux (Le Marais poitevin, une éco-histoire du XVIe à l'aube du XXe siècle, La Roche-sur-Yon, Centre vendéen de recherches historiques, 2006, et Le Marais poitevin des origines à nos jours, Ibid., 2013), Yannis Suire s’est fait l’éditeur de cette correspondance qu’il a pourvue d’une substantielle introduction et qui est complétée par une annexe due à Pierre Rézeau, portant sur la langue des lettres.

Dans ces conditions, peut-on demander davantage ? En effet, pour être vraisemblablement limitée à un horizon local, la suite de l’histoire de Renou n’en mériterait sans doute pas moins d’être exhumée à la manière de celle du Louis-François Pinagot d’Alain Corbin, et cela d’autant plus que le Vendéen a maintenant, grâce à l’édition de sa correspondance, quitté le statut anonyme d’inconnu de l’histoire…


Françoise Hildesheimer
( Mis en ligne le 06/07/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd